Categories
Pays Saloperie et sida mental Vaccinocircus

Israël : vers la 5ème dose

Soit Israël.

Terre juive mais… pas seulement.

Terre surtout Pfizer.

Depuis le 19 décembre 2020, date du début des injections ARNm, grâce à un contrat faustien passé avec la multinationale américaine…

Israël fut ainsi le premier pays à lancer les injections massives avec exclusivement le produit de Pfizer.

Il fut donc le premier à subir… les fameuses myocardites.

Et le premier à promouvoir le dosage des enfants, le premier à instituer le passe sanitaire (baptisé “green pass”, mais en réalité l’étoile jaune 2.0)

Israël fut aussi le premier à révéler que ces pseudos “vaccins” perdaient toute efficacité… très rapidement (article du 6 juillet 2021 !).

Voilà pourquoi il fut le premier à lancer les “boosters” (3ème dose). Ainsi que la 4ème.

Et donc, fort logiquement, il sera le premier à utiliser… la CINQUIEME DOSE. 😉

Ca s’appelle la “science” (trademark, copyright).

Vous n’y croyez pas ?

Due to the increase in the COVID-19 morbidity rate, Israel’s epidemic treatment team will convene on Wednesday to discuss a fifth coronavirus vaccine for at-risk populations, KAN reported.

According to KAN, a third vaccine for Israelis ages five-to-12 is also being considered. It would be optional. Medical staff would be obligated to receive a second or third dose. (source Jerusalem Post)

Voyez ils réfléchissent même à infliger un rappel (3ème dose)… AUX ENFANTS !

Tout ça pour ça… ?

Ce pays qui se voulait à l’avant-garde, ce pays perpétuellement aux aguets, aguerri même par l’Histoire et sa nécessité… ce pays est devenu une loque.

Un paillasson pour les boys de Pfizer.

Israël a été privatisé.

Vendu.

Même pas à la découpe.

En bloc.

“Moshé, tu te souviens quand nous étions fiers, victorieux et surtout libres ? Bien sûr Isaac. Mais maintenant on a vraiment l’air con avec nos chapeaux. On a oublié le logo Pfizer dessus ! on va se faire engueuler !”
POST-SCRIPTUM

Vous avez donc bien compris (j’espère !) que la 5ème dose israélienne ne sera pas la première dose du produit 2.0 contre Omicron.

Ce sera une 5ème dose avec le vieux produit ARNm toxique, conçu début 2020 et qui ne fonctionne plus depuis belle lurette contre Omicron et ses descendants.

La version 2.0 du produit de Pfizer, sachant qu’Israël a de l’avance, serait ainsi la 6ème dose pour eux.

Eh oui, faut suivre les gars.

Le couillonavirus et le vaccinocircus c’est aussi une affaire d’arithmétique. 😉

Categories
Chiffres Pays Saloperie et sida mental

Thaïlande : on ne compte plus les cas asymptomatiques

“Alors les gueux ! Dorénavant, on ne comptera que les malades. Ca tombe bien… il n’y en a plus !”

C’est la fin d’une époque !

La Thaïlande va changer ses méthodes de comptage couillonavirales… !

Aux orties les “cas asymptomatiques“, c’est-à-dire les faux cas, détectés via des tests ATK rapides foireux à 2 balles fabriqués en Chine, voire des PCR tout aussi foireux (et produits aussi en Chine) car mal réglés…

Ils ne compteront désormais plus que les mecs REELEMENT malades et RELLEMENT hospitalisés.

Non ? ! Mais quelle idée ! Ces gens sont dangereux. 😉

“Changes are being introduced to Covid-19 reporting and, after June 1, we plan to report only the cases with symptoms and requiring hospitalisation,” she said. (source Bangkok Post)

Et dire que l’on aurait pu faire ça… depuis le début, il y a 2 ans… !

Non bien entendu. Ca aurait fait échouer la psyop.

Le Covid est has been.

C’est une vieille tapin édentée qui a en fait de la route. Le compteur kilométrique est cassé.

Et maintenant on l’abandonne au bord de la route…

Le remplaçant est arrivé : le Covipox qu’on nous vendra comme une marque de lessive.

Et ça pourrait fonctionner…

Déjà en Thaïlande, les touristes locaux… évitent les lieux avec des singes… Car ils ont entendu à la télé le mot “monkeypox“… 😉

Même plus besoin de confiner de manière autoritaire… les mecs vont se barricader chez eux.

Spontanément… Terrorisés par les pustules médiévales.

Que l’on peut choper simplement… en regardant quelqu’un. 😉

(Et si vous affirmez au contraire que le Covipox est une MST qui se chope en pratiquant de vigoureuses relations sexuelles, vous êtes alors un dangereux complotiste homophobe, voire pire encore transophobe… voire même raciste… antisémite aussi ? Oui c’est une option, pourquoi pas, mais faudrait creuser auprès des autorités compétentes.)

Categories
Pays Saloperie et sida mental

Covipox : le Nigéria casse franchement l’ambiance

La pyramide des âges du Nigéria PROUVE que tous les habitants sont hyper VIEUX et que donc ils ont TOUS reçu le vaccin contre la variole ce qui les PROTEGE contre le monkeypox ! La science bordel ! C’est pourtant simple ! 😉

Question à tous les scientifiques en culottes courtes et plus largement à tous les neuneus.

Soit le virus de la variole du singe… qui est endémique en Afrique de l’Ouest, et donc au Nigéria. Il y est, pépère, depuis quelques décennies. Ne fait pas trop parler de lui. Décontracté.

Mais brusquement, tout change ! Il se répand de manière “inhabituelle” depuis 3 semaines dans des pays occidentaux (20 à ce jour). 500 cas (confirmés et suspects).

On nous parle d’homosexuels… de festival gay aux Canaries… de saunas à Madrid… De partouzes… Des trucs étonnants.

Voici ma question :

Pourquoi le Nigéria, pays d’Afrique de l’Ouest qui compte 206 millions d’habitants (!)… n’annonce que… 21 cas de variole du singe au total depuis le début de l’année (dont 6 en mai, et 1 mort qui était immunodéprimé) (source CDC du pays) ?

😉

Ca pique, hein ?

6 cas en mai là où le virus est censé être… contre 500 cas en mai là où le virus n’est pas censé être.

Zut.

Le CDC du pays le répète : il n’y a rien de nouveau, rien d’inhabituel chez eux.

Mais alors… ?

  • ils ne s’enculent pas au Nigéria ?
  • ils ne se roulent pas des pelles au Nigéria ?
  • ils ne suent pas, ne se touchent pas au Nigéria ?
  • ils ne dansent pas, ne font pas la fête au Nigéria ?
  • ils ont tous plus de 50 ans au Nigéria et donc ont tous reçu le vaccin antivariolique ce qui les protège tous du monkeypox ?

Comment dit-on “foutage de gueule” en… anglais ?

Alors soit :

-le Covipox est un nouveau virus (mutaaaaaaaant !)… qui n’est pas encore arrivé au Nigéria (pourquoi pas)

-soit ils comptent très mal et de nombreux cas leur échappent (c’est fort possible dans les campagnes… mais dans les grands centres urbains ?)

-soit les habitants du Nigéria… sont différents. Genre génétiquement différents ! Mais… les races n’existent pas tout ça… ? On est tous identiques. Fâcheux. Le rawcisme c’est mal. Aïe.

-ou alors ce sont les populations occidentales… qui seraient subitement devenues différentes

Oui je sais ils sont noirs, pas nous… Nous mangeons des saucisses. Pas eux… Et ça ne date pas de 2022. A part ça donc ? 😉

A force de vivre avec le monkeypox, au fil des années, ils pourraient bénéficier d’une forme d’immunité ? Pourquoi pas.

Mais il y a toujours l’autre explication possible.

Vous savez celle qui ouvre les portes de l’enfer.

Je l’appelle : l’hypothèse de Dante… (en anglais The Dante’s hypothesis, ça sonne bien.) 😉

Au Nigéria, à peine 8 % de la population sont “vaccinés” (ne riez pas !) contre le couillonavirus

Et ils ont utilisé principalement de l’AstraZeneca. Un peu de Moderna (fourni par les USA), et un peu de Pfizer. Et d’autres trucs.

Le bide est tellement total que le pays détruit des doses (lire ici).

Tant que l’on s’obstinera à faire abstraction du contexte, de la stupéfiante expérience pharmacologique menée dans le monde depuis un an et demi… toute cette affaire de Covipox demeurera illisible.

Le contexte bordel !

  • La pseudo terrible pandémie de Covid avec la Chine à la manoeuvre,
  • la guerre des blocs,
  • la déclin de l’Empire américain,
  • l’ahurissante campagne d’injections de nouveaux produits ARNm, sans aucun recul,
  • les ressources contraintes (oh zut, y’a aura pas des hydrocarbures pour tout le monde jusqu’à la nuit des temps !)

Voilà le contexte !

Il est lourd. Il est très lourd.

Ce n’est pas juste une collection de “chaos”, de “désordres”, la manifestation de l’entropie.

Le contexte est signifiant.

Et ce contexte ne permet d’afficher un grand optimisme… pour la suite.

Le colonel Kurtz est formel : “au Nigéria, on ne s’encule pas, c’est tout ! Et si tu me contredis je te découpe en morceaux et ensuite je te rôtis au barbecue.”