Categories
Covipox Humour Vaccinocide

7 doses de 3 vaccins : y’a t-il un scientifique dans la salle ?

Roger c’est un pote. Et un cas.

Le temps file. Les virus se multiplient. Et l’hystérie “injectionniste” ne faiblit pas.

C’est donc le moment de faire l’addition… et de poser les questions qui fâchent.

Prenons le cas de Roger, 45 ans, homosexuel jusqu’au bout des ongles. Il est séropositif et suit donc un traitement à vie. Roger aime bien s’amuser. Il a donc récemment chopé une MST (ce n’est pas la première fois).

Roger est très soucieux de sa santé (sauf quand il partouze 15 mecs en même temps, là, il s’oublie un peu).

Il a donc reçu religieusement, pardon, scientifiquement ses 3 doses de Pfizer contre le Covid (pour ne pas mourir et ne pas tuer sa grand-mère ni son chat), à partir de mars 2021 puis début 2022.

En mai 2022, les nouvelles au sujet de la “variole du singe” commencent à le gratter. Roger est très au fait de l’actualité.

Rien que le nom “variole du singe”, ça provoque en effet des démangeaisons ! Et puis, non ! Mourir un bouton sur la bite, ce n’est pas glorieux. Ce n’est pas gai.

Roger s’est opportunément souvenu du fameux slogan :

tous vaccinés, tous protégés, tous enculés !

Le slogan a fait mouche. En plus, Olivier Variant est manifestement un enculé. Donc ça colle bien, si j’ose dire.

Juillet 2022 : Roger fait alors le forcing et la queue au centre de vaccination. Plein les fesses -c’est le cas de le dire- de vivre dans la peur.

Il reçoit donc ses 2 doses de Imvanex (le vaccin antivariolique qui n’a JAMAIS été testé contre… la variole du singe, lire ici).

Octobre 2022 : Roger se précipite sur la dose de rappel couillonavirale, avec cette fois la version 2.0 du brouet de Pfizer. Pourquoi ? Mais pour ne pas mourir une 3ème fois, quelle question !

Et puis parce que c’est la mode automne-hiver 2022 pardi ! C’est nouveau quoi.

Novembre 2022 : Roger reçoit 5 sur 5 le message de la HAS (lire ici)… au sujet de la nécessité absolue de se faire vacciner contre… la grippe ! Eh oui, on l’avait oubliée, mais elle revient, la garce !

la HAS recommande de coupler la campagne de vaccination anti-Covid-19 à celle de la grippe au sein des mêmes populations cibles

Et la grippe, tout le monde le sait, ça tue ! Beaucoup. En particulier des homos de 45 ans qui vivent à Paris et qui ont peur des boutons.

Roger prend donc l’injection contre la grippe afin de ne pas mourir une 4ème fois.

GARCON ! L’ADDITION !

Faisons les comptes.

En 1 an et 8 mois… Roger qui tire un peu trop sur la queue et sur son corps aura donc reçu 7 injections de 3 produits différents dont 2 peuvent être considérés comme “classiques” et le 3ème totalement nouveau, sans aucune étude long terme et qui a déjà démontré sa grande nocivité (par rapport aux vaccins lambda).

7 injections de 3 vaccins différents.

Des scientifiques ont-ils tenté de savoir si ces produits mélangés dans un seul et même corps humain… pouvaient provoquer des effets secondaires néfastes ?

Des médecins dignes de ce nom ont-il tenté de réfléchir, de prendre un peu de recul et de s’interroger non seulement sur la pertinence de ces injections multiples, mais leur mélange, le calendrier, etc. ?

La fameuse balance “risques/bénéfices” ?

Allô ? Y’a quelqu’un ?

Grand silence…

Alors, oui, nous sommes bien d’accord. Peut-être que Roger pètera le feu. Qu’il ira à la gym soulever de la fonte et qu’il continuera à partouzer chaque samedi soir et à voter LREM. C’est possible.

Mais on fera quoi si… ça part en sucette ? Si Roger se met à changer de couleur (rose fluo et vert de gris) ? Que ses veines explosent, que son coeur se fait la malle, et que son cerveau fond ?

Bref, il est urgent de TOUT ARRETER et de prendre le temps pour réellement étudier tous ces produits, leurs effets potentialisés, etc.

A fortiori sur des organismes éprouvés voire abîmés.

Un conseil à Roger que l’on aime beaucoup, contrairement aux apparences :

“Roger, ARRETE TES BETISES, pose toi, attends de voir les données. Réfléchis. Respire. Sois plus intelligent que tous ces dingues. Tu as un seul corps.”

 

Categories
Humour

Mode automne-hiver 2022 : les lunettes de gland

Soit François Braun. Oui je sais, ça ne vous dit sans doute rien.

C’est le barbu qui remplace Olivier Variant au poste (ne riez pas) de “Ministre de la Santé”.

Le mec visiblement est une pointure : il a tout raté, tout salopé à Metz quand il gérait les urgences.

Son blason est donc bon (comprendre : bon pour le service).

Car n’oublions pas le slogan en vogue depuis 5 ans :

“Sous Macron, plus t’es con, plus t’es bon.”

Pépère commençait donc à déblatérer -en douceur, décontracté- sur la “7ème vague“, le “masque“, la “variole du singe“… bref des sujets qui le dépassent complètement

La routine.

Et puis… c’est la sortie de route. L’accident violent.

L’AFP le prend en photo le 11 juillet.

On pense immédiatement à un faux fabriqué par d’odieux militants d’estrême-drouâte antivaxx transophobes (et russophiles).

Pourtant l’article du Figaro et l’illustration sont bien là : https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-on-ne-va-pas-refaire-une-loi-a-chaque-fois-qu-il-y-a-une-vague-estime-braun-20220718

Vous ne remarquez rien ? 😉

Comment dit-on “gland” chez Afflelou ?

Bref, la rentrée va être chaude.

François a parfaitement la tête de l’emploi ;  c’est une synthèse.

On va se ré-ga-ler. 😉

Categories
Asie Humour Saloperie et sida mental

Vent mauvais : la Corée du Nord accuse le Sud

Les enfants sont prévenus : faut pas toucher les ballons qui viennent du sud.

Il y a à peine un mois, nous avions vu à l’oeuvre le vent mauvais.

Une ville frontalière chinoise accusait en effet la Corée du Nord voisine de lui envoyer… le couillonavirus via… le vent (lire ici) !

Scandale. Effroi.

Et une bonne tranche de poilade bien grasse. C’est l’un des avantages de la terrible pandémie… Tout ce qu’elle touche se transforme en farce.

La Corée du Nord était ainsi mortifiée. Humiliée.

Aussi, il n’est pas surprenant de voir le Royaume ermite se… venger !

Désormais, c’est la Corée du Nord qui accuse… les affreux capitalistes mangeurs d’enfants de la Corée du Sud… de lui envoyer le coronavirus  via des “objets étrangers” amenés par… le vent !

Pyongyang blames Covid on ‘alien things’ . First patients allegedly infected after touching balloons launched across border from South (source Bangkok Post)

Voyez, on y revient toujours : le vent mauvais.

En particulier… des ballons. 😉

C’est tout le charme de l’Asie : ajouter une dimension mystico-branlatoire à un truc qui est déjà en soi burlesque : la terrible pandémie couillonavirale.