Categories
Asie Saloperie et sida mental Vaccinocide

ARNm : le théâtre d’ombres chinoises de Fosun

Les ombres chinoises… Les spectateurs occidentaux sont fascinés.

Biontech est la société allemande qui s’est opportunément alliée à Pfizer, le mastodonte américain, pour inonder le monde de produits ARNm. Cette collaboration débuta en 2018 avec pour objectif la grippe

Le choix de ce partenaire pour le coup fut parfait… pour la suite.

Mais Biontech a également… tissé d’autres liens très importants… pour l’Asie.

Ainsi, le 16 mars 2020, Biontech et Fosun Pharma, la société pharmaceutique chinoise (appartenant au conglomérat Fosun qui possède également Club Med, Lanvin etc.), se sont entendus pour assurer la distribution du produit ARNm contre le Covid en Chine et aux alentours.

Fosun Pharma versa ainsi 120 millions d’euros up front à la société allemande.

Et prit même une… participation de 44 millions d’euros dans la labo allemand (0,5 % environ).

On a donc ici l’archétype d’une entente solide (contractuelle et capitalistique) entre deux sociétés. Il ne s’agit pas d’une petite amourette basée sur des communiqués de presse.

Plus fort encore -et ce qui permet de mesurer l’importance stratégique du deal avec Fosun- l’accord entre Biontech et Pfizer pour le co-développement d’un produit ARNm contre le couillonavirus… fut annoncé… le lendemain

En 48 heures à peine, la petite boîte teutone parvenait ainsi -grosso modo- à prendre le contrôle du globe entier, via la covidémence, grâce à ces 2 accords mahousses ! 😉

Chapeau.

Un an après, en mai 2021, Fosun et Biontech annoncent même la création d’un joint venture en Chine 50-50 (source Reuters également) pour la fabrication locale et la distribution du vaccin (capacité 1 milliard de doses par an). Fosun mettra au pot 100 millions de dollars (bizarrement cette nouvelle est introuvable dans la base des communiqués de presse de Biontech… par contre on trouve la création d’un headquarter et d’une usine à Singapour !).

La suite, vous la connaissez… Enfin pas complètement.

Le produit Biontech/Pfizer a effectivement inondé la planète… Sauf… en Russie, Inde et… Chine.

Ainsi, Fosun qui est pourtant une émanation directe du PCC (à l’instar de toutes les grandes sociétés chinoises)… n’est JAMAIS parvenue à obtenir les autorisations nécessaires pour distribuer le produit dans l’Empire du milieu.

Très tôt, je pointai cette invraisemblable anomalie (avec des articles successifs, ici, ), anomalie dans le cadre de la “guerre” déclarée par la Chine contre le terrible virus…

Xi Jinping fut en effet l’instigateur de cette “guerre“, mot ensuite repris on s’en souvient par de nombreux neuneus occidentaux, dont l’adolescent psychotique de l’Elysée (relire son discours funeste du 16 mars 2020 qui annonça le confinement).

Nous avons donc un grand groupe chinois qui dès le 16 mars 2020 passe un deal stratégique pour distribuer le produit ARNm en Chine… qui est tenu en échec par ses propres autorités.

En août 2021, le monde des affaires en Occident demeurait confus devant cet “énorme mystère“. 😉

This whole thing about BioNTech not reaching the hospital is a huge mystery,” said Joerg Wuttke, the Beijing-based president of the European Union Chamber of Commerce in China. (source Bloomberg)

Encore en janvier 2022, Biontech répétait comme un robot qu’elle espérait toujours voir son produit validé par les autorités chinoises…

Et aujourd’hui, ça coince toujours ! La Chine joue la montre.

Plus fort encore… Fosun a pu malgré tout remplir sa partie du deal… à Hong Kong (autorisation reçue en janvier 2021) ainsi… qu’à Taïwan (plus tardivement, en septembre 2021) !

