Categories
Pognon Vaccinocircus

UE : 4,6 milliards de doses et Von der Leyen accusée

“Albert, grand fou ! J’aime ton eau de Cologne, enfin de Berlin. Oh Ursula ! Tu m’excites, oui touche moi là”.

Les nombres ne sont guère contestables… car ils proviennent de la Cour des comptes de l’Union Européenne.

Son rapport publié le 12 septembre est disponible ici : https://www.eca.europa.eu/fr/Pages/DocItem.aspx?did=61899

L’UE a signé des contrats d'”achat anticipé” pour un total de 4,6 milliards de doses de “vaccins” !

Ce qui représentent un montant total de 71 milliards d’euros (soit 15 euros la dose).

Rappelons que l’UE compte 447,7 millions d’habitants

Fin 2021, près de 952 millions de doses avaient été livrées aux États membres de l’UE (la majorité par Pfizer/BioNTech). Plus de 739 millions d’entre elles avaient été administrées, si bien que 80 % de la population adulte de l’Union présentait un schéma vaccinal complet.

A part ces chiffres choc, la Cour critique les difficultés d’approvisionnement au début 2021… mais surtout lâche une grosse bombe, l’air de ne pas y toucher…

Nous n’avons reçu aucune information sur les négociations préliminaires pour le plus important contrat de l’UE

Ah bon ? Vraiment ? 😉 Et pourquoi ?

Et quelle entreprise se cache derrière ce gros contrat ? Et qui a négocié au nom de l’UE ?

Vous avez bien entendu deviné !

À la mi-mars 2021, le comité de pilotage a convenu d’organiser une réunion avec des conseillers scientifiques de l’Union et des États membres, consacrée aux aspects scientifiques de la stratégie concernant les vaccins pour 2022. Une telle réunion n’a jamais eu lieu. Au cours du mois de mars 2021, la présidente de la Commission a mené les négociations préliminaires ayant pour objet un contrat avec Pfizer/BioNTech. Il s’agit du seul contrat pour lequel l’équipe conjointe de négociation n’a pas participé à cette étape des négociations

La présidente de la Commission c’est la fameuse Ursula, celle qui envoie des SMS à Albert Bourla, le patron de Pfizer, et qui refuse de les rendre publics.

Elle a donc dealé, SEULE, avec Pfizer, pour le plus gros contrat…

Allez Ursula, tu finiras en taule !

La cour reste “neutre” quant au scandale absolu des fameux contrats (confidentiel et libérant les fabricants de toute responsabilité).

Ainsi, la Cour note dans une jolie litote :

Les dispositions des contrats conclus avec les fabricants de vaccins contre la COVID-19 s’éloignent de la pratique qui prévalait avant la pandémie, les États membres reprenant à leur compte une part des risques financiers que supportent habituellement les fabricants.

Et les responsabilités… concrètement, les fabricants N’EN ONT AUCUNE !

Un citoyen qui souffre d’effets indésirables induits par l’un des vaccins contre la COVID-19[…] peut réclamer la réparation du dommage auprès du fabricant du vaccin. […] c’est à l’État membre qui a géré l’administration du vaccin qu’il incombera d’indemniser la victime et de prendre à sa charge les frais de justice du fabricant de vaccins (indemnisation)

La Cour donne la répartition par fabricant… Pfizer est bien “The Winner Takes It All” avec 52 % de toutes les doses… Les autres (dont Moderna) ne faisant que de la figuration.

Ce n’est pas un hasard. Depuis le début de ce scandale, il y a un tropisme évident en faveur de Pfizer… Enième conspiration dans la conspiration. Les agissements mafieux de la présidente de la Commission ne font que confirmer cela.

Enfin, pour le côté farce (et tragique à la fois) on retiendra cette illustration présente dans le rapport :

Eh oui… tous les produits contre le couillonavirus… ne sont absolument pas des vaccins standard (qui eux nécessitent entre 10 et 15 ans de développement et de tests).

On mesure le niveau de trollage qu’une telle illustration représente dans un rapport officiel…

La réalité -elle- demeure indépassable : les centaines de millions de personnes qui ont été injectées en Europe (et ailleurs) sont des cobayes.

