Categories
Pays Pognon

Après le canard laqué, la Chine invente le canard laquais : vous

Dirigeant chinois détendu, heureux et décontracté du gland. A la fraîche. “On vous a baisés comme des canards laqués… ! Et laquais. Car vous êtes tous nos larbins maintenant”.

Ceux qui ont eu le courage de se taper les 9386873 signes de mon article séminal (si, si) A qui profite le crime ?  … ne seront pas surpris.

Les autres, prenez-en de la graine et surtout soyez effrayés.

Le plan se déroule comme prévu.

La Chine achève de nous détruire… sans tirer un seul coup de feu. En alimentant simplement notre propre covidémence dans une formidable prise de judo géopolitique. Ou si vous préférez : une maladie auto-immune.

Ce n’est pas formellement la Chine qui nous détruit, mais nous-mêmes (poussés, encouragés, conditionnés, trompés, achetés par la Chine).

En Chine, l’industrie et la consommation ont bien tourné la page du Covid-19. La deuxième puissance mondiale confirme sa sortie de crise et accélère sa montée en puissance. […] Mais l’épidémie n’empêche pas Pékin de creuser l’écart avec les autres puissances économiques, voire d’accélérer la progression de son influence sur le marché mondial. (source Le Figaro).

Vous devez vous souvenir que la covidémence est un mille-feuille d’intérêts et d’effets collatéraux.

Ainsi, je ne dis pas que la domination chinoise est l’objectif ultime de la covidémence (de la même manière que l’élimination de Trump primait sur le fait que des labos se fassent de l’argent avec les vaccins etc.).

Le mille-feuille est très épais.

Ma thèse est qu’au bout du bout, il y a l’épuisement des ressources et la principale d’entre-elles : l’énergie.

Et l’énergie principale, c’est-à-dire fossile.

Et donc la mort programmé, inévitable de nos systèmes basés sur la “croissance“…

La pseudo pandémie permet de couvrir “naturellement” ce phénomène que l’on voit déjà à l’oeuvre depuis des années : l’appauvrissement global.

Il se voit bien entendu d’abord là… où il est le plus facile à discerner : les pays dits “riches”, donc en gros l’Occident.

Et cela se voit même comme le nez au milieu de la figure avec l’anéantissement des classes dites “moyennes”.

Vous noterez que ce sont précisément ces pays qui sont frappés le plus durement par la covidémence.

Mais à l’intérieur de ces jeux de force, des sous-ensembles pourraient se retrouver malgré tout mieux lotis qu’avant : c’est clairement le cas de la Chine, qui est la grande gagnante de la covidémence, même dans le cadre d’un épuisement des ressources (l’Occident est mortellement blessé, donc consomme moins… ce qui permet de basculer une partie des “économies” ainsi réalisées… vers la Chine).

POST-SCRIPTUM

Heureux zasard… la presse mainstream, c’est-à-dire veule et achetée, commence à comprendre.

Bloomberg en est encore tout mouillé, après avoir publié un gros dossier intitulé :

PEAK OIL IS SUDDENLY UPON US…

Non ? Sans déconner ? Horrible. Terrifiant.

Mais comment c’est possible ? Nous pensions que c’était une théorie complotiste, voire un fantasme d’extrême-droite à tendance islamophobe très soutenue (pétrole = désert = chameaux = pas d’eau pas d’idées mais du pétrole = chèvre et rolls en or = arabes = islam, vous suivez ?) 😉

Le pic du pétrole conventionnel c’était 2005 les gars… Dissimulé -littéralement- ensuite par le “miracle” du schiste aux Etats-Unis… le dit-miracle étant déjà en train de disparaître, encore plus rapidement que les poils de Barack Hussein Obama blanchissent.

Et puis pouf… la Fée Clochette le couillonavirus apparaît.

Ca pour le coup ça relève du miracle (en terme de timing). 😉

La Fée Clochette est en grande forme : “Répétez après moi : le pic pétrolier est une théorie complotiste. Et il n’y a aucun lien avec le coronavirus”.

 

 

Categories
Vaccinocircus

Thérapie Frankenstein : oh zut une nouvelle réaction allergique

Oh zut.

Après l’Angleterre (lire ici), c’est au tour des Etats-Unis de connaître un malheureux incident relatif à la thérapie génique de Pfizer contre le couillonavirus.

La campagne de vaccination vient de démarrer outre-Atlantique (très lentement).

Un infirmier en Alaska a été injecté, et pouf, “réaction allergique sérieuse” (source New York Times).

A health-care worker in Juneau, Alaska, with no history of allergies experienced flushing and shortness of breath 10 minutes after receiving a shot, the state health department said in a statement Wednesday.

The person was admitted to the emergency room and was given Pepcid, Benadryl and epinephrine through an intravenous drip. The patient stayed overnight and is in stable condition, according to the Alaska health department. (source Bloomberg)

Ce qui est très troublant est que cet homme n’avait aucun antécédent allergique !

Alors que les 2 cobayes anglais… en avaient eux.

Bon ne paniquons pas, ce n’est probablement rien. Si ça se trouve le type était trop émotif !

Rappelons que la plus grosse interrogation ce sont les effets… à long terme… 😉

Allez ! Suivant !

Et n’oubliez pas : faut conserver la potion magique à -70 degrés Celsius.

“Vous ne trouvez pas qu’il fait très chaud là ? Je vais devoir me foutre à poil”

 

Categories
Résistance

Persécution du professeur Perronne : un syndicaca se mobilise enfin

Il n’est jamais trop tard.

Le Syndicat National des Médecins Hospitaliers FO s’est réveillé et a conclu que les persécutions subies par le professeur Perronne, anti-covidément bien connu et auteur du livre clairvoyant Y a-t-il une erreur qu’ils n’ont pas commise, dépassaient les bornes.

« La campagne dirigée contre notre collègue le Professeur Perronne constitue de ce point de vue une menace pour tous les médecins. La motion de la CME de l’AP-HP condamnant le Pr Perronne s’inscrit malheureusement dans cette campagne. Nous le déplorons. »

Le SNMH FO n’a pas vocation à se prononcer sur les débats scientifiques légitimes concernant les stratégies thérapeutiques. Le syndicat regroupe des médecins hospitaliers de toutes opinions sur la seule base de la défense de leurs intérêts matériels et moraux. C’est pourquoi il ne peut pas accepter qu’un collègue PU-PH ou PH soit attaqué parce que, publiquement, il n’adhère pas à la ligne officielle, au consensus. (blog du syndicat).

Et le syndicat de poser la question toute rhétorique :

Y aurait-il bientôt une médecine d’état, une vérité d’état ?

Bingo les gars.

Et pour finir :

Le SNMH FO s’adresse à l’ensemble des organisations syndicales de médecins hospitaliers pour envisager une démarche commune contre cette chasse aux sorcières.

On rappelle que la plupart des structures, syndicales, para-publiques, médiatiques… sont corrompues.

Le Conseil de l’ordre des médecins. Ou encore le SPILF (on en rigole encore), un ramassis de médecins envieux, jaloux de la brillance de Raoult, et qui ont osé l’attaquer.

Les exemples sont multiples, hélas.

Donc voir le SNMH FO commencer à ruer dans les brancards, c’est bon signe.

Encore bravo les gars et faites votre boulot. Ouvrez votre gueule, luttez, attaquez, car oui on a dépassé les bornes de l’entendement.

Lien : http://www.francesoir.fr/societe-sante/pr-perronne-recoit-le-soutien-du-syndicat-national-des-medecins-hospitaliers-fo