Categories
Covipox Résistance

Robert Malone : Covipox créé en labo ?

Robert Malone, si vous ne connaissez pas, c’est l’un des co-inventeurs des produits ARNm.

Il a une barbe de père noël et la voix de Clint Eastwood : grave.

Il parle lentement, clairement. C’est un scientifique, un médecin, une  pointure. Il fit un remarquable travail de résistance durant la covidémence, précisément grâce son expérience du sérail (lire mon article ici et un autre là).

Il connaît le monde qu’il dénonce à présent.

On peut paraphraser Michel Audiard. Quand des hommes comme Robert Malone disent certaines choses, les hommes avec 60 neurones les écoutent. 😉

Mai 2022. Arrive le Covipox.

Sa première réaction est tout à fait quelconque. Il répète la bible : monkey pox pas grave, il dénonce le “fearporn“, etc.

Pas assez de données.

Son second papier en revanche, daté du 31 mai, change totalement de ton (lien ici).

Car entre temps, il a pris connaissances de la fameuse simulation du NTI (“attaque terroriste au monkeypox trafiqué en labo, début 15 mai 2022”) mais surtout des premiers séquençages de la saleté (par une équipe portugaise, le 23 mai).

Ses conclusions sont chaudes.

In conclusion, the preponderance of current evidence is pointing towards a hypothesis for the origin of this outbreak which is increasingly consistent with prior “war game” scenario planning, remarkably akin to that which occurred during Event 201, which posits emergence of an engineered Monkeypox virus into the human population during mid-May of 2022.

En clair, pour lui la simulation (faite en mars 2021)… est comme un textbook pour décrire ce qui se passe maintenant.

Il termine par un angoissant :

Draw your own conclusions, and do your own diligence.

Categories
Résistance Vaccinocide

Enfants : tout arrêter immédiatement

Robert Malone.

Les dégâts sont déjà faits. Ils sont importants et ils dureront longtemps.

C’est ce qu’affirme le professeur Robert Malone qui a travaillé sur la technologie ARNm et qui est un grand covirésistant.

Son phrasé posé, lent, sa voix grave font des merveilles (voir son interview par Joe Rogan le 31 décembre). Sans oublier son expertise scientifique (il fut pendant très longtemps membre du sérail, du Système).

Il se bat résolument contre le covidosage des enfants, mais aussi contre toutes les mesures imbéciles et criminelles qu’on leur impose : masques à l’école, les tests etc.

There is no reason to mask children in schools. There is no reason to mask children in shops, restaurants, parks, after school program, etc. There is no reason for children to have plexiglass shields around them in the class room. There is no reason why we need to deny children exercise programs, sports, after school care and physical education. It is time to end social distancing programs and let kids be kids.

Dans son dernier article, il note également que la résistance s’intensifie chez les parents. Il écrit même :

As the Biden administration doubles down on masks, testing and vaccines for children, people are waking up. The democrats are creating an army of new republicans and independent families, who are currently and will be voting in the future at the midterms.

Le retour de manivelle politique risque d’être fort en novembre prochain… renforçant ainsi la division du pays, déjà très profonde (objectif recherché par la Chine bien entendu).

What we are doing is wrong. It must stop. Now. The damage already done will last for decades.

L’avertissement est clair : les dommages sont là, et ils dureront longtemps…

Et on ne peut que constater le vice… on impose encore des masques et des règles à la con à des mômes de 5 ans à l’école alors que de nombreux adultes s’en affranchissent !

Une société qui s’en prend à ses propres enfants ? Le diagnostic est simple à poser : elle se suicide.

Elle est dégénérée.

Et si vous prenez un peu de recul… au fond il n’y a là aucune surprise.

Avec le Covid, nous avons sauté collectivement à la gorge de nos enfants, pour les violenter, les maltraiter, les abuser, les détruire.

Nous ne méritons pas de perpétuer notre “civilisation”.

Ca tombe bien si j’ose dire… nous voulons à tout prix disparaître.

Categories
Résistance

Christian Perronne sort l’artillerie lourde

“Vaz-y punk, fais moi plaisir”. Clint Perronne déballe l’artillerie lourde et canarde sec.

Je signale un entretien très percutant donné par le professeur Christian Perronne.

Lien : https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/01/28/entretien-avec-le-professeur-christian-perronne-par-nelly-fouks/

Inutile de présenter ce grand covirésistant.