Et ces deux territoires sont sensibles, le mot est faible concernant Taïwan…

Rappelons que Pékin multiplie les provocations militaires et n’a de cesse de répéter que Taïwan sera réunifiée avec le continent, de gré ou de force

La question est donc simple : si le produit ARNm est la meilleur arme contre la terrible pandémie, pourquoi Pékin qui refuse pour lui-même ce produit accepterait qu’il soit utilisé par son ennemi juré (Taïwan) avec en plus l’aide d’une de ses propres sociétés !?

C’est illogique.

La réponse est en réalité exactement l’inverse : c’est parce que la Chine sait (ou suppose) que ce produit est néfaste… qu’elle le refuse pour elle-même et… qu’elle l’accepte bien volontiers pour ses ennemis (Taïwan, et tout… l’Occident) !

Et lorsque l’on comprend cela, alors l’intérêt de Pékin de POURSUIVRE la covidémence devient évident (avec le sketch des confinements, du “Zéro Covid”, les mises en scène répétées, l’hystérie entretenue)… car pendant ce temps… ses ennemis s’injectent ces produits.

Et plus ça dure, plus ces pays multiplient les “doses de rappel”, les “boosters”… et plus ils se blessent, plus ils s’affaiblissent

Qui théorisait sur la guerre asymétrique et “sans limite” ? La Chine. Enième coïncidence.

Il est temps de résumer :

-un grand groupe chinois dans un secteur stratégique, contrôlé par le PCC, s’est associé étroitement avec Biontech pour distribuer le “vaccin” ARNm en Chine. Il a payé pour et cash (deal + prise de participation).

-pourtant, le même PCC ne donna JAMAIS son autorisation.

-mais il laissa faire contre ses ennemis… Hong Kong et Taïwan… où la société chinoise put ainsi distribuer le produit…

C’est extravagant !

POST-SCRIPTUM

La Chine a fait feu de tout bois pour tenter de justifier sa non utilisation du produit ARNm de Biontech/Pfizer. Par exemple : “Nous développons notre propre vaccin ARNm“.

Il s’agirait donc d’une vulgaire manifestation de nationalisme économique, très commun il est vrai en Asie.

On se souvient aussi du coup… du manque de “matières premières” (!) (si, ils ont osé, lire mon article ici).

C’est totalement loufoque… En réalité, la Chine freine des quatre fers. Et joue le chrono.

De plus grâce à l’accord entre Biontech et Fosun (et/ou ses réseaux d’espionnage)… la Chine connaît sans doute la formulation du produit…

Pourquoi en 2 ans et demi… elle ne serait pas parvenue… à le copier, tout simplement ?

Et l’histoire prouve que ce ne serait pas la première fois… Alors ?

On peut légitimement penser que Pékin était méfiant face à un produit fabriqué en Allemagne (et éventuellement piégé par les Américains)… mais dans ce cas… pourquoi ne pas le fabriquer soi-même ? En Chine ? Dans des usines sûres car locales ?

La réponse une fois de plus est évidente : ce n’est pas qu’elle ne peut pas utiliser le produit ARNm de Biontech ou qu’elle ne peut pas le copier… c’est qu’elle ELLE NE VEUT PAS.

CQFD.

Aucune autre explication n’est raisonnable.

Et répétons-le… le temps est un facteur primordial. Après tout, la Chine aurait pu faire preuve d’un excès de prudence ou de paranoïa début 2020…

C’est vrai.

Mais… 2 ans après ?

Non. Deux ans après, ce refus obstiné… démontre une intention maligne.

Et les nombreux effets secondaires néfastes provoqués par ces produits sont désormais prouvés.

La question demeure : la Chine était soupçonneuse et a finalement vu juste… ou alors elle savait et a laissé faire voire même encouragé ?

En clair : intention maligne passive… ou active ?

Je rappelle qu’en septembre 2021, le quotidien chinois anglophone Global Times (émanation directe du PCC) osait écrire ceci :

Compared with mRNA vaccines developed by the US and Germany, the domestic mRNA vaccine is much safer as the selection of the vaccine antigen target is more precise and the neutralizing antibodies induced are higher, media reports said.

