Categories
Asie Saloperie et sida mental

Il y a 2 ans, le rideau se levait sur la scène de Wuhan

“Que le spectacle commence !”

… Ou plutôt descendait…

Mercredi 22 janvier 2020 au soir (heure Chine), la nouvelle flambe : le gouvernement chinois décide de “confiner” Wuhan (en anglais lockdown). Autrement dit : isolement, mise en quarantaine.

Ce sera effectif le lendemain, jeudi 23.

Une ville de 11 millions d’habitants, la septième plus grande du pays !

C’est du jamais vu… dans l’histoire.

Je sais immédiatement que c’est historique -au sens propre- et que donc c’est grave.

Très grave. Ontologiquement grave.

Voilà l’élément fondateur de la covidémence.

La clé.

Cette unique décision, pour des gens informés, est signifiante, a fortiori venant d’un régime communiste habitué aux secrets, aux mensonges, aux dénégations.

Instantanément, le mal est fait. Profondément. Et dans le monde entier.

D’autant plus profondément que les données officielles… n’ont aucun sens.

Le 23 janvier 2020, ce terrible virus a officiellement contaminé 571 personnes (sur une population de 1,4 milliard d’individus) dont 95 qualifiés de graves !

Dès le début, la dissonance cognitive est totale.

C’est un facteur aggravant de la covidémence :

  • une mégalopole confinée, une première dans l’histoire
  • un bilan national officiel de 571 cas uniquement
  • donc le mensonge est énorme, Pékin ment, donc c’est encore plus grave !

Il suffira à la Chine de compléter la mise en scène avec :

  • des vidéos de gens qui s’effondrent morts, foudroyés, dans la rue
  • l’hôpital de campagne construit… en 7 jours (démonstration de la puissance chinoise, à la mesure de la menace)
  • des hommes en combinaisons spatiales qui “désinfectent”… l’air, les rues…. en marchant en silence, en colonnes ou en utilisant des véhicules.
  • des vidéos et des photos d’avenues… totalement vides. Une ville vidée de ses habitants, littéralement. Une ville comme déjà morte.
  • et d’un discours de Xi Jinping le 6 février 2020 proclamant la “guerre du peuple” contre le virus (terme que tous les neuneus occidentaux reprendront, on pense bien entendu à l’adolescent pyschotique de l’Elysée)

Voilà.

C’est la scène d’ouverture de cette pièce de théâtre, de cette tragédie mise en scène par le PCC.

Le monde entier regarde, l’air hébété.

La suite vous la connaissez.

Et ce blog sera mis en ligne le 20 juillet 2020.

Nous entamons donc la troisième année et la tragédie se poursuit, l’Occident est tombé dans le piège et ne peut pas en sortir car ses propres démons ont pris le relai.

Et ils sont nombreux : Big Pharma, corruption politique et économique, médias aux ordres, biais psychologiques multiples, wokisme, perte de sens et de vitalité, trahison des élites, etc.).

Et pourtant tout est là, dans cette scène d’ouverture à Wuhan le 23 janvier 2020.

En réalité dès que le rideau se lève… rien ne fait sens :

-si ce mystérieux virus est si terrifiant au point d’enfermer une ville et sa banlieue… pourquoi ne pas fermer TOUT le pays ? Jamais les autorités ne confinèrent tout le pays, ni même d’autres grandes villes stratégiques comme Pékin ou Shanghai… quelques quartiers à peine (seuls les crétins occidentaux confineront des pays entiers).

-juste avant le confinement de Wuhan… 5 millions d’habitants AVAIENT QUITTE LA VILLE (pour les fêtes du nouvel an chinois) ! Et même JUSTE APRES l’annonce du confinement (le mercredi soir donc). Les autorités ont laissé faire (source South China Morning Post).

En clair des millions de personnes venant du foyer d’infection du terrible virus se sont éparpillées dans tout le pays…

-si le virus était si terrifiant, pourquoi la Chine a constamment critiqué les décisions prises par d’autres pays de FERMER leurs frontières, en particulier aériennes (Vietnam par exemple) en parlant de “discrimination” ! ?

Un virus est terrifiant dans une grande ville chinoise, au point de devoir la fermer, mais il n’est pas bon de fermer les frontières afin que les autres pays se protègent contre cette terrible menace ?

Pourquoi l’OMS, si proche de Pékin, a-t-elle aussi critiqué ces fermetures de frontières (“Tedros, as he is called, said the WHO does not recommend limiting either trade or travel to China at this time. “In fact, we oppose it,” he said.“, source) ?

Enfin, deux ans après, les statistiques officielles n’ont toujours aucun sens.

De fin avril 2020 à juin 2021.. il n’y a eu plus aucun mort du Covid en Chine. Puis en juin et juillet 2021, quelques uns.

Depuis, plus aucun bilan.

Ce n’est pas un bug. Ni une erreur de calcul. C’est une psyop.

Les covidéments pompom girls de Pékin diront : “c’est la preuve que le modèle chinois fonctionne ! Qu’il est supérieur”.

Les covidéments neutres ou méfiants diront : “le PCC ment donc c’est la preuve que la situation est très grave et que le virus est très dangereux”.

Plus le temps passe, et plus ce dernier groupe se renforce… Le temps, paradoxalement, donne de la substance à la covidémence (je creuserai cet aspect dans un prochain article).

Dans les deux cas, Pékin continuer de gagner.

Et l’Occident continue de perdre.

Categories
Vrac

Thaïlande : un pas en avant puis 1,48 pas en arrière

Le cirque continue. Le 1er novembre 2021, la Thaïlande lançait le programme “Test&Go” pour les touristes vaccinés.

Ils pouvaient enfin revenir, après 18 mois de frontières fermées (seuls les expats et les citoyens thais étaient autorisés à rentrer en Thaïlande).

Le principe : 1 test PCR au départ (avion), 1 test PCR en arrivant, attendre le résultat dans 1 hôtel spécial (fermé) puis zou libre. Il fallait ajouter une assurance médicale arnaque, et quelques papiers. Et être injectés bien entendu.

Bilan : 133 000 arrivées en novembre.

Puis, arrêt brutal le 22 décembre because Omicron, trop horrible, impossible de continuer le programme car on va de nouveau tous mourir.

Aïe.

Un mois après… donc aujourd’hui… merde on s’est planté, bon allez on reprend le programme, mais comme on ne veut pas perdre la face… on va quand même le “renforcer“… on ne sait jamais ! 😉

Donc, cette nouvelle version à compter du 1er février c’est kifkif… sauf qu’il faut ajouter un 2ème test PCR et une 2ème nuit dans un hôtel spécial pour attendre le résultat… Mais les 2 hôtels peuvent être différents. 😉

Et les 2 réservations doivent être payées à l’avance…

Le tout contre un variant parfaitement bénin. Mais non, car il provoque des cas, et l’Asie ne raisonne qu’en cas.

Un cas c’est mal.

Les PCR foireux avec des CT absurdes qui fabriquent des “cas asymptomatiques” ? Un cas c’est mal.

Ainsi rappelons que des milliers (oui) des milliers de touristes se sont fait baiser depuis le 1er novembre… avec un test PCR déclaré “positif” en arrivant !

Aucun symptôme ? On s’en fout. Zou… direction la prison, pardon l’hôpital pour 10 jours ! Le tout avec votre assurance refusant parfois de payer… car VOUS N’ETES PAS MALADE. 😉

Et des couples séparés (eh oui, il faut ajouter du fun au fun), et des enfants traumatisés.

Super les vacances… 😉

Bref. Encore une énième branlette mentale de nos amis thaïs.

Avec ça, c’est sûr désormais, l’industrie touristique continuera d’être ravagée pour une troisième année consécutive.

Mission accomplie pour les militaires qui dirigent le pays…

A part ça ? Ils repoussent à 23 heures l’heure limite pour consommer de l’alcool dans les restaurants agréés au sein des provinces… codées en bleu et jaune (contre 21 h avant), enfin certaines provinces passent de orange à jaune. (source Bangkok Post).

Mais les bars et autres lieux de divertissement demeurent fermées… for ever.

Et le décret d’urgence qui couvre tout le bordel covidémentiel a été prorogé pour 2 mois supplémentaires.

C’est sa… seizième extension. 🙂

Vous n’y comprenez plus rien ? C’est normal, ici en Thaïlande, tout le monde aussi est largué les règles changeant en permanence au niveau national mais aussi provincial (certains gouverneurs s’en donnant à coeur joie et rajoutant des règles à la con par dessus les règles à la con).

Une seule certitude en ce qui me concerne : ces enfoirés ne m’empêcheront pas de boire du pinard.

Categories
Saloperie et sida mental Vaccinocircus

Offre promotionnelle : 1 passe vaccinal pour 1 baril de lessive

“Un baril de lessive Lecas Machine contre 1 passe vaccinal. Ne manquez pas la promotion du mois !”

Castex, l’homme avé l’accent et au costard en tergal, a annoncé une chose étrange (au milieu de son dégueuli mental habituel, les sandouiches, le debout/assis, le couché-développé, etc.)

Une offre promotionnelle.

Si t’es pas vacciné, tu peux bénéficier d’un passe vaccinal… complet… en faisant ta 1ère dose !

Tu prends l’hostie, pouf, tu rejoins Saint-Covid, Jésus de NazaPCR, et Saint-François d’Assissalledattente.

Le crétin chauve n’a en réalité rien inventé… il a piqué l’idée en Israël.

Eh oui, son homologue israélien avait annoncé le 2 janvier (lire ici) le principe d’une telle offre promotionnelle (appliquée à l’étoile jaune 2.0, pardon le “green pass”, leur passe vaccinal)…