Categories
Pays Vaccinocircus

Israël : une nouvelle race de vaccinés

“Dis donc Moshé… j’ai l’impression qu’on s’est fait baiser. Oui David, avant nous étions des Sans-terre, désormais nous sommes… des Sans-validité”.

Israël est en avance, sur tout, depuis son contrat faustien passé avec Pfizer fin 2020… lui permettant de lancer la campagne massive d’injections ARNm dès le 19 décembre 2020.

Puis, ils furent les premiers à créer l’étoile jaune 2.0, pardon le “badge vert ” (véridique), ce que les Européens sans imagination nommèrent “passe sanitaire“…

Puis la 3ème dose, les injections pédiatriques, la 4ème dose etc.

Et visiblement, ça ne se passe pas très bien (lire ici).

Et ils sont tellement en avance qu’ils ont créé une nouvelle race d’injectés : les “vaccinés sans validité “. 😉

Eh oui, les mois passent et le compteur de doses aussi ! En clair, un Israélien avec ses 3 doses réglementaires… n’est plus considéré comme “vacciné”… car il est en retard ! Il n’a pas reçu sa 4ème dose !

L’arnaque était facile à prévoir, dès le départ, avec la logique -totalement perverse- des “boosters” à administrer tous les X mois !

Israël fut le premier (dès juillet 2021 !), encore une fois, à noter que l'”efficacité ” de chaque injection… baissait au niveau des chaussettes, et de plus en plus rapidement (sous l’effet également de la samba mutante du virus qui pond du variant).

On constate que le système covidémentiel dépense une grande énergie à façonner le langage.

Ainsi, si vous dites à Moshé ayant reçu 3 piqûres: “désolé tu n’es pas vacciné “, il pourrait mal le prendre.

Mais si vous lui dites : “tu es vacciné… sans validité “… ça calmera Moshé, même si administrativement vous le coincez.

Par ailleurs, autre bénéfice… les autorités peuvent, en toute légalité, maquiller les morts du Covid… et les attribuant aux… “non vaccinés ” ! C’est toujours bon à prendre pour motiver par la peur le cheptel et faire monter la mayonnaise de l'”efficacité des vaccins”.

Voici le tableau de bord officiel de la vaccination en Israël au 5 août 2022.

Lien : https://datadashboard.health.gov.il/COVID-19/general

Pour le système israélien, à ce jour et malgré des gazillons de doses injectées, seuls 7,72 % de la population sont “vaccinés” !

La nouvelle race pèse 62,92 %.

Quant aux sous-hommes non-vaccinés, les dangereux terroristes sanitaires d’extrême-drouâte russophiles, ils sont 29,36 %.

Que s’est-il passé ?

La 4ème dose à fait un bide. Le graphique suivant (injections quotidiennes) le démontre. Le 4ème rappel en mauve a bien commencé début 2022, et puis a rapidement fait pschiit.

Alors, ce système est-il tenable ? Que peut-il se passer ?

Si le passe sanitaire est réactivé, alors de nombreux Israéliens se retrouveraient A LA CASE DEPART, c’est-à-dire contraints d’accepter une nouvelle dose… pour continuer à aller au restaurant, se déplacer, vivre normalement.

Ne vous faites aucune illusion… tous les pays seront confrontés à cette problématique, tôt ou tard. Et cela aura des impacts (y compris sur les contrôles aux frontières, les déplacements).

Je prends un exemple très concret : la Thaïlande. Aujourd’hui, un touriste étranger doit être en mesure de présenter sa “preuve de vaccination” (QR code pour les Européens), donc 2 doses selon le standard mondial ou à défaut un test PCR négatif.

Mais… cela ne pourra pas durer éternellement. Soit le pays abandonnera tout le dispositif, soit il sera OBLIGE -comme Israël- d’ajuster la définition, en intégrant les doses de rappels (à ce jour, la Thaïlande fait la promotion de la 3ème dose).

Au-dessus, l’OMS devra également se positionner… et à sa suite toutes les officines nationales complices (CDC, Santé Publique France etc.)

C’est un fait : le consentement pour les 3èmes et 4èmes doses chute.

Le système covidémentiel, s’il veut se maintenir, devra donc faire impérativement deux choses, et au trot :

  • réactiver la peur (via un énième nouveau variant)
  • réactiver les outils administratifs (passe sanitaire, passe vaccinal avec les restrictions correspondantes, car les premiers ne peuvent pas subsister sans les seconds)

A défaut, tout le système s’effondrerait… et on serait alors dans la situation du vaccin… annuel contre la grippe (que l’on propose sans grand succès).

Le calendrier est imparable : tout va se jouer durant l’automne/hiver … donc dans une poignée de mois (pour l’hémisphère nord).

Préparez les popcorns et le pinard.

POST-SCRIPTUM

Tout le monde attend le prochain “variant hivernal”. Ici, il faut comprendre un point technique fondamental… Ce variant n’aura même pas besoin d’être davantage pathogène pour atteindre l’effet désiré.

En effet, en combinant :

  • affaiblissement volontaire des systèmes hospitaliers (fermetures de lits, etc.) provoquant du “mal soin”, voire carrément un manque de soins
  • hausse naturelle de la mortalité et des besoins de soins (les générations nombreuses du baby boom, dans de nombreux pays occidentaux, qui commencent à partir physiquement en sucette)
  • saisonnalité (La Palice fait du ski, mais en hiver, les gens sont davantage malades)
  • hausse artificielle de la mortalité (liée aux produits ARNm qui affaiblissent les systèmes immunitaires et/ou blessent) (un facteur encore diffus, mais dont on voit déjà quelques signaux dans certains pays)
  • d’éventuels phénomènes type ADE (les réinfections Covid étant à chaque fois plus violentes chez les vaccinés)

… tout cela devrait MECANIQUEMENT provoquer le chaos ou en tout cas une forte dégradation… qui permettra de justifier la relance de la boucle désormais bien connue :

panique, restrictions, nouvelles injections.

Categories
Asie Pays

68ème vague : le Japon s’emmêle les baguettes

“Hiroshima ! Nagasaki ! Y’a un BA.5 dans mon ramen ! Banzaï !”

La presse nous interpelle :

Japan struggles with record-setting seventh coronavirus wave“, titre le Bangkok Post.

Diantre ! Le Japon lutte !

Que se passe t-il chez les Nippons ?

Jetons un rapide coup d’oeil aux indicateurs via https://ourworldindata.org/covid-deaths

En effet, tout cela n’est pas très banzaï. 😉

Covicas, covimorts, malades en réanimation… ça monte !

Pourquoi est-ce intéressant ? Parce que le Japon suit religieusement la “science“.

Enfin… la patascience. Celle de la Chine. Celle d’Olivier Variant, de Joe Bidet, de Jérôme Salocon et de tous les médecins-clowns des plateaux télé.

Le masque est ainsi une seconde peau dans l’archipel.

On travaille avec, on dort avec, on mange avec, on prend sa douche avec et on fait même l’amour avec.

Si, si.

Ah non… non… on me signale dans l’oreillette que les Japonais ont abandonné toute activité sexuelle et leur premier cas de Covipox ne risque pas d’améliorer la situation.

Ca leur fera un virus en moins. C’est toujours ça de pris !

Le Japon est donc couillonavacciné à 81 %.

Et 31 % ont déjà pris… la 4ème dose !

Alors ?

Ca ne marche toujours pas.

Le rhume la grippe couillonavirus revient en permanence… comme le rhume.

Pas de bol. Et toute la patascience n’y peut rien.

Un phénomène fondamental à comprendre : toute l’Asie grossit X fois le Réel par rapport à l’Occident qui lui-même le grossit par Y.