Categories
Asie Covipox Vaccinocircus

Thaïlande : le vaccin antivariolique ne fonctionne pas…

“Alors les gueux-gays ? Ca pulse ? Toujours peur de mourir avec des boutons sur la queue ?”

contre la variole du singe (ou plutôt le Covipox).

Une fois de plus les Thaïlandais nous étonnent (voir leur étude réelle confirmant la nocivité du produit de Pfizer chez les adolescents).

Figurez-vous qu’ils ont une fois de plus fait… le boulot… c’est-à-dire des tests sur des volontaires pour mesurer l’immunité des personnes ayant reçu le vaccin contre la variole… face à la “variole du singe”.

Bilan ?

BIDE TOTAL. 😉

Smallpox vaccine proves to be dead end in monkeypox fight (source Bangkok Post)

Je vous rappelle que vous avez lu, entendu, vu partout dans les médias collabos que… “85 % de protection“, blablabla.

Chiffre magique. Les noeuds ont besoin de chiffres… à l’instar du fameux “Pfizer est efficace à 95 %“.

En clair, 85 % des gens ayant reçu dans leur jeunesse une vaccination antivariolique seraient… protégés contre la variole du singe.

Pipeau bien entendu !

Mais là où ça devient magique… c’est que le vaccin que l’on injecte en ce moment à des dizaines de milliers de gogos, de gays et de LGBT timbrés obsédés par des boutons sur la bite… soit disant “contre la variole du singe”… est en réalité un vaccin CONTRE LA VARIOLE ! (le produit de Bavarian Nordic, développé en 2008 et autorisé depuis 2013 en Europe, Canada etc., lire ici).

Donc on résume :

-si le vaccin antivariolique ne protège pas contre le Covipox

-alors Imvanex, le produit qui est faussement présenté comme un vaccin contre “la variole du singe”… ne fonctionne pas non plus… puisque c’est… un vaccin antivariolique. 😉

Vous suivez ?

Surpris ? Pas le moins du monde puisque, là encore il faut répéter les choses, Imvanex fut autorisé en 2019 par la FDA contre la variole du singe, en plus de la variole “normale… sur la base… de données “déduites” (“inferred“).

En clair : AUCUN TEST REEL SUR L’HOMME.

Rien. Le doigt mouillé, la calculette Casio du proprio et encore (plus quelques tests… sur des singes, la belle affaire).

Alors amis gays, on vous envoie des bisous.

Le produit que vous vous faites injecter contre le Covipox, fait de vous… des cobayes.

Ceci on l’a su immédiatement, et il était inutile d’avoir fait virologie 1ère langue pour percuter.

Mais en plus, des cobayes d’une expérimentation… qui est VOUEE A L’ECHEC (grosso modo).

Vous la sentez bien la piqûre ? Euh… dans les fesses ?

Souriez ! 😉

Donc zéro bénéfice (ou presque)… et des nouveaux risques (inconnus par définition, interactions avec les produits ARNm contre le Covid , avec virus VIH, avec les traitements PreP etc.).

Alors qu’est-ce qu’on dit ?

Merci Jacquie et Michel !

Merci la covidémence, merci Big Pharma, merci les médias, merci les assoces LGBT++, merci les “fact checkeurs”, merci les médecins, merci les politiciens !

Et surtout : un grand merci à la connerie humaine.

“J’ai mes 2 doses d’Imvanex. J’ai aussi mes 5 doses de Pfizer. J’ai en plus ma dose de vaccin antigrippal. Je me sens super protégé, mais je suis con comme une enclume. Dis maman, tu m’aimes toujours ?”
Categories
Asie Vaccinocide Vaccinocircus

Chine : deux nouveaux vaccins mais…

Ceci est un supermarché chinois de vaccins (si, si, ça existe). Plusieurs milliers de références. Mais bizarrement pas un seul produit ARNm !

… mais toujours pas de produit génique ARNm enrichis aux enzymes gloutons !

Zut, alors !

Pauvres Chinois qui depuis deux ans vivent, que dis-je, survivent sans cette avancée technologique majeure, si majeure qu’on n’en connaît même pas les effets à long terme !

Bande de fous. Bande de luddites jaunes !

Pourquoi s’obstinent-ils à lancer de nouveaux vaccins… classiques ?

China’s CanSino Biologics Inc said on Sunday that its recently developed Covid-19 vaccine has been approved by the country’s drug regulator for emergency use as a booster, potentially benefiting its business. (Bangkok Post)

Il s’agit donc d’un nouveau vaccin à base d’adénovirus… inhalé (hop un coup dans le nez, pschit-pschit).

Mais oui. C’est techno, c’est rigolo, ça change. Qui disait que les Chinois manquaient de créativité ?

Mais ce n’est pas fini…

China granted emergency use authorisation to Livzon Pharmaceutical Group Inc’s Covid-19 vaccine as a booster, Livzon said on Friday, one of just two new products against the disease the country had cleared in more than a year.

Allez hop, encore un autre ! 😉

Bref. Je n’arrive même plus à compter le nombre de vaccins qui ont été développés (et autorisés) en Chine, contre le terrible virus.

Mais… mais… toujours pas la queue du moindre produit  ARNm “à la Pfizer” ou “à la Moderna”.

Comme c’est dommage. Et comme c’est mystérieux !

Alors que même les Sud-africains parviennent… à le copier (lire ici)… C’est dire le niveau technologique requis…

Alors certes, oui, des sociétés chinoises bossent officiellement sur le sujet… Mais bizarrement, ça va très, très, très, très, très, très lentement…

Ils mènent quelques tests cliniques (ridicules en nombre) et n’hésitent pas à raconter de gros bobards…

Le foutage de gueule est évident quand on connaît les moyens chinois (financiers, scientifiques, main d’oeuvre)…

Les autorités vont même jusqu’à évoquer des problèmes d’approvisionnement… de certaines matières premières (lire ici). On croit rêver.

Pire encore… les Chinois n’hésitaient pas à nous troller dès… septembre 2021 ! Il y a un an déjà…

Compared with mRNA vaccines developed by the US and Germany, the domestic mRNA vaccine is much safer as the selection of the vaccine antigen target is more precise and the neutralizing antibodies induced are higher, media reports said. (source Global Times)

Ah bon ? Donc il y a un an, le vaccin ARNm chinois qui n’existait pas encore… était déjàBEAUCOUP PLUS SUR” que les produits Pfizer/Moderna… ? 😉

Bref.

Vous l’aurez compris : nous sommes sans doute tombés dans un piège.

Et un gros.

Les Chinois -eux- attendent… de voir ce qui va se passer avec les centaines de millions de cobayes-victimes-gogos occidentaux qui ont reçu ces produits géniques.

Au mieux, ils sont supérieurement intelligents (et prudents). Et donc ils patientent.

Au pire, ils savent, et ils ont tout fait en réalité pour que nous tombions dans le piège ARNm… Ils nous ont poussés à la faute.

Un énième acte de guerre, dans ce conflit “sans limite“, cette guerre entre l’imperium occidental déclinant et… le reste de la planète, avec comme toile de fond, l’inévitable resserrement des ressources (énergétiques et autres)…

POST SCRIPTUM

J’ai souvent écrit sur le sujet, car il me paraît fondamental.

Comment justifier le fait que seul l’Occident (plus d’autres pays) utilisent Pfizer/Moderna… alors que le pays qui le premier a lancé la “guerre” contre le couillonavirus, le pays le plus peuplé de la planète, le pays qui a sans doute créé le pathogène… refuse toujours obstinément d’utiliser de tels produits ?

Plus l’Inde… et la Russie… Vous savez le petit pays pauvre, sans ressources avec lequel nous sommes en guerre, et dont nous allons mettre l’économie à genoux en… 3 semaines… 3 mois… 3 ans…. Euh jamais.

C’est pourquoi je m’intéresse depuis le début aux déboires de Pfizer/Biontech… dans l’Empire du Milieu. On peut dire que Pékin les a manipulés, les a baladés dans les grandes largeurs.

Une superbe opération :

Lien : https://covidemence.com/2022/07/26/arnm-le-theatre-dombres-chinoises-de-fosun/