Categories
Résistance

Locations saisonnières à Nice : Estrosi renvoyé dans sa niche

“j’m’appelle Chris de Nice, je suis con comme une enclume et je viens de me faire casssssssssssssser”.

Allez ! A la niche le clébard !

Le maire covidément de Nice avait cru faire le malin en déposant un petit caca réglementaire aux pieds de ses administrés (lire ici), histoire de se faire remarquer, histoire de remuer de la queue et de prouver sa covidattitude.

Interdiction des locations saisonnières à Nice (alors que les hôtels… pas de problème, autorisés !)

Quelle était la justification d’un tel autoritarisme ?

Parce que.

Parce que moi-je, parce que je suis con comme une enclume, parce que c’est moi qui commande et parce que le virus. Prout.

Sauf que… pas de bol.

Pour une fois le Conseil d’Etat a fait son boulot et a renvoyé Médor à sa niniche.

L’arrêté municipal de Christian Estrosi est illégal.

L’humilitation est totale pour le toutou.

L’institution publique estime qu’«en l’absence de raison impérieuse liée à des circonstances locales particulières», cette interdiction «porte une atteinte grave et manifestement illégale au droit de propriété et à la liberté du commerce et de l’industrie». (source le Figaro)

“Emmanuel ? Christian ?” C’est beau l’amour viral entre deux hommes…
Categories
Médicament Résistance

Raoult : “Le Conseil de l’ordre doit nous protéger au lieu de nous attaquer”

Le professeur Raoult canarde et balance du lourd.

D’abord il explique les mutants [et mine de rien, il avait raison !], rappelle que l’IHU Marseille fait des génomes et peut donc les suivre, évoque le risque que les vaccins soient inefficaces, rappelle que le Remdesivir est mutagène, etc.

Mais surtout à 17 minutes, il ouvre le feu en mode Gatling.

Verbatim.

Ce gouvernement doit arrêter de faire la guerre aux traitements hors Remdesivir.

Il faut nous laisser tester et évaluer des traitements. J’ai des projets de recherche qui sont rejetés dans ce pays. Des médicaments qui ne coûtent rien. Il faut arrêter.

Le Conseil de l’ordre doit nous protéger plutôt que de nous attaquer. Je suis harcelé par le Conseil de l’ordre parce que je soigne des malades, on a soigné 14 000 malades ici [IHU Marseille]. Ca suffit.

Le Conseil de l’ordre ne devrait pas être aux ordres, incompréhensibles, de gens qui ne savent pas de quoi ils parlent.

Ce n’est pas le Conseil de l’ordre qui va dire ce que doit être la science.

J’espère que les confrères comprendront : c’est nous qui avons mis en place ces gens en les élisant. On va avoir des élections, faut pas remettre les mêmes !

L’analyse du CO faite par la Cour des comptes est terrifiante [rapport, lire ici, synthèse vidéo ici : “graves manquements” dont “falsification d’écritures comptables, disparition de pièces” et même “détournement de fonds” ! etc. La totale.]

Le gouvernement aurait dû prendre des mesures radicales pour remettre de l’ordre.

La fonction du CO ça n’est pas de faire régner un ordre ponctuel, d’un ministre de passage, parce que les ministres de la Santé ça dure deux ans et demi. Ca n’a pas une connaissance intrinsèque de la science. Faut être modeste.

J’espère qu’on va revenir à un monde normal dans lequel face à une maladie, on va voir son médecin. Ils doivent examiner les patients, et le prendre en charge. Et revenir à la médecine.

Cette espèce de censure sur les médicaments anciens, associée à une incapacité d’utiliser les moyens technologiques nouveaux sont inquiétantes.

 

Categories
Résistance

Labo à Wuhan : l’hypothèse de la fuite se renforce

Il y a quelques mois, c’était encore une épouvantable théorie complotiste d’extrême-drouâte.

Et pourtant des scientifiques l’ont évoquée très rapidement, car de nombreux éléments historiques et factuels la rendent… crédible.

Puis le ministère US des Affaires étrangères a rappelé les mensonges de Pékin au sujet du labo (lire ici). Et maintenant, un insider, un homme lié à Biden et à l’OMS, Jamie Metzl, remet le couvert.

D’abord son CV, impressionnant, qui donne mécaniquement du poid à ses mots :

-National Security Council (1997-1999)

– State Department (1999-2001) sous Clinton

-Deputy Staff Director of the Foreign Relations Committee sous le sénateur Biden (2001-2003)

-membre du Atlantic Council (un gros think thank US fondé en 1961, spécialisé dans les relations internationales)

-conseiller de l’OMS

Et ce qui me semble également très intéressant, et pertinent dans le cadre de la covidémence, il connaît l’Asie, l’a étudiée (via des ONG, des articles, etc).  Un de ses articles publié en 2011 par le Wall Street Journal a un titre accrocheur : “China’s Threat to World Order

Trois jours après l’investiture de Biden, il publie une interview choc dans un quotidien canadien :

“There’s no irrefutable evidence,”. “There’s just more evidence and as more evidence arrives, the case for accidental lab leak, in my view, increases.

Et quid de la théorie officiel du “marché à Wuhan” ?

That was a lie. And the Chinese government knew very early on that that was a lie. And so in the face of overwhelming evidence in May of last year, the Chinese government shifted its position.

Il rappelle ensuite que ce laboratoire n’était absolument pas anodin. Les Chinois ont travaillé sur le “gain of function“, c’est à dire l’art et la manière de trafiquer un virus en lui collant des traits venant d’autres virus/souches, dans un but précis (le rendre plus contagieux, plus mortel etc.).

There is a field of study called “gain of function” research, which is highly controversial in which some scientists amplify the virility of viruses. We know that the Wuhan Institute of Virology was involved in gain of function research on bat coronaviruses.

Et enfin, il met le doigt sur la volonté obsessionnelle de Pékin d’interdire toute enquête sérieuse, internationale à Wuhan, et portant sur l’origine du couillonavirus.

Il rappelle que si un autre pays avait fait cela dans le cadre d’une autre épidémie… le monde aurait protesté bruyamment. En clair : ce comportement n’est absolument pas normal.

If there had been an outbreak in Congo or some country in Africa and that country, in the earliest days of the pandemic, prevented World Health Organization investigators from going onto the scene of the outbreak, for nearly a month, the world would have gone berserk.

Alors va t-il se suicider de désespoir, après un chagrin amoureux, un sac sur la tête et les mains attachées dans le dos ?

Va t-on découvrir son goût pour les petits garçons via la malencontreuse publication de photos ou vidéos ? 😉

Ou plus sérieusement est-ce que cela annonce un durcissement de la position américaine ?

Dans tous les cas, il faut rappeler en permanence 3 faits, irréfutables :

-la Chine ment

-la Chine n’a pas un comportement normal

-la Chine a quelque chose à cacher

Ajoutons un 4ème élément qui renforce encore le scandale :

-la Chine est le pays qui profite le plus, objectivement, de la covidémence (en termes géopolitiques).