Categories
Asie Saloperie et sida mental Vaccinocircus

La Thaïlande admet que les vaccins blessent et tuent

Les médias thaïs présentent cette information de manière très anodine.

Et pourtant, elle est explosive !

One billion baht in financial compensation has been provided by the National Security Office (NHSO) to people who experienced negative effects after receiving Covid-19 vaccinations.

Compensation of 400,000 baht were provided to 2,264 families of the deceased patients or people permanently disabled that could have been attributed to the side effects of the inoculation. (source NNT, le service de presse du gouvernement)

2 264 décès ou blessures graves (handicaps à vie) ont donc été reconnus par les autorités comme causés par les vaccins…

Une compensation de 10 000 euros a été versée à chaque famille…

A ce jour, 45,4 millions de Thaïlandais sont “totalement vaccinés” (2 ou 3 doses).

Un rapide calcul démontre donc que 1 personne “vaccinée” sur 20 000… est tuée ou blessée à vie par ces injections.

Une sur vingt mille…

Aïe… La “balance risques/bénéfices” prend un sacré coup derrière la nuque, n’est-ce pas ?

Où sont tous les pseudos médecins et les neuneus qui nous gavaient il y a un an avec cette fameuse “balance” ? Vous remarquerez que cet élément de langage a été discrètement… abandonné.

Mais le pire est que ce nombre… est sous-estimé. Il y a des décès qui ne sont pas “reliés” aux injections (soit au niveau des familles qui ne sont au courant de rien, à la campagne par exemple, soit au niveau des autorités qui refusent de reconnaître un lien après enquête).

Par ailleurs, 7 287 personnes supplémentaires ont été blessées, mais moins gravement !

Elles touchent donc une compensation moins élevée... Là encore, ce sont les chiffres officiels du gouvernement.

Si on refait notre ratio : 2 264 + 7 287 = 9 551, donc 1 personne vaccinée sur 4 753 subit des effets secondaires de négatifs à très négatifs (voire mortels), et donc ouvrant droit à une compensation officielle…

Dans le monde d’avant, une telle expérimentation mortelle et insensée aurait été immédiatement arrêtée et les responsables traduits en justice.

Dans le monde d’après… non.

Le gouvernement thaï ne cherche pas à dissimuler la réalité. Ils payent car ici tout se règle avec du pognon.

Et sont fiers de l’annoncer (regardez comme nous sommes “djai dee“, on répare les dommages, comme notre statut de haute classe l’exige).

Ce n’est absolument pas du trollage, c’est un trait culturel.

En Asie, si vous provoquez un dommage, il faut payer. Un mort par accident de voiture par exemple se paye toujours. Ici plus qu’ailleurs, la vie d’un homme a toujours un prix, en monnaie.

Mais ils continuent ! Ainsi la campagne de dosage Pfizer chez les enfants de 5 à 11 enfants va débuter en février

Et plus de 6 millions de doses “booster” (3ème) ont déjà été injectées…

POST-SCRIPTUM

Si Bangkok balance les chiffres, sans peur ni reproche, il ne faut pas leur demander… les détails.

Ainsi, il nous faudrait la répartition dans le temps… sans oublier des totaux par… produits, ainsi que par numéro de lot.

Rappelons que le pays a commencé le cirque injectatoire en avril dernier, avec… du Sinovac (Chine)… Ensuite de l’AstraZeneca (importé puis fabriqué sur place)… et enfin du Pfizer (pour les enfants et en 3ème dose pour les adultes). Le tout saupoudré d’un peu de Sinopharm (Chine) et de Moderna, mais à la marge.

Enfin, dans le cas des décès liés au vaccin, il faudrait les durées moyennes (entre l’injection et le décès). Sans oublier bien entendu les données démographiques (âge, sexe, lieu de résidence, comorbidités etc.).

Rappelons que chaque plainte donne lieu à une enquête… donc les autorités ont forcément toutes ces données.

Categories
Saloperie et sida mental Vaccinocircus

Nous sommes sauvés : la France étudie la 4ème dose

Ouf ! On commençait à s’inquiéter ! Nos amis israéliens y sont déjà. Alors que nous on grenouille toujours avec la 3ème dose.

Mais heureusement, les comités ad hoc… réfléchissent et étudient très fort la… 4ème dose.

«Le COSV (Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, ndlr) doit rendre un avis sur ce sujet et nous avons également saisi la Haute autorité de santé (HAS) sur la question de la quatrième dose», a indiqué le ministère lors d’un point avec des journalistes.

Ces organismes «nous diront quelle est la conduite à tenir» pour les personnes âgées ou à risques dont la précédente dose remonte à l’ouverture des rappels en septembre dernier. (source le Figaro)

Résumons : “conseil” et autre pseudo “haute autorité” créés par le gang de Macron, donneront leur “avis” au gang de Macron, et ce dernier obéira.

C’est bien fait comme système circulaire.

Comme pour la 1ère, puis la 2ème, puis la 3ème… il est évident que leur “avis” pour la 4ème dose sera positif, aussi positif que le test PCR d’un petit vieux en Ehpad.

Et que le gouvernement s’empressera de suivre cet avis positif, puisque c’est la science et puisque tout ce petit monde se tient par la barbichette.

26 millions de cobayes bons Français ont reçu leur 3ème dose. Ils sont inquiets. Ils s’impatientent ! Alors la 4ème dose, ça vient oui ou merde ? !

Source : https://covidtracker.fr/vaccintracker

Categories
Saloperie et sida mental Vaccinocircus

Dose 2.0 : Pfizer ne sait rien… mais travaille quand même

Je m’appelle Albert, je suis le patron de Pfizer et j’approuve ce message.

C’est beau la science, c’est émouvant l’altruisme.

Pfizer est déjà en train de fabriquer la version 2.0 de son produit couillonavirant ARNm, “adapté à Omicron“, vous savez le rhume que tout le monde est en train de choper.

Ce qui signifie que la version actuelle, vieille déjà de 2 ans… est une grosse daube qui ne fonctionne pas. 😉

Bon, ça on le savait déjà.

Non, le plus fort, ce sont les déclarations du patron de Pfizer :

«Je ne sais pas si on en aura besoin, je ne sais pas si, ni comment il sera utilisé, mais nous seront prêts. L’usine a déjà commencé la production», a déclaré Albert Bourla sur la chaîne financière américaine CNBC. (source Le Figaro)

Ben Albert ? Tu as mal digéré ? Tu as abusé des oeufs en gelée ?

Donc… tu ne sais pas !

Tu ne sais pas si, ni quand, ni pourquoi, ni comment… mais tes usines fabriques déjà le brouet ?

Pire encore : tu ne sais pas même si cela marchera ! 😉

«Nous espérons pouvoir arriver à un produit qui protégera beaucoup mieux contre les infections en particulier, car la protection contre les hospitalisations et les cas sévères est assez raisonnable avec les vaccins actuels si vous avez eu la troisième dose», a expliqué M. Bourla lundi.

La tragédie se combine désormais à la farce.

Plus le temps passe, plus j’ai l’intime conviction qu’Albert ne fera pas de vieux os.

Il devient à la fois une formidable liability et surtout une énorme cible.

En clair : il incarne de mieux en mieux le parfait bouc-émissaire.

Celui qu’à la fin de l’épopée on égorge en place publique pour l’édification des foules enragées (et surtout pour sauver les miches des vrais responsables, forcément).

Aucune clairvoyance ici… mais une simple relecture de l’Histoire.

Mon petit Albert, tu es mal barré. Forcément.