Categories
Pays Saloperie et sida mental

La Suisse est tombée

Le coucou est mort. Du Covid.

Toutes les décisions covidémentes dans les pays européens ont au moins un mérite si j’ose dire : elles sont prises par des gouvernements illégitimes.

Des gouvernements qui passent systématiquement en force, qui font leurs saloperies en dehors de toute légitimité démocratique (exemple en France, quelques dizaines de députés LREM dégénérés et autres votent pendant la nuit des textes très importants, ayant des impacts majeurs sur nos libertés et nos vies).

Disons que c’est un -maigre- motif de consolation pour nous.

Mais ce qui vient de se produire en Suisse, hélas, vient briser nos derniers -faux- espoirs.

Les Helvètes ont en effet voté, dimanche, EN FAVEUR du passe sanitaire (loi Covid) !

Et à une large majorité !

62,5 % et une “participation record de 65,7 %” (source Le Temps) !!!!!!

C’est une catastrophe. Une catastrophe réellement démocratique pour le coup.

Je savais que les Suisses étaient en train de sombrer (au vu des votations ces dernières années)… Wokisme, gauchisme, invasion migratoire… les mêmes causes qu’en France produisant les mêmes effets… La Suisse allemanique demeure toujours plus conservatrice, traditionnelle, mais plus pour longtemps.

Bref. La prochaine fois, les Suisses sont mûrs pour rejoindre le camp de concentration bruxellois, comme des bons gros neneus, en remuant de la queue.

52 replies on “La Suisse est tombée”

Trafiqué ? Même pas besoin…

On retrouve toujours les cantons réfractaires, exemple Appenzel (là où il y a le moins de “vaccinés”).

Bref, il y a cohérence. Hélas.

Votre remarque est pertinente, cela dit si j’étais à la place des maitres du monde, j’aurais absolument voulu truquer ce référendum:
1. histoire de ne pas commencer à voir apparaître de dangereuses exceptions potentiellement contagieuses,
2. et d’autre part pour montrer un plébiscite des populations pour l’abonnement vax éternel.
3. une victoire du “oui” avec marge importante était impérative (pas de 51/49%).
Nous sommes dans une société ouvertement post démocratique depuis au moins 5 ans, il serait étonnant que les élites helvètes aux ordres de l’Empire, aient eu quelque complexe à arranger le binz.
En plus, la Suisse c’est le pays de Davos: ils jouent à domicile^^

Cette cohérence peut malhuereusement avoir été générée volontairement pour rendre les chiffres plausibles à l’intérieur comme à l’extérieur du pays (augmenter la validité interne et externe, comme disent les enculeurs de mouches). Cela fait longtemps que les votes sont manipulés en Suisse (cf par exemple les explications données par M. Siebenthal) et le populo n’y voit que du feu. Donc neuneu oui, mais neuneu par excès de crédulité plutôt. Après je n’exclue pas qu’ils aient quand même voté pour, je dis simplement que tout comme les tests PCR ne renseignent en rien sur la réalité d’une infection au co-vide, le résultat d’une votation ne renseigne en rien sur la réalité du nombre de gens s’étant exprimés pour ou contre une motion.

Les mondialistes ont brulé leurs vaisseaux!
Donc pas trop d’espoir du coté des élections.
Le problème des mondialistes c’est qu’ils ont balancé leur purée vite et fort,ils vont avoir du mal a remettre le couvert avec autant de vigueur.Ils sont obligés de durcir ,cela se retournera contre eux,car ils n’ont rien de positif a proposer aux neuneux qui les ont suivis.

La fraude est toujours possible mais il y a une réalité incontournable : aujourd’hui 65 % des suisses ont reçu leurs deux doses !
Ça m’étonnerait qu’une grande partie d’entre eux soient farouchement opposés au pass !

Le vote par correspondance interdit en France (car trop facile à frauder) est majoritaire en Suisse. Au vu de la participation 20 point au-delà de la moyenne….

