Categories
Etat fort Pays Saloperie et sida mental

L’Angleterre d’après traque les plaques d’immatriculation des coviterroristes

L’Angleterre est à la pointe de la covidémence. Toujours ce vieux fond orwélien qui irrigue la Perfide Albion.

Ainsi, la police est fière de disposer d’un système de reconnaissance et identification automatique des plaques d’immatriculation pour “disrupt criminality” et traquer les “criminals, Organised Crime Groups, and terrorists” qui se déplacent.

Et en matière de “terrorisme” la jauge est extensible à loisir… Ainsi celles et ceux qui violent le confinement se retrouvent ipso facto étiquetés “terroristes”.

Ce système va donc être utilisé pour pister ceux qui violent les règles de déplacement liées au confinement (les déplacements doivent être “essentiels”).

“As such, I welcome the force’s use of ANPR to monitor vehicle movements and make sure the only journeys being made here are essential ones. Using this technology helps us see where certain vehicles have come from and allows officers to further investigate their reasons for travel.” (source Breitbart).

La technologie au service de l’esprit chinois (comme on parlait d'”esprit munichois”).

Passeport vaccinal, crédit social, reconnaissance faciale, identification des voitures, caméras, limitation des déplacements… tout l’apparatus 2.0 pour lutter contre les criminels ceux qui pensent mal.

Bienvenue dans l’Angleterre d’après…

L’Angleterre chinoise.

Categories
Etat fort

Ecosse : dénoncés par un voisin, ils sont menottés

Encore une courageuse intervention des forces de police utilisant leurs nouveaux super-pouvoirs super-covidéments.

Nous sommes à Aberdeen, en Ecosse (nord-est).

Alertée par la dénonciation d’un voisin pour viol des règles couillonavirales (eh oui tout est lié), une patrouille de police pénètre dans la maison des dangereux terroristes.

La situation dégénère, et les flics menottent les parents, alors que la fille hurle.

Résultat ?

Two women, aged 18 and 48, and a 43-year-old man were charged in connection with assaulting police officers and threatening and abusive behaviour, according to Police Scotland. (source The Herald)

Le commissaire du coin déclare qu’il est :

“satisfied about the legitimacy and proportionality” of the response.

Prochainement sur vos écrans français…

La vidéo de l’action héroïque des forces de sécurité est disponible ici.

Categories
Etat fort Pays Saloperie et sida mental

Angleterre : arrestation d’une dangereuse terroriste qui filmait un hôpital… vide

“Halte ! Interdit de filmer !”

Les courageuses forces de sécurité anglaises ont arrêté une femme de 46 ans dans le sud-ouest du pays.

Son crime ?

Avoir filmé et posté en ligne… le Gloucestershire Royal Hospital… vide (source).

Ce qui dans le Reich couillonaviral de 1 000 ans est un crime très grave.

Rappelons que comme dans de nombreux pays, les structures de santé sont toutes censées être “sous tension“, être sur le point de “s’effondrer“, d’être “submergées” par les malades infectés par le Con-vid… autant d’arguments pour justifier les privations de libertés, les lois d’exception et plus largement la covidémence.

Dans la vidéo, la femme commente :

This is a disgrace…it is so dead…all the people in our country desperately waiting for treatment, cancer treatment heart disease, honestly this is making me so angry,” she states as she films a row of empty waiting chairs.

Comme disait un Britannique fameux, G.Orwell : “Dans des temps de tromperie généralisée, le seul fait de dire la vérité est un acte révolutionnaire.

Les flics ont invoqué “un soupçon de trouble à l’ordre public“… Si, si. Là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir.

Voici le communiqué de la police anglaise :

The woman has been bailed to return to police on 21 January, with conditions that she cannot enter any NHS premises or the grounds of any such premises, unless in the case of an emergency or to attend a pre-arranged NHS appointment,” said a statement by Gloucestershire Police.

La réalité est que tout est mensonges : les tests, les covimorts, les hopitaux, les vaccins…

Tout est bidonné, tordu, biaisé, scandaleusement grossi ; c’est le coeur même de la  covidémence.

Alors que le pays est en régime de confinement, que Boris surfe entre Brexit et projections couillonavirales apocalyptiques, que les autorités n’hésitent pas à annoncer 56 000 nouveaux cas en 24 heures (lire ici)… les lits de soins intensifs en Angleterre sont moins occupés cette année que la moyenne des 3 années précédentes.

Et ce malgré la terrible pandémie couillonavirale…

Les mêmes données (officielles du NHS) sont scandaleusement tronquées par la presse. Le DailyMail titre qu’en décembre 2020 les lits de soins intensifs sont occupés à 76 % (vrai) et qu’en décembre 2019, ce pourcentage était de 69 % (vrai aussi)…

D’abord, on mesure le différentiel soit disant apocalyptique… 7 points de plus…

Mais surtout 2019 connut une épidemie de grippe faible du genou (lire mon article ici)… Dès lors la moyenne sur les 3 années précédentes est plus parlante et permet de prendre conscience de l’arnaque : en aucun cas le couillonavirus en 2020 n’a créé une situation “jamais vue” ou “historique” ou “exceptionnelle” !

Voir aussi l’article de ZeroHedge.