Categories
Pays Résistance

Israël : coup d’arrêt à la covidémence du gouvernement

Allez un coup de marteau libellé “justice” sur la gueule de Netanyahu, ça pourrait lui remettre les idées en place.

Premier coup de semonce contre les délires dictatoriaux de Benjamin Netanyahu.

La Cour suprême d’Israël vient en effet de balancer à la poubelle les restrictions covidémentielles affectant les voyages.

Israel’s High Court of Justice ruled on Wednesday that the government’s restrictions on entering and exiting the country are unconstitutional, daily Haaretz reported.

Currently, the state will neither permit entry to those who are unvaccinated nor those who have recovered from a bout of COVID-19.

In addition, the Israeli government limited the entry capacity to 3,000 passengers per day — an unprecedented policy that has also drawn legal queries as to its constitutionality.

The air travel limits were due to expire on March 21, and the justices have now ruled that they will not be extended. (source I24 News)

-l’obligation vaccinale pour sortir ou rentrer dans le pays

-plus la limite de 3 000 (max !) passagers par jour

… contraires à la Constitution.

Zou. Basta. Enfin !

Le “monsieur Covid” de ce gouvernement vendu à Pfizer s’est empressé de critiquer la décision de la Cour.

“We have taken many steps to prevent this, and it is a pity that we are now putting people at risk,” Ash said in a statement. “The High Court’s decision may bring the State of Israel closer to a wave of high morbidity right now.” (source Jerusalem Post)

Toujours la même rengaine : “on va tous mourir”.

Quant à l’adjoint du ministre de la Santé, il perd les pédales :

Deputy Health Minister Yoav Kisch slammed the ruling, writing on Twitter: “The High Court is taking responsibility for the risk of mutations entering Israel. Good luck to us.”

C’est cela oui, bonne chance.

Dans tous les cas, c’est une vraie défaite à quelques jours des élections générales (23 mars).

Categories
Résistance

L’Oklahoma abandonne les restrictions Covid

The standard for normal cannot be zero cases. In Oklahoma, the standard for normal is freedom. The freedom to worship, the freedom to go to work and earn a paycheck, the freedom to visit your loved ones in nursing homes, the freedom to send your kids to school in person, and the freedom to protect your family however you see fit,’ Stitt said. (source DailyMail)

Ces paroles fortes ont été prononcées par le gouverneur de l’Oklahoma (Etats-Unis).

Il a en effet décidé de lever les dernières restrictions Covid, et d’abandonner le port du masque obligatoire.

Le Texas a fait récemment une annonce similaire.

Ces paroles sont fortes car elles relèvent du bon sens.

Le “zéro cas Covid” est une mystification, un délire non-scientifique, une attaque délibérée contre nos libertés les plus fondamentales.

C’est une secte politique covidémentielle.

 

Categories
Résistance

Texas : fin du cauchemar covidémentiel ?

Flingues, p’tites pépées, barbecue, pétrole et surtout liberté. Le Texas, c’est l’Amérique qu’on aime.

Fini ? Le Texas, deuxième état le plus grand des Etats-Unis et avec une population de 30 millions de personnes… lève toutes les restrictions covidémentielles (source ZeroHegde).

Le gouverneur Abbott l’a annoncé :

-réouverture de tous les magasins/businesses (à compter du 10 mars)

-fin du masque obligatoire

J’ai mis un point d’interrogation après “fini” car… la pression s’annonce énorme de la part de l’état fédéral (CDC) et de tout l’appareil d’état covidémentiel, sans oublier les médias.

Le gauchiste qui dirige la Californie, gouverneur Newsom, a ainsi immédiatement réagi en lâchant un “absolutely reckless“.

Pauvre chou. De quoi a-t-il peur ? Après tout, si le Texas devient totalement couillonaviré ambiance Nuit des morts vivants, lui il s’en tape il est en Californie.

Ou alors, il a peur que l’absurdité de toutes les mesures covidémentielles puissent… se voir, via un comparatif état con / état libre ? Un peu comme la Suéde ? 😉

Bref, le gouverneur Abbott a pris une décision très courageuse. Mais au moindre frémissement du côté des “covicas”… la lutte s’annonce épique.

Enfin, il faut préciser que l’ordre du gouverneur peut être contesté… en justice. Et là…