“Notre propre vaccin ARNm est beaucoup plus sûr… que celui de Biontech/Pfizer” !!!!

C’est sans doute la forme la plus aboutie de… trollage. 😉

C’est d’autant plus extraordinaire qu’en septembre 2021… ces vaccins ARNm chinois étaient… encore en cours de développement (c’est seulement au printemps 2022 que 2 sociétés chinoises ont été autorisées à demander… l’autorisation d’entamer de maigres tests).

34 replies on “ARNm : le théâtre d’ombres chinoises de Fosun”

Comme je l’avais prévu… La Thaïlande passe en mode hystérie totale face au Covipox.

Il aura fallu 1 cas (le Nigérian à Phuket ayant fui au Cambodge)… et la déclaration de l’OMS samedi… pouf.

Le Bangkok Post titre ce matin : “Capital on alert” !

“City Hall is on full alert for monkeypox infections in at-risk areas in the capital, including locations where foreign tourists gather in large numbers.”

C’est à pisser de rire.

Tout y est : anti touristes, xénophobie (alors que le pauvre Nigérian a été infecté, à Phuket, on appelle à renforcer les contrôles aux frontières… pour les pays à “risque”… euh…. y’a 70 pays à “risques” ! etc.), responsables locaux qui veulent signaler leur vertu à leurs supérieurs, et entre eux pour engranger des bons points etc.

Un textbook.

Ca fait 2 ans qu’on tourne à ce régime avec le Covid… Y’en a vraiment marre.

https://www.bangkokpost.com/thailand/general/2353912/capital-on-alert-for-monkeypox

Un jeune américain (?) montre ses lésions covipoxiennes sur le visage. Importantes (mais pas anales ni génitales).

https://twitter.com/LibsOfFacebook/status/1551729755489275905

Il est évident que l’impact psychologique va aller crescendo.

Je le constate déjà sur Twitter. Depuis des semaines, chaque matin (Thaïlande), je fais une recherche sur “monkeypox”, pour balayer rapidement les actualités.

J’obtenais entre 500 et 1 000 réponses (“dans la dernière heure”).

Ce matin, c’est 5 000.

Je l’avais dit : le Covipox a un vrai potentiel disruptif, pour de nombreuses raisons, en particulier psychologiques. Les pustules renvoient à des terreurs ancestrales…

Le Covid ne se voit pas. Le Covipox lui se voit.

Les cibles démographiques sont différentes (vieux, jeunes).

On a ici une pince “psychologique” quasi parfaite (pour casser, abîmer nos sociétés).

Ils vont bien réussir à avoir l’Afrique cette fois pour la vaccination, sera-ce avec les ARNm en cours de concoctage par Moderna – Pfizer je ne sais pas- ? On verra. Pour la Chine je corrige un peu : le Pfizer a été utilisé et autorisé donc à Hong Kong ( la vengeance du PCC? ou un test du produit sur les emmerdeurs pro-démocratie? ) J’avais lu un article du South China Morning Post sur le fonds d’indemnisation des victimes de la vaccination, mi-2021 la vaccination à HK était 50-50 Pfizer et Sinovac, par contre l’article ne précisait pas quels étaient les pourcentages de pfizérisés et de sinovaccinés dans les dossiers de demande, dommage. Enfin le sinovac semble avoir causé des dégâts aussi , des leucémies subites et mortelles, les familles de victimes qui s’en plaignaient un temps sur les réseaux sociaux ont vite été mises au pas. Je me demande comment ils vont trouver à les martyriser quand la vérole du gai va arriver chez eux…

Une figure fractale est un objet mathématique qui présente une structure similaire à toutes les échelles.
A toutes les échelles de la société, du plus haut au plus bas, de celui qui prend les décisions dans un “cabinet de défense”, à celui qui met une amende 135 euros à la grand mère car elle a a oublié son pass ou parce qu’elle s’est assise sur la plage, au pharmacien qui vous demande pour quelle raison on vous a indiqué de l’ivermectine sur l’ordonnance, c’est toujours la même subordination à l’échelon du dessus qui se répète, le même blocage cérébral, la même envie d’être un participant actif au grand cirque tyrannique.

