Categories
Chiffres Pays Saloperie et sida mental

Thaïlande : on ne compte plus les cas asymptomatiques

“Alors les gueux ! Dorénavant, on ne comptera que les malades. Ca tombe bien… il n’y en a plus !”

C’est la fin d’une époque !

La Thaïlande va changer ses méthodes de comptage couillonavirales… !

Aux orties les “cas asymptomatiques“, c’est-à-dire les faux cas, détectés via des tests ATK rapides foireux à 2 balles fabriqués en Chine, voire des PCR tout aussi foireux (et produits aussi en Chine) car mal réglés…

Ils ne compteront désormais plus que les mecs REELEMENT malades et RELLEMENT hospitalisés.

Non ? ! Mais quelle idée ! Ces gens sont dangereux. 😉

“Changes are being introduced to Covid-19 reporting and, after June 1, we plan to report only the cases with symptoms and requiring hospitalisation,” she said. (source Bangkok Post)

Et dire que l’on aurait pu faire ça… depuis le début, il y a 2 ans… !

Non bien entendu. Ca aurait fait échouer la psyop.

Le Covid est has been.

C’est une vieille tapin édentée qui a en fait de la route. Le compteur kilométrique est cassé.

Et maintenant on l’abandonne au bord de la route…

Le remplaçant est arrivé : le Covipox qu’on nous vendra comme une marque de lessive.

Et ça pourrait fonctionner…

Déjà en Thaïlande, les touristes locaux… évitent les lieux avec des singes… Car ils ont entendu à la télé le mot “monkeypox“… 😉

Même plus besoin de confiner de manière autoritaire… les mecs vont se barricader chez eux.

Spontanément… Terrorisés par les pustules médiévales.

Que l’on peut choper simplement… en regardant quelqu’un. 😉

(Et si vous affirmez au contraire que le Covipox est une MST qui se chope en pratiquant de vigoureuses relations sexuelles, vous êtes alors un dangereux complotiste homophobe, voire pire encore transophobe… voire même raciste… antisémite aussi ? Oui c’est une option, pourquoi pas, mais faudrait creuser auprès des autorités compétentes.)

Categories
Chiffres Vaccinocide

Aïe : excès de mortalité confirmé aux USA en 2021

“Ayez confiance, mon petit nom est Assurance-Vie”.

La faute à pas de chance. Les ondes, le Wifi, les saucisses, le prix de l’essence, le soleil (trop fort ou pas assez) voire même Poutine (encore lui) !

Nos amis assureurs continuent de remuer la merde, car la mort c’est leur métier. 😉

C’est donc confirmé (autres indices ici) : ils détectent de franches anomalies à partir de la mi-2021 quand les jeunes ont commencé à être massivement dosés.

Des excès de mortalité (toutes causes) anormaux.

Inexplicables…

La Society of Actuaries publie ainsi une étude, compilant les données d’assureurs américains (assurance-vie)… de 2017 à 2021, totalisant 2 millions de dossiers.

Lien : https://www.soa.org/48ff80/globalassets/assets/files/resources/research-report/2022/group-life-covid-19-mortality.pdf

Attention, ce n’est pas une étude portant sur la mortalité en générale outre-Atlantique, mais sur la mortalité… vue à travers le prisme des assureurs.

Il n’empêche, cela donne une excellente “image” de ce qui se passe sur le terrain.

Les assureurs comptent les cadavres et font des calculs (les fameuses tables actuarielles) depuis… très longtemps.

Ce sont donc de véritables vigies.

S’il y a une couille dans le potage démographique, ces sociétés la détectent immédiatement (puisque encore une fois c’est leur gagne-pain).

Tout est clair ?

Plongeons page 23 !

Les pourcentages sur fond de couleurs sont les ratios “A/E” : les ratios “actual deaths” sur “expected deaths” (le nombre de décès sur le nombre de décès attendus).

Il est évident que quelque chose d’anormal s’est passé au 3ème trimestre 2021… en particulier pour les 35/54 ans !

Karine Labombe, la bouche en cul de poule avec force rouge-à-lèvre, vous rappellera que “corrélation n’est pas causalité, prout “.

Bien entendu… on connaît désormais la chanson. 😉

Mais si on ajoute d’autres données, d’autres pays, d’autres études, des gazillons de témoignages, la propagande insensée et les mensonges des gouvernements, des régulateurs, de Pfizer… si on mélange le tout, alors le lien de causalité avec les produits ARNm devient évident.

Comme je le disais lors d’une discussion enflammée avec mes lecteurs… c’est acquis.

Ces produits tuent et blessent immédiatement ou peu de temps après leur injection.

Le mal est fait.

En clair, on a zigouillé des gens en parfaite santé et on a démoli la santé d’autres pour satisfaire la narration covidémentielle…

C’est du passé.

La seule question qui demeure est : quid des effets long terme ?

Existent-ils ? Ou pas ? Si oui, avec quelle amplitude ? Quelle gravité ? Quelle durée ?

Deux hypothèses :

C’est fini, la page est tournée. Il ne se passe plus rien. On donnera une médaille (en chocolat) à Karine Labombe, ses 3 maris et son psy.

Avec du doigté et une bonne propagande, le système covidémentiel parviendra à couvrir le petit massacre de 2021. Sans soucis.

Seconde hypothèse… des millions de dosés vont continuer de crever, et/ou développer des pathologies du moyen-âge… non-stop…. durant les mois et les années à venir…

Et là c’est la véritable apocalypse… Le vide sous nos pieds et l’effondrement probable de nos sociétés occidentales.

Il est trop tôt.

Il faut attendre les données de mortalité toutes causes pour 2022 (le seul indicateur qui ne soit pas bidonnable dans les grands pays occidentaux car impossible de tricher avec l’état civil…).

2022 c’est l’année Omicron si j’ose dire, donc un virus qui fait rire les enfants, un virus grotesque monté en épingle, un simple rhume (voire même rien) pour l’écrasante majorité des gens.

Donc si en 2022, le nombre de décès pour les moins de 55 ans continue de sortir des clous statistiques… alors… on aura un début de réponse.

Il est évident que les langues se délieront à un moment… En particulier je pense au sein du corps médical…

La merde s’annonce trop radioactive, trop puante… Certains vont craquer et balanceront tout (car ils vont comprendre qu’ils furent… des assassins, mais oui rien de moins).

D’autres, les psychopathes du style Karine Labombe, Olivier Verrat, Delfraîchi, continueront bien entendu de nier pour éteindre leurs propres responsabilités…

Ils accuseront Jésus, Poutine, la Fée Clochette, le prophète Mohamed (ah non pardon ! Non pas Mohamed), le réchauffement climatique, l’extrême-drouâte et… le Covid of course. 😉

Les paris sont ouverts !

Faites vos jeux !

C’est le Super Loto de la vie et de la mort.

(3 grilles cochées, la 4ème offerte).

Categories
Chiffres Saloperie et sida mental Vaccinocircus

0 + 0 = la tête à toto : le Figaro s’étonne

“Quand le déshonneur est public, il faut que la vengeance le soit aussi.”

Selon le décompte de Santé Publique France, on recense près de 22.000 morts du Covid dans le pays depuis le 1er janvier. Si on projette mathématiquement ce total sur 365 jours, on arrive en effet à 66.000 morts à la fin de l’année. Soit sensiblement le même nombre que les deux années précédentes. (source Le Figaro)

Ah bon ?

Malgré des variants moins dangereux ?

Malgré “tous vaccinés, tous protégés” ?

Malgré les 2 doses ? Malgré les doses de “boosters” ?

Malgré la formidable nouvelle technologie des produits ARNm aux enzymes aussi gloutons qu’enrichis (enfin beaucoup moins que les actionnaires de Pfizer) ?

Malgré les contrats de l’UE et leurs gazillons de doses ?

Malgré Pfizer et Moderna, les Laurel et Hardy de la piquouze, ou plutôt l’Amazon et l’épicerie arabe du vaccin ?

Ca ne marche toujours pas ? !

Quel dommage.

Appelez-moi Karine Labombe et Olivier Verrat.

Un internaute facétieux (pour ne pas dire factieux, voire même carrément fasciste n’ayons pas peur des mots ni des maux) commente au sujet de la révélation du Figaro :

Sans vaccins, ils seraient mort d’une forme plus grave !

Et toc ! 😉

Ce qui est surréaliste est que l’objectif du quotidien est bien entendu… de foutre la pétoche à ses lecteurs, en martelant le message : “le Covid c’est pas fini, vous allez une nouvelle fois tous mourir” !

Mais ils ne comprennent pas qu’en réalité cet article n’a qu’un seul effet concret : démolir au calibre 75 leur idéologie du “vaccin” !

😉

“Tous vaccinés, tous protégés. Prout !”

Jeannot le Ravi a un compte Touiteur. Con comme une enclume. Mais avé l’accent !
POST-SCRIPTUM

Ces chiffres sont bien entendu totalement loufoques. Il n’y a absolument pas “22 000 morts DU Covid” depuis le 1er janvier en France.

Extrapoler cette fantaisie comptable, qui dure depuis 2020 et qui constitue l’un des pilliers de la covidémence (avec les pseudos “cas” asymptomatiques) ne fait qu’aggraver le problème.

Il y a simplement des personnes âgées et/ou déjà malades qui décèdent, d’une chiée de pathologies ou de grand âge (car oui, c’est incroyable, nous ne sommes pas immortels).

Comme à chaque heure de chaque jour de chaque année.

Et comme la population vieillit rapidement (les générations du baby boom), ces décès seront de plus en plus nombreux.

Vaccin ou pas vaccin. ARNm ou pas ARNm. Couillonavirus ou pas couillonavirus.

Mais il est toujours jouissif de voir l’appareil covidémentiel se prendre les pieds dans le tapis.