Categories
Chiffres Saloperie et sida mental Vaccinocircus

Israël : la vaccination part totalement en sucette

Au début on vous a dit :

La vaccination empêche l’infection (comme tous les vaccins classiques) : bide

Puis :

La vaccination empêche les formes graves, les hospitalisations : bide

Puis :

La vaccination empêche de… mourir : bide

Le vaccinobide est total, les données israéliennes le prouvent… et sont à la fois grotesques et terrifiantes.

Bon admettons que les admissions en “soins critiques” (ICUs en anglais) soient peu signifiantes…

Alors… les covimorts ? La mort c’est bien la forme ultime de la “forme grave” non ? 😉

Quatre doses de “vaccin” ça vous empêche forcément de covimourir ! Non ?

Ben non.

Vous êtes gros Jean comme devant. Et surtout 6 pieds sous terre.

Zut.

Voilà, vous pouvez l’imprimer et l’encadrer au dessus des WC.

Israël étant le pays “élu“… en avance… vous avez votre futur sous les yeux.

Rappel : Israël ce sont 9,2 millions de glandus, 85 % des adultes sont doublement injectés.

5 millions ont reçu la “3ème dose”.

Et 400 000 la “4ème dose”.

Ca marche tellement bien que les experts israéliens préconisent d’étendre la 4ème dose à tous les individus de plus de 18 ans (comme la Thaïlande, article à venir).

Bon et si ça continue de ne pas fonctionner, alors courage, Pfizer lance ses essais cliniques sur la version 2.0 spéciale “Omicron” qui cette fois juré craché fonctionnera. Ou pas. 😉

Par extension, il est désormais évident que monsieur Albert Bourla, le greco-américain  con comme une enclume qui dirige Pfizer et qui se croyait encore il y a peu le roi du monde… va très mal finir.

Albert, on t’avait pourtant prévenu… Ils te jetteront sous un bus, car tu n’es qu’un idiot utile.

Tu seras l’agneau sacrificiel. Le symbole expiatoire.

Tant tes crimes sont… considérables… à l’échelle planétaire.

Albert, un conseil… écris ton testament, fais des donations, mets tes affaires en ordre, tape toi une dernière pute et un dernier trait de coke, pardon une dernière dose de ton produit ARNm.

Tes contrats à la con évacuant toute responsabilité de la société Pfizer, ne te seront d’aucune aide lorsque tu seras, toi personnellement, traîné au pénal.

Bye, bye Albert.

Tu as joué. Tu as été joué. Et donc tu as perdu.

“Merde… J’ai fait une grosse boulette. Je me suis fait baiser”
Categories
Chiffres Saloperie et sida mental

Suisse, jambe fracturée au ski ? “Covid”

“Il faut que je soigne mon Covid. Et mon bronzage”

Il y a quelques jours, je parlais du bidonnage du nombre des covihospitalisations en Australie. Et je notais :

Vous avez lu la même chose pour l’Angleterre… le Canada… l’Allemagne, la France etc.

La même arnaque est appliquée PARTOUT depuis 2 ans…

Il faut ajouter la Suisse à cette liste. 😉

Admis pour une fracture, comptés comme malades du Covid
Il s’avère que les chiffres transmis par les hôpitaux à l’Office fédéral de la santé publique n’indiquent pas uniquement les patients admis en raison du Covid, mais également ceux qui ont été hospitalisés pour une toute autre raison et qui ont été testés positifs dans un deuxième temps. (source Le Matin)

Vous le voyez… pays après pays… au bout de deux ans… la vérité commence à émerger.

Le même bidonnage systématique et global

Et il ne s’agissait pas d'”erreurs de calcul”.

L’objectif -global, concerté- était bien de grossir les chiffres, afin de provoquer la peur, de créer puis d’entretenir l’illusion d’une terrible pandémie.

Car c’est évident : que serait une terrible pandémie si aucun malade n’était hospitalisé ?

Une pantalonnade.

Ou si vous préférez une psyop organisée par une puissance étrangère agressive possédant des relais (directs et indirects) dans de nombreux pays cibles…. qui aurait foiré. 😉

C’est une vue de l’esprit bien entendu puisque la dite psyop a fonctionné à merveille… et continue de fonctionner depuis 2 ans !

MISE-A-JOUR

C’est la loi des séries ! La même info  vient de sortir cette fois au sujet de l’état de New-York.

New York hospitals admit that nearly HALF of their ‘covid’ patients were admitted for other reasons after Gov. Kathy Hochul ordered them to disclose the key statistic (source DailyMail)

Si on fait la moyenne des bidonnages en Angleterre, USA, Suisse… on arrive à 50 %.

La moitié !

En clair, quand le gouvernement français affirme (voir ici) que 1 799 nouveaux patients Covid sont hospitalisés en moyenne chaque jour… Ou qu’au 4 janvier, il y avait 20 252 patients Covid hospitalisés dans le pays (dont 3 678 en “soins critiques”) (bilan hebdo de Santé Publique France).

C’est totalement bidonné.

Il faut diviser ces nombres par deux, au minimum.

Je vous rappelle que je fus le premier à dénoncer l’absurdité des hospitalisations Covid dites “conventionnelles” versus les hospitalisation Covid “soins critiques”, dans les statistiques officielles.