Ainsi on parle de 7ème vague, les courbes montent, la presse pousse des cris, d’accord,  mais il faut savoir que concrètement 1 000 Japonais sont en ce moment en soins critiques (ICUs) à cause du Covid.

Mille.

Sur une population de 125,8 millions d’individus… 😉 Et une population très, très âgée en plus…

Mais voilà, panique, hystérie, rincez, répétez… on tourne en rond.

C’est le propre de l’Asie qui fut totalement épargnée en 2020 (fait fondamental que les gens ont oublié)… et qui commença seulement à voir le début de la queue du virus à partir de 2021…

Au moment où ils entamèrent la… “vaccination”.

Aucun lien de cause à effet, cela va de soi… 😉

Le gouvernement nippon vient donc d’annuler un programme qui visait à dynamiser l’industrie touristique au 3ème trimestre (rappelons que le pays fut complètement fermé pendant 2 ans).

Donc on le constate cette hystérie cyclique… a des effets bien réels. Et continuera à en avoir.

Un médecin dresse le constat, lucide :

“I don’t think anyone expected this,” she said. “I do think that people in Japan have done well at following guidelines on masks and other precautions, but it’s reaching the point now that no matter what we do, it is virtually impossible to stop these infections.

Il est virtuellement impossible de stopper ces infections“… Tu l’as dit bouffi.

Mais cet éclair de lucidité passé, hop, elle annonce déjà la prochaine crise d’hystérie.

Already I’m looking beyond this surge in cases and it’s the BA.2.75 ‘Centaurus’ variant that really worries me now,” she said. First detected in India in early May, sporadic cases have been reported in the Japanese cities of Tokyo, Osaka and Kobe, she said.

Le fameux variant BA 275 (venant d’Inde, lire mon article) qui l’inquiète, forcément.

L’Asie est une sorte de gigantesque labo. Vivant en Thaïlande, je vois précisément ce qui se passe dans la région, les mécanismes à l’oeuvre.

FAIT NUMERO 1

Le couillonavirus… ne disparaîtra JAMAIS. Les coronavirus sont là, en permanence.

Le couillonavirus va devenir un rhume, est déjà un rhume, dans le sens où il est très infectieux, se balade en permanence, mute en permanence et peut ainsi réinfecter les gens… chaque année (comme les gros rhumes).

FAIT NUMERO 2

Masques, grands discours, incantations, pseudos vaccins ARNm haute-technologie développés sur un coin de table, molécules hors de prix, plumes dans le cul… RIEN N’Y FERA.

Tant que les Asiatiques n’entameront pas une véritable révolution intellectuelle… tout continuera : la paranoïa, des mesures absurdes, des restrictions débiles, des cycles sans fin de petits vieux qui finissent à l’hosto… des cycles de “vaccinations”, la mobilisation de ressources scientifiques, d’études, les médias toujours en pointe, etc.

FAIT NUMERO 3

Par le petit bout de la lorgnette, je ne vois pas de changement notable dans la psyché asiatique. Une majorité de la population demeure malinformée, intoxiquée (médias, gouvernements) et réellement apeurée.

HYPOTHESE

Si on donne du crédit aux thèses de Geert Vanden Bossche par exemple, voire simplement aux risques d’ADE (Antibody-dependent Enhancement) … Alors on s’attend à ce que les gens dosés fassent des “Covid” à répétition qui seront dans certains cas de plus en plus violents… donc hospitalisations en hausse, donc hystérie… alimentant ainsi le cycle.

Ce que l’on décrit pour l’Asie pourrait s’appliquer -en partie- pour l’Occident, en raison aussi de la dimension démographique (les babyboomers vont crever MECANIQUEMENT en plus grand nombre… encombrant ainsi les hôpitaux, tirant sur les ressources et augmentant encore la pression… a fortiori quand tout est fait pour diminuer les dites ressources : personnels, lits etc.).