Il publia très tôt (juin 2020) un bouquin fameux : Y a-t-il une erreur qu’ils n’ont pas commise ? Covid-19 : l’union sacrée de l’incompétence et l’arrogance.

Un an et demi après, il a approfondi sa réflexion et n’hésite pas à plonger au fond du terrier du lapin d’Alice aux Pays des Merveilles.

Et il sort l’artillerie lourde.

Son cheminement on le partage. Car il est parfaitement rationnel.

Les “erreurs” furent si nombreuses, si systématiques, si absurdes, la mauvaise foi si continue… l’évidence alors s’impose au fil des mois, des trimestres : ce ne sont pas des “erreurs“.

Les “erreurs” pouvaient être compréhensibles au début ; peu de données, le souk, l’inconnu, la désorganisation, la panique.

Tout ceci est parfaitement acceptable car humain.

Mais deux ans après, il est nécessaire de réviser son jugement et de faire face à l’indicible.

Dans les premiers temps, je refusais d’admettre que tout cela puisse être prémédité, mais petit à petit, j’ai découvert, tout d’abord sans y croire, que le scénario était écrit depuis des années, qu’il s’applique jour après jour à la lettre et se déroule comme prévu ou presque. Je n’invente rien.

Plus fort encore au sujet de l’origine… artificielle du couillonavirus :

[…] une polémique s’est déclenchée sur le fait que le virus était fabriqué en laboratoire. Je pensais alors qu’il s’agissait de bêtises, je n’y croyais pas du tout. Mais aujourd’hui, plus un seul virologue digne de ce nom, y compris des prix Nobel et d’éminents scientifiques ne soutiennent une thèse contraire. Les journalistes eux-mêmes n’osent plus dire que le virus est naturel.

Le pangolin n’est plus qu’un vieux souvenir… qui fait rire les enfants. Mieux même que le panda.

Enfin la punchline :

le but de toute cette mise en scène est de prendre le contrôle mondial de la population.

Il passe en revue les tests PCR bidons, la diabolisation des traitements, les masques grotesques dans la rue, les pseudo vaccins, etc.

A lire absolument pour avoir une vision 360 °.

POST-SCRIPTUM

La chape de plomb sur l’origine du couillonavirus est sidérante. Le silence des Chinois, leurs manoeuvres mondiales, la piste des crapules américaines (Fauci etc.) qui vient s’ajouter… la censure de la part des Gafam, le Pangolin’s Folie, la partouze des Chauves-Souris…

Tout est ahurissant dans cette affaire..

Et cela dure depuis 2 ans.

Et on fait semblant de continuer à évacuer cette question pourtant essentielle :

  • ce virus est-il naturel ?
  • ou alors a t-il été fabriqué en laboratoire ?

Le tabou est total.

Pourquoi ?

On comprend pourquoi… Dans le premier cas, c’est la faute de Mère Nature, autrement dit… personne. Pas de bol. Case closed.

Dans la seconde hypothèse, alors le sol se dérobe sous nos pieds…

Qui ? Et surtout pourquoi ? Et comment ce virus conçu en labo s’est-il retrouvé dehors ?

Bref voilà pourquoi les sorties de Christian Perronne (et de bien d’autres scientifiques) sont primordiales.

Il ne faut pas lâcher les Chinois (ni les Américains) !

Le coup du “on oublie“, “on ne pourra jamais savoir“… n’est pas une option.

Il faut résoudre ce mystère car de lui découle tout le reste.

POST-SCRIPTUM BIS

Ce faisant, il faut conserver une idée très conspi dans un coin de l’esprit…

L’origine artificielle du virus qui deviendrait vérité après 2 ans de censure pourrait elle-même constituer une… psyop !

Car un virus conçu en laboratoire mais accidentellement fuité… cela exonèrerait -en partie- les Chinois et cela renforcerait la covidémence (un virus artificiel, optimisé pour infecter les humains… on va de nouveau tous mourir, voilà pourquoi les gouvernements insistent pour vacciner la planète entière, etc.).

Cela donnerait une sorte d’alibi à Pékin… qui aurait finalement dissimulé une attaque biologique (le virus délibérement lâché dans la nature)… à l’intérieur de l’hypothèse de la fuite accidentelle et de l’hypothèse d’un projet de vaccin.

J’ai développé cette abordé cette idée ici ou encore .