Categories
Pays

Hong-Kong : le virus… contre les élections

Le plan se déroule comme prévu. Alors que Hong-Kong entame une nouvelle page du scénario délirant “deuxième vague” (voir l’article ici… ils ont enregistré 2 morts en plus… total en 7 mois = 19…. un homme cardiaque de 60 ans, et un vieillard de 84 ans)… on commence à préparer les esprits du troupeau.

Hong Kong’s government could postpone by a year a vote for seats in the city’s legislature scheduled for Sept. 6 amid fears of a resurgence in novel coronavirus cases, public broadcaster RTHK reported on Wednesday.

(source Bangkok Post)

Comme c’est pratique ! Encore une coincidence heureuse ! Une fois de plus le couillonavirus sert de manière objective… les intérêts de la Chine.

Cette éventuelle annulation serait bien entendu un coup contre les opposants dans la ville-état.

A postponement would be a blow for the opposition pro-democracy camp’s attempt to win a historic majority in the city’s assembly after Beijing imposed a new security law widely criticised by Western countries as eroding citizens’ rights.

N’oubliez pas que la Chine a utilisé la sidération couillonavirale pour faire passer une nouvelle loi dite de “Sécurité nationale”, lui permettant de facto de mettre au pas la ville-état, et de supprimer les libertés et droits qui avaient définis lors de la rétrocession de 1997.

Cette loi est entrée en vigueur le 30 juin. Les détails ici dans cet article de la BBC.

Et déjà, Pékin a fait arrêter des opposants grâce ce nouveau dispositif (quatre étudiants hier)

Alors, pur hasard ? Bad luck comme disent nos amis anglais ?

Opportunisme cynique ?

Ou alors un brin de conspiration ?

MISE A JOUR 31/07/2020

Le textbook était le bon… Les élections sont officiellement reportées !

«J’annonce aujourd’hui la décision la plus difficile de ces sept derniers mois (…) qui est de reporter les élections au Conseil législatif», a déclaré Carrie Lam, cheffe de l’exécutif hongkongais.

(source Le Figaro)

Oh oui ma chérie, on mesure ta douleur !

(Carrie Lam est bien entendu une agente de Pékin qui fait là où on lui dit de faire).

MISE A JOUR 10/08/2020

La loi scélérate vient d’être utilisée une fois de plus… Pour arrêter Jimmy Lai, le patron de presse pro-démocratie, pour “collusion avec des forces étrangères”.

(Source Le Figaro).