Categories
Vrac

Grippe aux USA : de 59 millions à… 877

J’ai déjà parlé de la mystérieuse disparition de la grippe (lire ici).

Un point aujourd’hui sur les Etats-Unis, avec les données officielles du CDC fédéral, pour achever de vous faire rire.

La saison grippale l’année dernière outre-Atlantique c’était ça :

C’est carré. 39 à 56 millions de malades. Et un nombre important d’hospitalisations, les morts etc.

Forcément à l’échelle du pays puisqu’on compte 328 millions d’habitants.

Puis la terrible pandémie couillonavirale arrive et détruit tout sur son passage (hommes, femmes, enfants, chats et chiens, plantes vertes MAIS AUSSI… les autres virus, et le premier d’entre-eux : la grippe).

Un an après donc, le même CDC nous dit, sans rire, que la grippe cette année c’est ça :

Depuis fin septembre, la grippe a été “détectée” chez… 877 personnes aux Etats-Unis d’Amérique, un pays grand comme 15 fois la France…

Et il y a encore des débiles mentaux pour nous expliquer très sérieusement que tout l’apparatus bigus dickus du couillonavirus, c’est-à-dire, la distanciation sociale, les masques, les confinements, les fermetures des frontières etc… sont l’explication de la disparition du virus de la grippe.

Eh oui !

Mais en même temps (tout est là)… tout cela n’arrête pas le Covid.

Oh zut.

Car le Covid comprenez-vous, c’est un virus différent. 😉

Véran à la recherche de la grippe perdue… Fais gaffe Olivier ! Y’a un serpent derrière qui veut te bouffer les miches !
POST-SCRIPTUM

Au-delà de la plaisanterie, il faudra bien entendu attendre fins mars, afin de pouvoir faire une comparaison parfaite avec la saison précédente. Nous sommes bien d’accord.

Peut-être que la grippe 2020/2021 est joueuse et a décidé de venir emmerder le monde beaucoup plus tardivement 😉

Mais, il n’en reste pas moins que les données au bout de 3 mois sont déjà ahurissantes.

Dans les autres pays la situation est identique. Et là encore, les médecins, les scientifiques, les autorités sanitaires ont littéralement perdu la raison…

POST-SCRIPTUM 2

Et la France ? On a les chiffres.

Depuis la semaine 2020s37 (début septembre), un seul prélèvement naso-pharyngé était positif pour un virus grippal de type B (lignage Victoria), isolé début décembre (2020s49) (source Réseau Sentinelle)

Un seul prélèvement positif… Depuis début septembre ! 😉

Il serait intéressant de connaître… le nombre de prélèvements effectués.

2 ? Ou 3 ? 😉

Categories
Vaccinocircus Vrac

Moderna et son “système d’exploitation”, ses “logiciels” : vous

Vous êtes l’ordinateur, avec le système d’exploitation de Big Pharma. La thérapie génique est le floppy disk (ou clé USB pour les jeunes) 😉

Certains me diront que c’est anecdotique. Et pourtant… cela préfigure le futur. Le monde d’après.

Moderna est le labo américain (créé par un Français en 2011) qui a développé une thérapie génique contre le couillonavirus, le second étant Pfizer.

Vous avez entendu du principe de ces vaccins “à ARN messager“.

En gros : on vous injecte un “message”, un jeu d’instructions, votre corps va alors suivre ses instructions et fabriquer une certaine protéine (liée au coronavirus), cette dernière sera ensuite donc reconnue par votre système immunitaire, déclenchant ainsi la protection souhaitée.

Mais il faut bien comprendre qu’il s’agit d’un système.

Et d’ailleurs le laboratoire n’hésite pas à le présenter de cette manière.

Sur son site web, il parle bien de “operating system“. Un système d’exploitation, comme un ordinateur.

Plus fort encore, le labo explique qu’après on peut télécharger des “logiciels” ou des “apps” !

Recognizing the broad potential of mRNA science, we set out to create an mRNA technology platform that functions very much like an operating system on a computer. It is designed so that it can plug and play interchangeably with different programs. In our case, the “program” or “app” is our mRNA drug – the unique mRNA sequence that codes for a protein.

Pour résumer : le vaccin contre le couillonavirus… n’est que le début.

Moderna affirme, et revendique le fait qu’après… il suffira d’utiliser son “système d’exploitation” et créer de nombreux autres “programmes” pour modifier… le fonctionnement de votre corps.

Pour résumer : la terrible pandémie est… un gigantesque test (l’opportunité est bien entendu évidente).

Ensuite, les labos pourront affiner et créer de nombreuses “apps”.

En clair, si le test ne fait pas trop de dégâts…. 😉 … alors c’est tout un nouvel espace qui se révèlera… celui de notre reprogrammation (pour filer la métaphore informatique)…

Pour le meilleur ? Ou pour le pire ?

Categories
Vrac

Objectif 01/01 : reconstitution des forces vitales

Après exactement cinq mois de lutte couillonavirale et l’écriture de plus de 400 articles fourrés à la haine salvatrice… je pose mes valoches pour des vacances de Noël, méritées.

Au menu : famille, amis très chers, cuisine gastronomique, vins d’exception et de larges quantités de drogues (et pas du remdesivir hein) sans oublier des séances de sport en chambre vigoureuses et enchantées avec ma gente Dame.

En clair : l’amour sous toutes ses formes… seul véritable antidote contre la dinguerie du monde.

L’objectif est de reprendre des forces, car l’année 2021 s’annonce sombre et agitée.

Mon espoir était de pouvoir fermer ce blog insensé rapidement.

Hélas, je dois l’admettre, cela ne sera pas possible. 😉

On y est jusqu’au cou… et sur le temps long ; la covidémence continue de plus belle.

Portez-vous bien (je n’ose pas vous souhaiter “bonne année“, l’indécence a des limites)… et rendez-vous le 1er janvier.

Totalement locked and loaded. 😉

PS : bien entendu, le sens du devoir est chevillé en moi. Si Trump lançait une bombe thermonucléaire sur Wuhan, ou si le Covid-198 était détecté du côté de la porte de Chapelle, ou si encore Macron décédait de son rhume, j’interromperais ma farniente.

Cela va de soi.

“Vaz-y punk viral, fais moi plaisir”