Les premières n’ont rien à voir (jambes fracturées, accidents de la route, etc.), les secondes se rapprochent de la vérité (et encore, là encore, on bidonne).

C’est aussi simple que cela.

Et c’est prouvé par les révélations dans différents pays au sujet de la surestimation systématique des “hospitalisations Covid”.

Personne n’hospitalise “Covid” un mec qui tousse un peu ou qui a le nez qui coule… ! Par contre on étiquette “Covid” un patient hospitalisé pour une fracture de la jambe, un cancer etc. … ayant un test positif… même s’il n’a rigoureusement aucun symptômes “Covid”.

A fortiori dans les pays qui pratiquent le “restez chez vous prenez du paracétamol ” (ce qui est le cas de la France). Et a fortiori quand on annonce qu’on doit “déprogrammer” des interventions chirurgicales…

Les mecs qui souffrent d’un véritable Covid, avec les poumons en sucette, vont directement en “soins critiques”.

Le mensonge est systématique, continu depuis mars 2020, sur toute la planète.

Il est organisé à l’échelle des gouvernements.

Et le pire c’est que tous les acteurs du “monde de la santé” sont complices. Je veux parler bien entendu des médecins, des infirmiers ainsi que des personnels administratifs dans les hôpitaux.

Ce sont des putains.

Ils se taisent depuis 2 ans… Lâches et aussi satisfaits de jouer les éternelles pleureuses “nous sommes saturés”, “l’hôpital va imploser”, satisfaits d’avoir été “applaudis” (quand on y repense, quelle arnaque !), satisfaits de se vendre pour une petite prime (le “Ségur de la Santé”) etc.

Des putains, rien de moins.

Comme dans tous les mouvements révolutionnaires, les purs, comprendre les dirigeants, finissent toujours par dévorer les simples sympathisants.

C’est ce qui se passe aujourd’hui : le gouvernement continue, c’est factuel, de casser l’hôpital (réduction du nombre de lits, suspension de personnels pour crime de lèse-dosage etc.).

Il se retourne contre les lâches.

Et l’apothéose viendra quand ces mêmes dirigeants… jetteront sous le bus ces médecins, ces infirmières… en les dénonçant.

Après tout… parfait moyen pour les politiciens et les fonctionnaires de se défausser… “ce sont les médecins, les scientifiques… ils nous ont menti ! Ce sont eux les coupables !”.

Ces prostitués paieront pour tous les autres.

Ce qui sera certes une intense satisfaction, mais surtout une énième pirouette et arnaque.

Categories
Chiffres Pays Saloperie et sida mental

Australie : hospitalisations bidonnées

The Prime Minister will press premiers for a uniform definition of Covid hospitalisations — after it was revealed that hundreds of patients listed as hospitalised were not taken to hospital because of the virus at all.

The NSW Health Health Minister that many of those listed in the daily statistics are simply testing positive in routine checks after being admitted for broken bones, labour pains or even mental health issues. Queensland Health has a similar reporting process in place. (source News)

Vous avez lu la même chose pour l’Angleterre… le Canada… l’Allemagne, la France etc.

La même arnaque est appliquée PARTOUT depuis 2 ans…

Jambes cassées, accouchements, blessures par balles, accidents de la route etc…. Tout et n’importe quoi est étiqueté “Covid”.

Il est ainsi piquant de voir les journalistes australiens utiliser le mot  “révélation” ! 😉

Très rapidement on a compris la supercherie. On a vu les news ahurissantes venant des Etats-Unis (les premiers cas révélés) où un accidenté en moto ou encore des blessés par balles furent étiquetés “morts du Covid”…

C’est tellement tentant… Cela fait grossir les chiffres.

Car que serait une terrible pandémie si peu de personnes finissaient à l’hosto ? Une pantalonnade.

Le premier ministre australien enfonce le clou :

“So, we need to get a standard definition on that because these are the key things we have to track now.”

Non ? Vraiment ? Deux ans après le début du cirque couillonaviral, le mec pense qu’il faudrait enfin définir les mots et les harmoniser ?

En voilà un qui a de la suite dans les idées !

Un conseil : après il faudra définir les “covimorts”… Les fonctionnaires australiens travailleront sans doute une bonne dizaine d’années  tellement le sujet est complexe. 😉

Après les hospitalisations bidonnées… ils ont inventé un concept encore plus fumeux : les hospitalisations virtuelles !

La preuve ici :

Wide Bay est une région de l’état du Queensland.

On y dénombre donc officiellement 217 patients Covid hospitalisés… mais 1 seul est réellement à l’hôpital… les 216 autres sont dans une “salle virtuelle” (virtual ward )… en clair dans leur domicile ! 😉

Quant à l’état du Queensland… quelle est la situation ?

Enième record terrifiant (2 222 nouveaux cas en 24h !), un véritable “raz de marée” pour reprendre l’expression d’Olivier Lavarié.

Mais constate la radio, d’une certaine manière déçue : “il n’y a toujours pas de patient en soin intensifs dans les hôpitaux de l’état ” !

Zut. Quel dommage.

Bref, on nage en plein délire.

Mais avec les Australiens on est habitués. Les mecs en tiennent une sacrée couche (dégénérescence typique des insulaires, Culte du Cargo, gauchisme congénital, sans oublier corruption chinoise et infiltration du PCC).