Et puis une autre analogie aussi se décline à l’image de poupées russes.
Prenons l’injection de x doses d’ARN dont l’effet reconnu est de diminuer la défense naturelle, cette perte d’immunité rend donc l’individu davantage sensible à tel ou tel virus qui ne le touchait pas auparavant. Il convient donc de le “vacciner” contre ce nouveau virus. Ce faisant, l’effet conjugué et cumulatif de ces “vaccins” d’avant-garde à répétition générera un nouvel affaiblissement qui à son tour ouvrira l’individu à une nouvelle sensibilité à tel virus ou pathologie qu’il conviendra à son tour de soigner par de nouvelles injections ou traitements étranges.
On voit bien le motif qui se répète.

Seuls les états forts pourront résister. Comment ? en refusant l’engrenage et encourageant les autres à le suivre, ce qui correspond à votre thèse.

Dans l’occident millénaire exsangue, la poursuite accélérée du processus mortel se confirme au fil des mois avec une complaisance, un raffinement, et même une une joie sénile dans la fuite en avant vers le suicide collectif, c’est à dire la disparition, la mort.

Et là aussi, comme une mécanique x fois renouvelée, une civilisation meurt, une autre la remplace.
Et youpi !
Heureusement il nous reste l’espoir, et aussi le poivré caractéristique des syrah des côtes du Rhône du Nord 🙂

Il y a quelques années j’ai trouvé par miracle ou par hasard je ne sais plus le plus poivré et délicieux de tous ceux préalablement bu
Il s’agit du Saint Joseph les 7 lieux du domaine des Amphores, une vraie merveille qui balance entre le poivre , la Sarah bien mûre et la violette. En l’occurrence le 2018 est un modèle jusqu’alors inégalé.
Sinon Graillot avec son Crozes hermitage est pas mal non plus.

C’est l’un des mes “problèmes” en Thaïlande : mon pouvoir d’achat pinardier a pris un gros coup derrière la nuque. Car les salopards de Thaïs ont des taxes d’importation hallucinantes sur le vin (alors que aucune industrie locale à protéger). Bref, ils saignent les expats avec cynisme, et manifestement un grand plaisir.

Cela réduit la demande, et donc l’offre (ou vice-versa).

Donc, je fonctionne beaucoup sur les “souvenirs” français. 😉

Voilà pourquoi l’Australie s’impose ici avec ses infâmes picrates peu coûteux (parfois, je suis obligé d’ajouter des glaçons dans ces saloperies tellement c’est sucré et alcoolisé). 😉

Mais bon, je hais les Australiens (et les Néo-Zélandais), ceci explique cela. Je ne suis pas un juge objectif.

A tout prendre, je préfère Chili ou Argentine.

Mais je claque quand même pas mal sur des Bordeaux, façon vin de table. Du pinard de base, mais qui est vendu ici à 27 euros (1 000 THB, tarif syndical).

Manifestement cet “expert” espagnol est complètement givré.

Mais un éclair de lucidité : “Les gens qui ont été vaccinés trois fois ne sont pas seulement infectés, c’est qu’ils amplifient le virus et le propagent à nouveau“.

Pour le reste… esta loco.

Je signale un article remarquable publié par Nexus… au sujet du fameux vaccin anti variolique de Bavarian Nordic… que l’on teste en ce moment avec des homos neuneus qui ont peur d’avoir des boutons sur la queue.

Mes lecteurs connaissent tous les arguments. Mais Nexus a creusé, en harcelant la société danoise.

Le résultat est très intéressant.

Nexus a toutefois oublié de consulter… la base des communiqués de presse de la société, au sujet par exemple des multiples achats effectués par des pays occidentaux depuis 10 ans (pour les fameux stocks “stratégiques”).

Ainsi que les communiqués de la FDA. En particulier celui de septembre 2019, qui autorise l’ajout “variole du singe” pour la mise sur le marché et qui explique bien que l’efficacité a été… “déduite” (inferred).

Bref, une gigantesque poilade marketo-viralo-rigolote.

En tout cas, chapeau à Nexus, ils ont poussé les mecs à bout (la société ne leur répond plus, on comprend pourquoi 😉 )

https://www.nexus.fr/actualite/vaccin/variole-singe-bavarian-nordic/

Doc, il va falloir te priver de sieste, c’est dangereux. ^^
Du new York post:
“Napping too much could lead to early death, study finds”

On va bientôt pouvoir respirer, faute de carburants. 🙂
Par contre il va falloir serrer sec la ceinture…

J’ai l’impression que tout est ingéniérie sociale , pour rendre les gens fous ou depressifs .. une guerre psychologique pour détruire mentalement les gens…

Pas vraiment. C’est une entreprise privée, fondée sans doute par des guignols (s’ils y croient) et/ou des profiteurs (s’ils sont cyniques).

La véritable app carbone… viendra de l’état bien entendu.

“Tout dans l’État, rien contre l’État, rien hors de l’État.”

Ah zut, pardon, c’est Mussolini. 😉

Privé, c’est comme France connect…
https://franceconnect.gouv.fr/
C’est avec toutes ces petites choses qu’on s’est fait embarquer là où l’on est discrètement, mais sûrement.
Une appli par là, une autre chose par ici et paf, comme le pass sanitaire au départ auto attestation et on voit le résultat.
Partenaire si tu regardes bien UE, banque de France eux entre autres…
https://www.labanquepostale.fr/particulier/solutions-citoyennes/transition-ecologique/carbo.html
Si on avait tout d’un coup, ce ne serait pas drôle et il ne faut pas effrayer les moutons.

Toutes ces conneries carbone qu’il faut surveiller électroniquement, c’est l’escroquerie mondialiste. D’abord le virtuel n’est pas virtuel, il y a des data centers qui utilisent des HFC, etcetera.

Et puis surtout moins d’écran, c’est plus de temps pour autre chose, faire soi-même, dépenser moins et produire plus (pour soi-même).

Le monde s’écroule, et le confinement, c’était le début de la fin …

Je suis d’accord avec vous cependant, je rajouterais et modifié votre propos: les conneries carbone sont une recherche de création de nouveaux actifs financiers pour créer de la richesse, pour enrichir les créanciers.

Créer de la richesse ? Je dirais plutôt… la “transférer” !

Tous ces sextoys (et le carbone n’est pas le premier, ni le dernier on le voit avec le “viral” maintenant)… sont fondamentalement des… attaques à main armée.

En clair : des holdups. 😉

C’est clair que ça a plus à voir avec une soviétisation de l’économie qu’avec une quelconque arnaque libérale …

Ils ne font pas que la transférer, l’intérêt qui charge la dette est une création de richesse…pour eux. C’est et un concept théorique et une réalité effective. La dette les enrichit et lorsqu’ils créent des actifs, ils ne font que créer du crédit qui valorisera l’actif. C’est mon intuition.

Par contre, je pense qu’il faut littéralement oublier la théorie à la mode de “sovietisation” , voire même la combattre; ce n’est pas ça qu’il se passe. La monopolisation de l’économie par une oligarchie financière ne signifie pas une sovietisation.

Bonsoir à tous. Grâce à ce blog que je suis au quotidien, grâce au Docteur et aux commentaires des lecteurs, je vis mieux cette démence planétaire. Cela fait que quelques mois, depuis mai, que je connais ce blog. L occasion pour moi maintenant de remercier un lecteur nommé Leblet, qui avait posté un commentaire sur Le Courrier des stratèges, me permettant d arriver ici. Un grand merci. On tient bon, ensemble.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *