Categories
Pognon Tests PCR

Tests PCR : bientôt 3 milliards d’euros

Mieux que l’Euro Million… le loto planétaire !

Les tests PCR.

51,85 millions de tests ont été réalisés en France depuis le début de la terrible pandémie (source).

Un test coûte 54 euros (pris en charge intégralement par l’Assurance Maladie, donc vous, depuis juillet 2020).

Je connais votre flemme proverbiale, j’ai donc fait le calcul pour vous.

Total : 2 800 000 000 euros.

Soit en bon français 2,8 milliards d’euros… Conversion pour les vieux cons : 18,3 milliards de francs…

Voilà la facture de cette fantaisie… et qui continue de gonfler, jour après jour.

3,5 millions de tests ont été déclarés positifs (soit 7 % de l’ensemble).

Ce qui rend le test “positif” à… 800 euros !

Pas mal.

Je vous rappelle que l’écrasante majorité de ces tests positifs n’étaient pas malades ! Ni même morts (ah les salopards). Ce sont les fameux “cas positifs asymptomatiques“… En clair : l’arnaque fondamentale, le coeur du système couillonaviral.

Grâce à BFM nous savons que ce tsunami de pognon “ruisselle” (à l’envers) dans les poches de six sociétés (lire ici).

“Et ce sont six grosses sociétés très financiarisées qui représentent le gros de l’activité, précisent Frédéric Bizard. Elles, c’est certain, elles vont rentabiliser leurs investissements.”

De plus, vous savez maintenant que ces tests sont pour la plupart totalement loufoques et foireux (réglages CT trop élevés et aucune standardisation/normalisation).

Et enfin, énième clou dans le cercueil de grand-mère (autre source pour meilleure lisibilité) : les nombres de tests par tranches d’âge.

  • Pour les 10/19 ans : 6 millions (!)
  • 20/29 : 8,4 millions
  • 30/39 : 8,1 millions
  • 40/49 : 7,3 millions

… Ces tranches d’âge n’ayant aucun risque Covid, on peut donc affirmer que ces millions de tests (négatifs + positifs + pseudo positifs) étaient parfaitement inutiles.

Pourtant, ils ont été réalisés, les gens sont terrifiés, ils font la queue, et tout est payé par… eux, via leurs cotisations et l’endettement de la Sécu.

Car non seulement ça bouffe leurs cotisations mais en plus ils s’endettent pour payer ces merdes (la Sécu étant en déficit massif).

Pour paraphraser Lénine : ils achètent -à crédit- l’instrument de leur propre servitude…

Le tout au profit de quelques mafias privées sans oublier l’autre mafia privée (mais déguisée), la principale même : le gouvernement.

Puisque la seule véritable pandémie est bien celle de ces tests.

C’est la clé de voûte -mondiale- de la covidémence.

Categories
Résistance Tests PCR

Tests PCR : vous saurez tout, vraiment tout

Encore un travail remarquable du youtubeur “Décoder l’éco” !

Il avait déjà sévi et ravi nos neurones avec la mortalité covidesque, la démographie et les pyramides des âges (article ici)…

Il récidive avec… les tests PCR.

C’est superbe de pédagogie. Je n’ai jamais vu une explication aussi claire des tenants et des aboutissants de ces fameux tests qui rappelons-le constituent la pierre angulaire de la covidémence.

(C’est pourquoi j’ai créé une catégorie à part entière pour suivre la seule véritable pandémie : celle des cas “positifs asymptomatiques“…)

A voir absolument (18 mn) et à faire tourner le plus largement possible.

Lien : https://www.youtube.com/watch?v=WNPpqoe2JOo

Categories
Saloperie et sida mental Tests PCR

C.Drosten : “Les tests PCR sont trop sensibles et encombrent les statistiques”

Qui a déclaré cela ? Le professeur Christian Drosten, virologue, conseiller du gouvernement allemand et grand covidément.

Comment est-ce possible ! ?

Il y a un piège, forcément… 😉

C’était en… 2014 quand le bon docteur s’exprimait au sujet… du MERS-COV (autre coronavirus).

L’interview vaut son pesant de cacahuètes salées et jette un voile burlesque sur la terrible pandémie couillonavirale actuelle…

Lien en allemand pour cet interview de 2014 : https://www.wiwo.de/technologie/forschung/virologe-drosten-im-gespraech-2014-die-who-kann-nur-empfehlungen-aussprechen/9903228-2.html

(traduction Google)

Lorsqu’une série entière de cas de Mers est soudainement apparue à Djeddah à la fin du mois de mars de cette année, les médecins ont décidé de tester tous les patients et l’ensemble du personnel hospitalier pour le pathogène. Et pour ce faire, ils ont choisi une méthode très sensible, la réaction en chaîne par polymérase (PCR).

 

La méthode [PCR] est si sensible qu’elle permet de détecter une seule molécule génétique de ce virus. Si, par exemple, un tel agent pathogène survole la muqueuse nasale d’une infirmière pendant une journée sans tomber malade ni rien remarquer, il s’agit soudainement d’un cas de Mers. Là où des malades en phase terminale auparavant étaient signalés, les cas maintenant soudainement bénins et les personnes qui sont en fait en bonne santé sont inclus dans les statistiques de déclaration. Cela pourrait également expliquer l’explosion du nombre de cas en Arabie saoudite. De plus, les médias locaux ont fait exploser la question.

C’est pas énorme ça ? Remplacez MERS par Covid, changez les dates, remplacez “Arabie Saoudite” par… tous les pays du monde, gardez les “médias”… et vous obtenez un descriptif fidèle, parfait même de la covidémence 2020/2021 !

😉

On rappellera, et c’est un point fondamental, que Christian Drosten était dans l’équipe allemande qui a mis au point le premier protocole PCR pour faire la chasse au couillonavirus… en janvier 2020 (accepté immédiatement par l’OMS et ensuite adopté dans le monde entier).

Dans cette équipe… on trouve aussi Olfert Landt, propriétaire de Tib-Molbiol, société allemande qui fabrique des… tests PCR pour le Covid…

C’est pas beau ça, hein ? 😉

Sacrés Allemands !

POST-SCRIPTUM

France Soir a publié un article sur le bon docteur Christian Drosten, celui qui dit la vérité en 2014 et qui retourne sa veste en 2020… Des scientifiques démontent l’étude “séminale” publiée en janvier 2020, au sujet de la détection PCR du couillonavirus.

On ne rappellera jamais assez l’arnaque fondamentale de ces tests. La seule pandémie dont nous souffrons actuellement est celle des tests PCR qui donnent des “cas positifs asymptomatiques” (des gens sains, pas malades, pas contagieux…) (sans oublier la pandémie de vieillards malades qui décèdent… vieux).

Toute la covidémence s’appuie sur ces deux outils de propagande :

-des “cas” (tests PCR foireux)

-des “morts” (dans la grande majorité, des vieillards perclus de pathologies… qui décèdent à un âge avancé, ce qui est parfaitement naturel)

C’est là-dessus qu’il faut se battre, pied à pied.