En clair : les autorités n’auront bientôt PLUS BESOIN de bidonner la terrible pandémie (faux cas, trucage des chiffres, mensonges à répétition, etc.)…

Celle-ci fera de plus en plus de dégâts… naturellement !

Et des centaines de millions de crétins aggraveront les choses en continuant à se faire injecter des “vaccins”.

Nous avons créé un système qui s’autoalimente.

Une sorte de mouvement perpétuel… viral et monstrueux.

Categories
Pays Saloperie et sida mental Vaccinocide

Nouvelle-Zélande : moins d’examens médicaux pour les pilotes

Y’a t-il un pilote dans l’avion : “Tu as déja vu un monsieur tout nu ? Tu as déjà été dans une salle de gymnastique ? Tu aimes les films sur les gladiateurs ?”

Nous savions que la Nouvelle-Zélande venait opportunément de changer la définition de “mort du Covid” (afin de réduire leur nombre, car le “tous vaccinés, tous protégés” commence à prendre sérieusement l’eau).

Mais ce que nous ne savions pas est que la même Nouvelle-Zélande venait en douce… de… SUPPRIMER des examens médicaux… cardiaques (dont électrocardiogrammes) obligatoires pour…. euh… les jeunes pilotes (moins de 40 ans) et de réduire leur fréquence pour les plus âgés (source).

Ah ?

Enième hasard hasardifiant !

Dans une industrie où la gestion du risque est primordiale… et calibrée aux petits oignons (depuis le temps et au vu des volumes considérables sur toute la planète) ce genre de décision n’a aucun sens, aucune logique et fleure mauvais les tentatives de planquer la poussière sous le tapis.

C’est absurde car nous avons les preuves que les produits ARNm de Pifzer/Moderna AUGMENTENT les risques de myocardites chez… les hommes jeunes. Justement. Pas de bol.

Il faudrait donc plutôt augmenter la fréquence des examens cardiaques pour les jeunes pilotes “vaccinés”.

Non ?

Non.

Pas dans l’hémispère sud où tout est inversé (quelle idée d’avoir l’hiver en été !) 😉

Rappelons que depuis plus de 6 mois (lorsque les aéroports ont commencé à reprendre du service dans le monde)… on constate une mystérieuse “pandémie” d’annulations de vols, de problèmes invraisemblables dans les aéroports etc. (Etats-Unis, Europe, Océanie).

Tout ceci mis sur le compte de la “reprise” et de la “désorganisation”. Les grosses huiles, bac + 18 McKinsey canal historique… n’avaient pas du tout vu venir le truc.

Tout cela n’a bien entendu aucun lien avec les gazillons de doses de produits ARNm mal développés, mal maîtrisés et sans aucun recul, injectés à des gazillons d’individus en Occident…

Forcément.

Un officiel de Quantas, la compagnie australienne, admet que ces annulations sont liées… à la santé des équipages.

Sur nos 737, le nombre de pilotes malades a doublé. Pour les équipages, c’est +40 %. C’est à cause du Covid, de la grippe… Tout le monde voit la même chose.

Ah bon ? Le Covid ? Malgré le “vaccin” obligatoire ??? Comment est-ce possible ?

La même compagnie ayant appliqué avec un zèle féroce la vaccination obligatoire de ses personnels… Et ayant viré des pilotes réfractaires.

Qantas est tellement fanatique et woke qu’elle a continué pendant des semaines d’exiger le vaccin… pour les passagers de vols internationaux (source) alors même que le pays avait abandonné les restrictions aux frontières. C’est seulement le 19 juillet que cette restriction fut finalement abandonné (source).

Pour suivre ces affaires aériennes de plus près :

Lien : https://twitter.com/USFreedomFlyers

Lien : https://twitter.com/AussieFlyers

Lien : https://twitter.com/NavigantsLibres

“Mayday ! Mayday ! On a un problème ! J’ai encore oublié de faire mon électrocardiogramme ce matin !”