Categories
Vaccinocircus

Vaccinobide au UK : 1 hospitalisé sur 14 est vacciné

Au Royaume-Uni, un rapport officiel affirme que du 8 décembre  2020 jusqu’au 10 avril 2021, 1 couillonaviré hospitalisé sur 14 avait reçu au moins 1 dose de vaccin (soit 7,3 %, 3 842 patients vaccinés hospitalisés sur un total de 52 280).

De plus :

Mortality appears to remain high for people in high-risk vaccination tiers who are admitted to hospital with symptomatic SARS-CoV-2 infection (COVID-19) despite vaccination 21 day or more previously.

Ce qui signifie en bon français que malgré les blablas des sociétés pharmaceutiques, des médias et des gouvernements… euh… le vaccin ne change pas vraiment les choses pour les personnes à risques (les vieux fragiles) ? Ca se finit la plupart du temps à la morgue.

Zut.

Comment est-ce possible ?

Mais ce qui est extraordinaire est la manière dont les médias anglais rendent compte de ce rapport.

Ainsi le DailyMail… a une analyse totalement différente. Titre :

Only 1% of Covid hospital admissions were vaccinated people in the UK’s second wave

Ils focalisent sur les 526 patients ayant été hospitalisés… 3 semaines après leur injection.

Or si c’est important, ce n’est pas l’essentiel !

Le point fondamental de ce rapport, comme souligné par un auteur sur le site LockdownSceptics, est la phrase suivante (extraite du rapport) :

We observed an abundance of patients admitted to hospital within 7 days of vaccination

Le délai médian entre l’injection et l’apparition des symptômes est 9 jours. Normalement, ce délai est de 5 jours. Ce qui signifie que ces vaccinés ont été infectés… après l’injection.

Les auteurs avancent quelques explications :

-comportement : les vaccinés sont tellement heureux d’être protégés... qu’ils changent leur comportement LE JOUR même de l’injection, font n’importe quoi, roulent des patins aux mourant en réa, bouffent au resto (fermés) en permanence, traînent dans les bars (fermés), violent le couvre-feu, dansent en boîte de nuit (fermées), courent nus sur les plages (fermées) et brûlent leurs masques rien que pour le plaisir de choper les amendes…

Cette hypothèse est bien entendu totalement farfelue. 😉

C’est la patascience appliqué à l’art de sauver la face…

Une autre… beaucoup plus intéressante est qu’une infection “asymptomatique” ou très légère récente… soit activée, ou réactivée, par le vaccin et devienne alors un vrai Covid avec symptômes et fièvre !

Zut.

Cette hypothèse permettrait d’expliquer les nombreuses bizarreries vues dans certains pays : au moment où la vaccination commence… pouf, les cas augmentent (Chili, Uruguay, Inde, ehpad en France, etc.).

Les preuves, les données s’accumulent.

Résumons la merveilleuse balance “risques/bénéfices” offerte par les vaccins contre le couillonavirus.

-ils ne protègent pas contre l’infection

-ils n’empêchent pas de transmettre le virus

-ils ne sont pas très efficaces sur les personnes très âgées, donc à haut risque

-ils provoquent des effets secondaires en très grand nombre, y compris mortels, si l’on compare avec les vaccins classiques.

-leurs effets long terme sont rigoureusement… inconnus

-ils ne garantissent une immunité que pour 6 mois

-ils n’empêchent pas le maintien des mesures de “distanciation sociale” et autres restrictions des libertés.

-et enfin ils peuvent transformer votre Covid “asymptomatique” en Covid carabiné avec symptômes et… hospitalisation !

Y’a pas à dire : nous avons affaire à de véritables winners. 😉

17 replies on “Vaccinobide au UK : 1 hospitalisé sur 14 est vacciné”

Est-ce que l’augmentation des infections peu après la première injection pourrait être due au fait que l’injection diminue les globules blancs et rend ainsi les personnes plus fragiles pendant les semaines suivantes?

Oui, cette thèse a été évoquée ici et là.

Elle semble logique… Mais rien dans le couillonavirus n’est logique.

Son autre avantage : elle exonère les covidéments et leurs vaccins.

si mon système immunitaire est affaibli je suis alors sujets à tous les miasmes… Or ici, quel zazard, les gens semblent préférer choper le couillonovirus spécifiquement… 😉

Je sais bien qu’il est de bon ton de dire que toutes les maladies infectieuses ont disparu de la surface de la Terre, et que seule subsiste sa Sainteté couillonavirale… Mais bon…

Peut-être que les anti-corps générés sont, dans un certain nombre de cas, incapables de neutraliser les virus, gênant les défenses immunitaires naturelles. Du coup, ces personnes tombent sous la coupe du premier virus venu.

Si avec 80(?) % de vaccinés dans la population vous n en retrouvez que 1/14 a l hopital ça laisse penser que c est plutôt efficace. Si les 20% non vaccinés représentent eux 13/14.

Ou alors je déraisonne?

Si vous lisez le rapport, vous verrez que cette proportion… augmente (lors du rapport précédent c’était 1 sur 25).

Ensuite, pour les personnes les plus fragiles, ça ne changerait pas grand chose…
mortality appears to remain high for people in high-risk vaccination tierswho are admitted to hospital with symptomatic SARS-CoV-2 infection (COVID-19) despite vaccination 21 day or more previously

Bref, ce n’est pas folichon.

Mais, notez que ce n’est pas le sujet principal de l’article.

Le sujet est que ces merdes vaccinales… ont semblent-il la capacité à “réveiller” une infection asymptomatique, et d’envoyer l’heureux vacciné à l’hosto.

@Docteur
Je suis d’accord avec Fréderic, ces chiffres annoncés sont excellents du point de vue de la vaccination…
Initialement des chiffres circulaient en GB indiquant que plus de 60% des admissions concernaient des vaccinés. Aujourd’hui nous tombons à 15% !
Soit ces chiffres sont faux, soit la vaccination fonctionne.
Si les chiffres sont faux cela signifie probablement que les 85% ne sont pas Covid (seulement positifs au test PCR (qui est bidon)).

Il est savoureux de voir que maintenant, pour mettre en valeur les vaccins, on dit que les tests PCR sont bidons.
😉

Vous ne pouvez pas dire que les tests PCR sont bidons (ils le sont), et en même temps défendre des vaccins contre cette pseudo terrible pandémie (construite justement… sur une pandémie de tests PCR bidons, et les fameux “cas asymptomatiques”) !

D’abord, je n’ai jamais vu le chiffre de 60 % de vaccinés pour les hospitalisations au UK… Vous pensez bien que je me serais jeté dessus comme un clébard affamé !

Ensuite lisez le rapport… La proportion durant l’étude précédente était de 1 pour 25… Donc 1 pour 14… ça augmente.

Enfin, on verra vraiment si ces vaccins fonctionnent à l’automne prochain… Au UK, avant les vaccins, naturellement, le virus montait puis baissait. Idem en Israël.

Vue et revue.

Je suis circonspect.

J’attends.

Nous finirons par avoir les données, et donc une compréhension plus fine de la situation. Il faut être patient.

Si vous êtes inquiète, ce que je peux comprendre, suivez les infos, les sites de la covirésistance… Et si vous n’êtes pas à risque, évitez de vous faire “vacciner”.

Vous pouvez également -c’est une démarche un peu plus complexe- utiliser ce temps…. “mort” sans mauvais jeu de mot, pour préparer votre trousse de premiers secours.

En clair, sécuriser un médecin qui puisse vous prescrire des traitements précoces (ivermectine, etc.), et bien vous renseigner à ce sujet, potasser le sujet (tout est sur le blog de Maudrux).

Je pense que même sans s’en servir cela peut avoir un effet appaisant. 😉

J’ai moi-même acheté plusieurs boîtes d’ivermectine, “au cas où”. Si un variant vient me chatouiller les muqueuses, ou celles de mes proches, je peux réagir immédiatement.

Pragmatisme. C’est le seul moyen de ne pas sombrer dans la covidémence.

“Ensuite lisez le rapport… La proportion durant l’étude précédente était de 1 pour 25… Donc 1 pour 14… ça augmente.”

Là encore, Docteur vous faites une erreur statistique, il est normal que ce nombre augmente avec le temps : car le nombre de vaccinés augmente. Prenez l’hypothèse que peut-être un jour ils aient 100% de vaccinés à ce moment la vous ne serez plus à 1 sur 14 mais 1 sur 1, et cela ne voudra pas dire que l’efficacité a diminué, mais juste que tous les malades sont vaccinés, ce qui ne serait étonnant que si le vaccin était efficace à 100% (ce qui n’est pas affirmé, surtout pour AstraZeneca) et que la durée d’immunisation soit longue (cette dernière donnée étant toujours incertaine).
Pour 1 sur 14, je suis d’accord avec les autres commentaires c’est un bon résultat, si le vaccin était totalement inefficace on devrait avoir environ 1 sur 2 (avec 50% de vacciné).

Je rappelle que l’efficacité n’est pas le débat ici. je vois que mon titre “vaccinobide” perturbe les lecteurs.
J’aurais dû écrire : “vaccinofoirage”. 😉

Ensuite pas tout à fait d’accord pour 2 raisons :
-comme les vaccins ne sont pas efficaces à 100 %, oui il est normal que la proportion… des vaccinés hospitalisés augmente. Mais dans une telle proportion (quasi doublement) ?

-deuxièmement : la vaccination a D’ABORD commencé sur… les personnes âgées (la vaccination n’est donc pas un processus linéaire)

Il y aurait donc une dégradation, à mesure que des gens plus jeunes sont vaccinés. Ca “réactiverait/boosterait” leur covid asymptomatique (et très rapidement après la vaccination, de 0 à +3 jours).

C’est ça, de mon point de vue, le point saillant de ce rapport.

Non seulement le virus — comme tous les virus — continue de muter, mais, selon Geert Vanden Bossche, concepteur de vaccins de renommée mondiale, il mute environ toutes les 10 heures !

https://www.youtube.com/watch?v=ZJZxiNxYLpc&t=2128s
(Malheureusement non sous titrée pour les non-anglicistes mais très claire).

Il explique aussi :

    Pourquoi le « vaccin » anti-Covid pourrait exercer une telle pression sur le virus que sa capacité à muter et à devenir plus mortel s’en trouverait accélérée.
    Pourquoi les « vaccins » anti-Covid pourraient créer des virus résistants aux vaccins — comme les bactéries résistantes aux antibiotiques.
    Pourquoi, en raison de problèmes antérieurs liés à la facilitation de l’infection par des anticorps, nous pourrions être confrontés à une explosion de victimes dans les prochains mois ou années.

(D’après ce texte sur le site “nouveau monde”
https://nouveau-monde.ca/18-raisons-pour-lesquelles-je-ne-me-ferai-pas-vacciner-contre-le-covid/)

Quelqu’un a-t-il l’ID dans VAERS de la petite fille de 2 ans vacciné? Ou ma mémoire me joue un tour?

UK 60% (voir doc page 10)
The resurgence in both hospitalisations and deaths is dominated by those that have received two doses of the vaccine, comprising around 60% and 70% of the wave respectively.

Oui, un jour saurons-nous…peut-être ? Lorsqu’on voit l’affaire Servier/Mediator, c’est loin d’être gagné.
En attendant, trouver un médecin qui Ose prescrire de l’Ivermectine, relève du quasi-miracle. J’ai trouvé une pharmacienne “covirésistante”, quelle joie ressentie, un plaisir démesuré bien entendu, cela démontre la folie totale de la situation !!
Donc évidemment, pas de vaccin pour moi, en tous cas pas ceux-la !!
Le blog de Mr Maudrux, celui de l’AIMSIB, les infos de Louis Fouché, et le vôtre me permettent d’être au top des infos
Quant à mes proches, je partage, tente de convaincre, mais Jupiter et Cie ont bien travaillé durant tous ces mois 😔

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *