Categories
Vaccinocircus

Bingo : vaccins faiblards contre le mutant sud-africain

L’Afrique ne vous veut pas du bien. Ca se voit. A côté, Au Coeur des Ténèbres, c’est un conte pour enfants.

Ouf ! On commençait à ne plus y croire !

😉

Enfin ! C’est désormais officiel : le vaccin AstraZeneca ne tient pas la route face au terrible mutant sud-africain (selon une étude double aveugle randomisée et tout le tralala citée par le Financial Times et qui sera publiée lundi, lire ici).

Je vous rappelle que dès le printemps dernier, des covidéments anglais évoquaient la possibilité de se faire vacciner… 1 fois par an… Voire 2 fois !

Si, si.

Leur rêve humide est peut-être en train de prendre corps…

Ou bien s’agit-il d’une énième peau de banane dans l’offensive générale contre le vaccin de la société anglaise ?

There are caveats to the Oxford/AstraZeneca study, as the sample sizes were relatively small. The study, led by South Africa’s University of the Witwatersrand and Oxford university, enrolled 2,026 HIV negative individuals, with a median age of 31.

Ah… attention le bullshit détecteur clignote. 2 000 mecs enrôlés dans l’étude.

Avec un âge moyen de… 31 ans. Une fois de plus, on admire le fait que l’âge soit pile-poil… totalement en dehors de la cible prioritaire : les vieillards. 😉

(reproche fait au vaccin d’AstraZeneca depuis le début).

Deux autres vaccins (outsiders) s’avouent vaincus également.

While all Covid-19 vaccines so far have largely held up against the B.1.1.7 variant that emerged in the UK, the strain that originated in South Africa has been more worrying. Both Johnson & Johnson and Novavax have said their vaccines were less effective against the strain in clinical trials conducted in South Africa.

Dans tous les cas, c’est une formidable victoire pour les covidéments.

Vérandouille va pouvoir adapter son discours terroriste : exit le variant anglais qui est une vraie taffiole (Edith Cresson reviens !) et ne fait peur à personne. Le troupeau commençait à s’en rendre compte…

Place donc au mutant sud-africain  !

En plus, gros avantage, il est tout noir, avec des yeux globuleux rouges, il tient entre ses dents un poignard… et il vous veut du mal.

😉

Enfin… Peut-être. Au conditionnel comme d’hab’.

Car on ne sait toujours pas si ce mutant est plus dangereux que les milliers d’autres.

On sait simplement qu’il réduit l’efficacité des vaccins.

Et alors ? Comme les vaccins sont inutiles…. ce n’est pas bien grave. 😉

Mais dans cette affaire… on constate une fois de plus l’étrange silence… autour des thérapies géniques de Pfizer et Moderna, celles qui sont poussées dans l’UE.

Comment se conduisent-elles face au mutant sud-africain ? Il y a des tests en cours ? Nous sommes pressés d’en savoir plus !

La suite de cette comédie grotesque… au prochain épisode.

3 replies on “Bingo : vaccins faiblards contre le mutant sud-africain”

“on constate une fois de plus l’étrange silence… autour des thérapies géniques de Pfizer et Moderna, celles qui sont poussées dans l’UE.”
Véran vient de se faire vacciner, avec le vaccin mis au point par Astra Zeneca.
Même lui n’en veut pas de leur thérapie génique !

Le “vaccin” AstraZeneca (et le Spoutnik V) est aussi de la thérapie génique à base d’ADN, comme Pfizer et Moderna à base eux d’ARNm. Mais qui peut dire ce que contiennent réellement tous ces ‘vaccins” et celui injecté à Véran ?

“selon une étude double aveugle randomisée et tout le tralala citée par le Financial Times”
Thé Lancet est définitivement out pour ce genre d’info ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *