Categories
Chiffres Saloperie et sida mental

Covimorts vaccinés et non vaccinés : Chaillot démonte la manipulation

Pierre Chaillot les rend dingues… Dans sa dernière vidéo, courte (11 mn), il explose à coup de cric logique la pseudo étude de la Drees (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) reprise la bouche en cul de poule par tous les médias aux ordres.

Cette étude fut commandée pour servir de “levier” au Conseil constitutionnel… afin de lui permettre de valider la loi inique étendant le passeport vaccinal et perpétuer le climat de peur.

Exemple sur le Figaro :

dans le «ratio» des décès, 14% étaient complètement vaccinées et 82% ne l’étaient pas.

La France, une fois de plus après le nuage Tchernobyl, serait différente… Car Israël et la Grande-Bretagne publient des données inversées… (en gros, vaccinés ou pas vaccinés, c’est kif kif pour les covimorts).

En réalité… les données sont manipulées, comme d’habitude…

La Drees a simplement “oublié”…. la moitié (oui la moitié) des covimorts durant la période étudiée !

Une paille.

Là où Pierre Chaillot fait très fort c’est qu’il referme le piège binaire tendu…

Car soit la Drees a raison (les covimorts sont deux fois moins nombreux qu’officiellement annoncé, et donc la covipsychose n’a pas lieu d’être), soit la Drees a tord, et alors la France rejoint les autres pays : le vaccin n’a pas l’efficacité claironnée et surtout ne fait que peu de différence pour… les vieux malades.

Bref, à voir et à faire circuler.

Lien : https://www.youtube.com/watch?v=hLARwm6jqbA

Categories
Chiffres

A surveiller : surmortalité chez les hommes jeunes en juin

Ca fait longtemps que je n’ai pas farfouillé dans les données publiées par l’Insee.

Regardons un peu l’évolution des décès quotidiens.

Lien : https://www.insee.fr/fr/statistiques/4923977?sommaire=4487854

Il y a une chose… étonnante : une surmortalité pour les jeunes (moins de 24 ans) du 1er juin au 21 juin (par rapport à la même période de 2019).

Sur ces 3 semaines, il y a eu +4,4 % de décès chez les moins de 24 ans par rapport à la même période de 2019.

Attentats ? Accidents ? De mémoire il ne s’est rien passé de dramatique entre le 1er et 21 juin.

Covid ? Bof. Personne ne meurt “du” Covid avant 24 ans…

Alors… la vaccination couillonavirale ?

La tranche 18/24 ans… se fait en effet vacciner depuis le mois de mai…

Lien : https://solidarites-sante.gouv.fr/grands-dossiers/vaccin-covid-19/article/le-tableau-de-bord-de-la-vaccination

Au 21 juin, il y avait environ 2 millions de 18/24 ans qui avaient pris une dose…

Mais cette hausse de 4,4 % est en réalité trompeuse

Car elle ne concerne que les individus de sexe masculin… La hausse pour eux est de 13 %.

Et on sait que les produits couillonavirants… augmentent les risques de myocardite… chez les hommes jeunes.

Zut.

Et ceci pourrait entrer en résonance avec les analyses de Décoder l’Eco… qui a détecté une mortalité anormale… dans certains pays européens comme par exemple la Hongrie.

“Pour moi encore plus grave, record du nombre de décès des moins de 40 ans jamais enregistré, depuis début campagne vaccinale… Résultat extrêmement surprenant. Jamais vu”.

Voir mon article ici : https://covidemence.com/2021/06/20/lien-statistique-entre-vaccination-et-hausse-de-la-mortalite/

Les dès de toute façon sont jetés… Car avec l’accélération de la campagne de terreur couillonavirale en juillet et août (discours de Macron le 12, passe sanitaire, “4ème vague” etc.)… des centaines de milliers de jeunes hommes ont été vaccinés durant cette période, ou le feront bientôt…

Rien qu’au 1er août, on a atteint un total de 3,7 millions d’individus avec une dose (dont 2,5 millions avec 2 doses)

Il faudra donc surveiller de près les chiffres Insee de mortalité toute cause cet été…

Categories
Chiffres

Réanimations : les données disparaissent

Les salopards de Santé publique France viennent de changer le format de leur fameux “Point épidémiologique hebdomadaire” sur la semaine 27 (16 juillet).

On passe de 36 pages (exemple ici avec S26) à… 5 ! Alors que nous sommes dans un “tsunami viral “… en pleine “4ème vague” !

Le format précédent indiquait :

-le total des patients hospitalisés (par tranche d’âge)

-le total en “soins critiques” (par tranche d’âge)

-dont celui en “réanimation” (rappel “soins critiques” englobe en fait 3 niveaux, celui pour les cas les plus graves est “réanimation”).

C’est cette dernière donnée qui a disparu. Sans parler de la répartition par tranche d’âge.

Ils cassent délibérement le thermomètre.

Ces données ont disparu depuis la mi juillet.

Et pour remettre en perspective cette terrible “4ème vague” qui justifie tous les délires dictatoriaux (passe sanitaire) voici le graphique des patients hospitalisés dont ceux en “soins critiques” de la semaine 11 (23 mars) jusqu’à la semaine 28 (publié le 22 juillet) (données extraites des bulletins hebdos publiés par l’agence Santé publique France).

“J’crois qu’c’est clair” dit Gaby, le porte-parole du gouvernement, en singeant Serge July. On prend le tsunami en pleine poire (le fruit, pas l’alcool).
POST-SCRIPTUM

Ce n’est pas la première fois que les données, leur présentation ou disponibilité sont triturées.

Un exemple récent : pendant toute l’année 2020, on vous a bourré le mou avec “les lits de réanimation” (taux d’occupation).

Ce terme était trompeur… En réalité, les “réanimations” ne sont qu’un sous-ensemble des “soins critiques”.

Lire : https://covidemence.com/2021/04/01/miracle-les-reanimations-deviennent-soins-critiques/

Ils ont volontairement gonflé la menace (+25 %) en prenant le total des soins critiques… mais en utilisant le terme de “réanimations” (ce qui terrorise le cheptel : l’intubation, la respiration artificielle, bref l’antichambre de la mort).

Enfin (je le rappelle dans les commentaires)… il faut savoir que le système qui permet de calculer le fameux taux d’occupation (des lits de réa)… est totalement invraisemblable : créé lors des attentats terroristes de 2015.

Oui, vous avez bien lu.

Et qui a dévoilé le pot-aux-merdes ? La Cour des comptes dans son rapport du 18 mars 2021, soulignant au passage :

“les nombreuses incertitudes et imprécisions”

quant à ce système !