Pour lever l’interdiction du vote par correspondance qui a existé de 1946 à 1975, il suffit de deux arguments principaux :

– Volonté de combattre l’abstention croissante (et non pas l’accepter et l’analyser politiquement aux yeux du grand public, trop dangereux !).
– Régime d’exception justifiant le vote en distanciel, genre…Etat d’urgence !

https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b4469_proposition-loi#

Et on obtient la préparation des esprits par la sortie d’Attal sur le vote électronique qui n’est qu’une promesse du candidat Macron lors de la campagne 2017.

“… elles sont prises par des gouvernements illégitimes.”
Pas d’accord.
Ces gouvernements sont légitimes dans la mesure où une majorité se laisse pénétrer avec non seulement son consentement tacite mais son consentement “pro-actif” comme on dit maintenant. Une femme qui se laisse violer et même manifeste positivement son consentement au violeur ne se fait pas violer. Elle participe volontairement à l’acte.
Même ceux qui ont voté NON ont donné leur consentement car en votant, ils savaient plus ou moins confusément qu’ils participaient en tant que figurants à une tromperie.
Une tromperie, qui comme toutes les tromperies, achète et neutralise les consciences par la flatterie : “Vous êtes importants, voyez, nous vous demandons votre avis”. Tout est exposé dans “Le Corbeau et le Renard” :
… Et bonjour, Monsieur du Corbeau.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois.
À ces mots, le Corbeau ne se sent pas de joie ;
Et pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
….
Rien de neuf sous le soleil : l’archétype de la tromperie consentante est décrit au ch. 3 du Livre de la Genèse.

Et dès lors que l’on consent, on est COMPLICE !

Fable dérivée d’une plus ancienne, du temps de l’antiquité :

“Un corbeau, ayant volé un morceau de viande, s’était perché sur un arbre.
Un renard l’aperçut, et, voulant se rendre maître de la viande, se posta devant lui et loua ses proportions élégantes et sa beauté, ajoutant que nul n’était mieux fait que lui pour être le roi des oiseaux, et qu’il le serait devenu sûrement, s’il avait de la voix.
Le corbeau, voulant lui montrer que la voix non plus ne lui manquait pas, lâcha la viande et poussa de grands cris.
Le renard se précipita et, saisissant le morceau, dit :
« Ô corbeau, si tu avais aussi du jugement, il ne te manquerait rien pour devenir le roi des oiseaux. » ” Esope, env. 600-700 av J.C

Jean de La Fontaine, qui, par ailleurs, était un grand initié, certaines loges portent son nom.

Bien-sûr ! Il n’y a aucune contradiction !

La minorité qui a voté “non”, a en réalité comforté les “oui” en fournissant des figurants destinés à faire croire que le “non” pouvait sortir.
” Vous vous êtes exprimés ! Hélas vous êtes minoritaires…”
Le diable en rit encore.

Conclusion : Ne pas consentir au cirque pseudo démocratique du rituel du bulletin glissé dans l’urne.
C’est comme une quenelle glissée dans son propre anus.

Je vis en Suisse depuis longtemps et j’ai suivi de pret la campagne de votation, et il n’y a rien d’étonnant.

Il y a eu un assez intense compagne de propagande pro-vaccin dans la presse.

Et la majorité de la population est toujours convaincue que le vaccin empêche la propagation du virus, ce qui est faux et a été prouvé (par des agences non complotistes en plus!)

Mais surtout, il y a 63% de vaxx en Suisse, résultat pour la loi Oui 63%….

Les vaxx se sont juste voté la continuation de leurs privilèges, c’est tout.

J’attends maintenant toutes les mesures débiles contre les non vaccinés qui seront accusé de tout (nouveau variant, faim dans le monde, crire économique, non alignement des planètes etc..)

C’est une raison supplémentaire de voir dans ce résultat… un événement “cohérent”.

Mais j’avoue que je n’ai aucune information quant au sérieux ou pas des votations en Suisse (en terme de fraudes potentielles etc.).

Il y a toutefois un contreargument à la fraude : par définition, le système suisse est… décentralisé… Ergo : difficile de tricher dans tous les cantons, en même temps et dans les mêmes proportions.

“Les vaxx se sont juste voté la continuation de leurs privilèges”:c’est intéressant comme remarque!
J’ai dans ma proche famille des gens qui raisonnent comme cela:ils ont l’espoir de s’en sortir en gagnant du temps.Un peu comme certains en 1933…..Quand on se noie en groupe,toujours essayer de surnager en haut du panier tout en suivant le courant
Je ne considère pas le fait d’avoir l’autorisation d’aller au café au restau ou au cinéma comme un privilège.
Les autres pendant ce temps développent l’évitement ,le contournement et la résilence.
Il suffit de rendre son portable,son abonnement internet ,son inscrption a la sécu pour commencer a gripper le système,rien d’insurmontable.
Comment controler des gens invisibles numériquement?
Et comment alimenter en énergie les énormes capacités nécessaires en serveurs clouds etc…?

Comme disait Coluche, on a beaucoup de suisses qui nous demandent d’arreter de nous foutre de la gueule des belges, eux ils ont les suisses allemands qui sont largement aussi cons .

Je ne vois pas les choses comme vous. 40% des Suisses ont voté contre la Loi Covid, malgré une propagande incessante, une connivence à tous les niveaux des politiciens (ou presque), une diabolisation des partisans du non, une destruction systématique des affiches de campagne pour le non… 40% ont désavoué le Conseil Fédéral, les partis politiques, les merdias. A la place de Berset (conseiller fédéral en charge de la santé), j’effacerai ce petit sourire satisfait…

Certes, mais le résultat est incontestable… Et ils ont bien raison de sourire… L’opération “Omicron” est venue pile au bon moment (nouvelle phase d’hystérie collective organisée).

Une élection c’est 50 % + 1 voix.

La minorité, même à 40 %, sera écrasée.

Car il est évident qu’ils utiliseront les pouvoirs de cette loi…

“Omicron” juste avant le référendum suisse, c’est évident.
Ce qui est remarquable et impressionnant, à la fois, c’est l’unanimité mondiale quant à communiquer sur ce variant.

Nous sommes face à une pieuvre mondialiste, pour laquelle ses adeptes sont infiltrés dans quasiment toutes les sociétés.

Young leaders, oui, mais surtout young shapers, beaucoup plus nombreux.

Et au risque de me répéter, le ciment est idéologique, sectaire.

Je n’ai jamais donné mon consentement à ce système, ni même à ces fantoches au pouvoir.

Je me fiche de leurs lois (qui viennent de leur maître cornu) et ne suis que celles qui sont inscrites dans mon coeur par l’Eternel.
Tout repose sur la tromperie les concernant, et cela, depuis bien avant la “farce” mondiale actuelle.

P.S.: Lire la Bible (pas une version “moderne”), c’est mieux, surtout quand on a encore le droit d’en posséder une… ce qui ne sera bientôt plus le cas.

Bonjour,

La Suisse est tombée déjà en juin et a ce moment là la loi Covid était soutenue par la partie de droite (UDC)! J’aime bien votre blog, je le trouve drôle et pointu, malgré votre aversion pour la gauche (peut-être qu’elle le mérite bien). Pour quelqu’un de gauche qui a voté NON à la modification de cette loi et NON au passe sanitaire, je pourrais juste vous partager mon sentiment. Je trouve que ce n’est pas autant une division gauche-droite sur le sujet, mais une question de convictions sur la division et l’exclusion créés par l’introduction du passe. De plus, J’ai limpression que la majorité du peuple suisse a une très forte confiance en son gouvernement et approuve et accepte presque aveuglément les mesures. J’ai gardé jusqu’à hier un (faux) espoir que les gens vont ouvrir les yeux. Hélas. Salutations de Suisse.

Il y a bien entendu des exceptions (collectives et individuelles).

Ainsi, en Israël, Bibi peut être classé de “droite” (et même très à droite). Pourtant le mec a littéralement VENDU les juifs israéliens à Pfizer. Et son successeur (classé à gauche) suit fidèlement le plan…

En Hongrie là aussi, gouvernement de droite, et pourtant bien covidément etc.

Mais il n’en reste pas moins que globalement, ce sont les gvts de gauches qui montrent l’enthousiasme covidémentiel le plus intense.

Et historiquement ce n’est pas une surprise.

La gauche a toujours souffert de son penchant “dictatorial” : cette volonté folle, pathologique, de “défaire, faire, refaire” l’homme (le mythe de l’homme nouveau, que l’on voit à l’oeuvre dans toutes les dictatures d’inspiration gauchistes).

C’est ce que j’appelle le “constructivisme”.

Une partie de la droite adhère aussi à ces idées voire à cette obsession (les Versaillais, pour prendre un exemple historique français ou les fana catholiques), mais moins.

“Ainsi, en Israël, Bibi peut être classé de “droite” (et même très à droite). Pourtant le mec a littéralement VENDU les juifs israéliens à Pfizer. Et son successeur (classé à gauche) suit fidèlement le plan…”

Plus que fidèlement, puisqu’encore plus zélé.
Et là, il faut dépasser le lecture imposée des clivages politiques et fouiller dans les détails.
Il y a des raisons quasi philosophiques à la covidémence de Naftali Bennett.
https://fr.timesofisrael.com/bennett-je-suis-plus-a-droite-que-bibi-mais-je-nutilise-pas-la-haine/

Cette déclaration de l’OMS -une fois de plus- signe le crime.

“Covid-19 : le variant Omicron présente «un risque très élevé» au niveau mondial, prévient l’OMS”

En version anglaise ça donne (la news est reprise instantanément par tous les médias du monde, je tire la version anglaise… du Bangkok Post): “The Omicron variant is likely to spread internationally, posing a “very high” global risk where Covid-19 surges could have “severe consequences” in some areas, the World Health Organisation (WHO) said on Monday.”

Ce qui est à ce stade une fake news totale (“severes consequences”).

L’OMS valide son nouveau statut de référent supranational dans la pseudo crise sanitaire, histoire d’imposer un peu plus dans les cerveaux que le salut viendra du mondialisme et non de réponses nationales.

Attali l’avait formalisé il y a plus de 30 ans.

Nous sommes dans une phase qui a pour but de signer l’épitaphe du nationalisme et le covid aide à cette entreprise.

Mon prono : Les hopitaux publics sont en plein effondrement contrôlé, à la prochaine vague, la noria des appareils civils et militaires va s’afficher dans les mainstreams , en direction des hopitaux Européens, pour colmater la logistique défaillante du sanitaire local.

Le veau piqouzé va imprimer pour le futur, sa sécurité passe par la coopération internationale.

Echec et mat.

Quelques heures après l’OMS, c’est au tour du G7 de faire sa petite crotte :

“Omicron : les ministres de la santé du G7 appellent à une «action urgente» face à un variant «hautement transmissible»”

La farce est ainsi totale.

Le mot approprié – il n’y en a pas d’autre – est bel et bien : conspiration.

Conspiration des sots, conspiration des traîtres, conspiration des chinois… à la limite les détails importent peu.

Le diable se niche dans les détails, pourtant.
Les Chinois ne sont qu’un maillon (certes important par l’image) dans la covidémence qui n’est qu’un programme MK mondial.

Sauf que pendant qu’on discute du sexe de omicron…. la Chine agit… partout… Y compris aux Barbades…

Article à lire (les mecs se débarassent de la reine d’angleterre); mais surtout l’île a été… achetée par Pékin.

https://www.dailymail.co.uk/news/article-10252555/Charles-highlight-UK-bonds-Barbados-republic.html

Ajoutez à cela toutes les trahisons de Macron et de son gang face aux Dom Toms français (Nouvelle Calédonie, Guadeloupe etc.)… le schéma d’ensemble apparaît clairement.

La Chine est partout, fait feu de tout bois, et démolit systématiquement l’influence/pouvoir occidental.

Systématiquement, partout. Avec patience et une détermination de folie.

Le théâtre du Covid permet de dissimuler toutes ces actions offensives. Parfaite couverture. Voilà pourquoi, systématiquement depuis 2 ans et la scène de Wuhan, la Chine continue d’appuyer sur ce levier : Covid, Covid, Covid…

Doc, je vous adore, votre chien mutant, votre stagiaire chinois, c’est du lourd et ça illumine mes journées. Mais pour le coup, ce qui est visible à mon sens, c’est la belle entente occidento-chinoise et ce nouveau Yalta qui a été négocié depuis très longtemps. M. Xi reçoit beaucoup, c’est sûr, mais ce n’est que le fruit d’un arrangement fort bien mené. Sa participation à la covidemence avait un prix et il était …. élevé

Ce qui ressemble à une complicité est en réalité un assujettissement : des pans entiers de l’Occident sont assujettis à la Chine (achetés, contraints, idéologues convaincus, traîtres… l’éventail est fort large).

Creusez : une partie de l’état profond US est anti-Chine. On l’a vu à l’époque de Trump. Même chez les Démocrates, il y en a qui ont compris la menace (Obama “repositionnant” des forces vers l’Asie, le fameux “pivot”).

Ce que je veux dire : ces 2 empires ne PEUVENT PAS cohabiter ! L’un doit forcément prendre l’ascendant sur l’autre. Les Etats-Unis refusent de céder la place à la Chine. Cette dernière doit donc briser les Etats-Unis. C’est la condition sine qua non de son développement.

La Chine a un pris une très grosse avance. La covidémence est un outil de plus, mis en oeuvre par Pékin, pour achever d’affaiblir/détruire l’Occident.

Peut-être que c’est la Chine qui mène la danse, en attendant, ce sont nos ‘élites’ occidentales qui prennent un malin plaisir à nous brimer !

Docteur, le propos n’est pas d’affirmer que la Chine est une victime, le propos est de poser que la covidémence est un programme de manipulation planétaire et que la Chine, comprendre ses élites, est partie prenante.

Le story telling officiel nous dit que l’épicentre vient de Wuhan avec la rocambolesque morsure du Pangolin par une chauve-souris.
On sait maintenant que Fauci avait sorti son carnet de chèques, surtout pour les variants.
Fauci ne peut pas avoir agi sans l’aval du deep state US, c’est impossible, quand bien même qu’il fasse partie d’une cellule groupusculaire, avec d’autres éléments pluridisciplinaires.

C’est un programme MK qui s’appuie sur ses réseaux intra-nationaux, comprendre le soft power Sino-US (OMS, young leaders, young shapers etc…)

https://numidia-liberum.blogspot.com/2021/11/covid-est-le-dernier-genocide-planifie.html#more

Un programme MK au service de FEM de Davos qui veut forcer à un changement paradigmatique sur des bases sécuritaires (Sanitaire-Ecologie-Terrorisme), un effondrement contrôlé occidental pour une redistribution de la cartographie géostratégique afin que les 1% puissent continuer de contrôler les masses.

Et si le PCC a validé le crédit social pour 1.4 milliards alors les mondialistes veulent l’étendre au monde entier, comprendre imposer une société de contrôle unique et planétaire.

Vous persistez à voir une “égalité” (de traitement, de plan) parmi les élites… alors qu’elle n’existe pas.

La situation n’est absolument pas équilibrée.

La Chine profite, se renforce. L’Occident morfle, s’affaiblit.

Quel est l’intérêt pour un banquier, un actionnaire de Vanguard, un politicien occidental… de voir les économies occidentales affaiblies par cette psyop virale ?

Aucun.

Alors que pour les Chinois, les intérêts sont multiples.

Chaque fois que l’Occident s’affaiblit, la Chine monte.

La proéminence chinoise ne peut être réalisée qu’au détriment de l’Occident.

Que des pseudo élites occidentales dégénérées du type Davos (ou Bill Gates, ou Soros) fassent des grands plans sur la comète, c’est une évidence, mais ils sont aveuglés. Et/ou sont victimes de leur hubris.

Les Chinois, c’est une de leurs qualités, ne souffrent pas d’hubris. Ils veulent simplement reprendre la place historique qui revient à l’Empire du milieu : la première.

Ils sont pragmatiques. Un objectif historique, des moyens.

Les délires tranhumanistes, ou mystiques, ça ne prend pas chez les Chinois.

Là bas, les sectes, les dingos, les francs macs… zou, en camp de rééducation (au mieux).

(ce qui ne signifie pas que la Chine n’a pas ses mystiques, croyances, spiritualités etc… mais ce sont LES SIENNES, en propre).

Et les 50 ans passés leur ont donné la preuve que les Etats-Unis étaient dangeureux, agressifs, d’autant plus qu’ils sont en décomposition.

Il suffisait dès lors, par tous les moyens, d’accélérer cette décomposition.

La covidémence parachève ce processus (qui a commencé il y a longtemps… les instigateurs de ce programme étant bien entendu les soviétiques à la grande époque).

Voir les explications de Yuri Bezmenov (KGB) :

https://www.youtube.com/watch?v=bX3EZCVj2XA

https://www.youtube.com/watch?v=Y9TviIuXPSE

Pékin a repris le textbook, mais en le modernisant. Une chose manquait à l’URSS : le pognon.

Alors que la Chine a parfaitement compris que le chemin le plus court pour retourner un individu, voire un pays entier… c’est de l’acheter (ça marche la plupart du temps). Littéralement.

Et utilisant ce levier, les services de Pékin ont eu des succès éclatants.

Et du pognon, la Chine en a des montagnes (le nôtre, puisque la magie est que nous avons fabriqué, littéralement, la machine qui nous écrase, nos industries, nos économies).

“La Chine profite, se renforce. L’Occident morfle, s’affaiblit.”

Non, le PCC Chinois prie pour conserver sa croissance à deux chiffres et sait parfaitement que depuis 2008, le système est sur le point d’imploser.

Qu’on le veuille ou pas, tout est interconnecté, mondialisé, alors la Chine participe au “Great Reset” qui vise à faire croire aux peuples que le grand responsable de la faillite des élites mondialistes, c’est le covid et prie, là encore, mais avec les 1% cette fois-ci, pour que l’effondrement contrôlé puisse accoucher d’un reload salvateur sur une nouvelle base capable de relancer le cycles des bulles boursières, comme du temps de l’essor de Goldman Sachs.

Ce n’est pas plus compliqué à comprendre, la domination, donc la survie du système capitalo-numérique, dépend du monde multipolaire, si retour à la bipolarisation, à la logique des blocs, c’est l’effondrement généralisé, Chine incluse et surtout l’enterrement en grande pompe du modèle néo-libéral mondialisé.

Ce que nous assistons, en ce moment même, c’est un remake du “il faut sauver le soldat Ryan”, sauf que Ryan, ici, c’est le complexe techno-bancaire qui détourne l’attention des peuples en le muselant, tout en s’occupant en coulisses de la transition énergétique, économique, social voire culturel, pour reloder la matrice à son avantage.

D’ou le programme MK en cours.

Le NOM puis la gouvernance mondiale, c’est la planche de salut des 1%.

En effet. Il est bon là… Mais bon à force de retourner sa veste, sa crédibilité est réduite à néant.

Ce que je trouve le plus drôle pour le coup c’est la tronche de Pujadas pendant le monologue de Blachier…

Le mec ne sait plus où se foutre. Il est en PLS totale.

Blachier a cru que la covidemence c’était rigolo.

Cependant ce gars a deux gosses et il a commencé a comprendre qu’ils allaient se fzire piquer il y a quelques mois. D’où son changement.

Autour de moi les parents qui saluaient les vaccins il y a un an déchantent.
Certains tiennent des propos: »mes enfants ! Jamais! »

Et moi je les douche: » bien sur que si ils les piqueront ».

Vous avez perdu des le premiers jours à vider les rayons de pécu. Nos leader ont bien compris.

En bons toutous apolitisé, inconscient de l’Histoire, de la philosophie politique vos gosses vont manger et certains se sera la racine.

Le discours de Blachiotte transpire la peur. Il n’y a plus trace de la suffisance qu’il affichait autrefois. Ce pompier pyromane, plus retors et moins demeuré que les autres covidéments, réalise maintenant que le feu qu’il a bouté peut l’atteindre. La vaccination n’est pas un vrai problème pour lui, il est médecin, s’il veut y échapper il y échappera. Non, son discours est explicite : c’est bien de la covidémence qu’il a peur. 🙂

“La Suisse est tombée”
C’est mot pour mot aussi la conclusion de notre petit groupe de résistants parisiens dimanche soir.
Cela me coûte cher car j’avais pris les paris en faveur du refus de la population. Dans ce pays à la démocratie éprouvée par davantage de durée que la nôtre, avec des figures politiques telles Oskar Freysinger et des votations affirmées, par exemple celle « contre la construction de minarets », je m’attendais à davantage de clairvoyance.
La Suisse en tant que phare du monde ou refuge des opprimés français au coeur de l’Europe, ça avait du panache.
Pays riche, armé jusqu’au dents, difficile à détruire en force, j’y portais une certaine partie de nos espoirs pour nous regrouper et organiser la reconquête.
Où aller ?

Nulle part.

Sauf si vous êtes riche. Dans ce cas-là n’importe où.

Si vous étudiez l’histoire ce type de crise devrait durer soit 4/5 ans soit va installer un régime durable. Ce qui devrait tenir au bas mot 50 ans.

Vos enfants grandissent masqué. Ils seront habitués. Peut-être la génération d’après?

Notez que ce cirque ne s’est jamais arrêté. Le covid ne signe qu’un changement de moeurs, d’état du système.

Nous sommes passés d’une coercition festive et sympathique a quelque chose de plus dur. Mais cela était là depuis longtemps.

La seule différence avec avant c’est que le système se dévoile et vous voyez son vrai visage. Mais il était là depuis longtemps.

C’est marrant tous ces gens “éclairés” qui dénoncent la Chine alors qu’à la télé, en politique, industries ou plus généralement, ceux qui nous entourloupent… ne sont clairement pas Chinois.
Par contre, quand on creuse également sur les origines du communisme…
Après, le peuple du Dragon (comprende?) a son rôle à jouer…

Votre argument est un peu court, et me fait penser à “Bijour Monsieur Vincent”…

https://www.youtube.com/watch?v=dKQZfjn4WD4

Donc si un mec n’a pas les yeux bridés, il ne peut pas être dangereux, un agent, un espion, idéologue convaincu, ou simplement acheté, ou contraint (chantage) au service de Pékin ?

Véran a les yeux bridés ? Non. Pourtant c’est un traître. Assumé.

https://covidemence.com/2020/10/02/veran-est-arrive-a-pied-par-la-chine/

Vous me direz il n’est pas qu’au service de Pékin, mais aussi de Pfizer… Mais servir Pfizer, c’est AUSSI servir la Chine.

C’est pourtant évident, documenté, sous vos yeux, mais tant de gens n’arrivent pas à connecter leurs neurones, c’est vraiment fascinant.

Patience Docteur, peut-être qu’on va mettre un peu de temps à comprendre qu’il faut se concentrer sur la Chine pour comprendre la situation actuelle, mais le plus palpable est pour l’instant la veulerie de nos politiques, la rupture entre l’élite et le peuple (que le pétrole abondant avait peut-être contribué à rendre plus discrète), la collaboration des médias (dont l’actionnariat n’est à ma connaissance pas encore très sinisé).
C’est sûr que depuis plusieurs dizaine d’années, la Chine déroule son plan de développement, et vu la place de la technologie dedans, il semble naturel qu’elle cherche à faire main basse sur toutes les ressources qu’elle jugera nécessaire, avec tous les moyens qu’elle jugera pertinent ; maintenant, je persiste à croire que les ‘élites’ de Davos ne sont toutes nées de la dernière pluie, et que si elle laisse faire ainsi la Chine, c’est parce qu’elles y ont trouvé un intérêt à long terme aussi ; je partage la vision d’un nouveau Yalta évoquée par Curet. Maintenant, peut-être que cette élite va se faire avoir par les Chinois, mais je pense que c’est sous-estimer leur intelligence.

Le Yalta est une idée rationnelle, bien sûr.

Sauf qu’elle ne correspond absolument pas au Réel.

Où avez-vous vu une quelconque coopération entre l’empire US et la Chine ? !!!

Ca c’est la première écharde dans le pied.

La seconde est que, dans un monde en contraction énergétique/ressources… la coopération est une vue de l’esprit. Elle ne correspond pas à l’homme, tout simplement.

Si je n’ai pas à bouffer et que toi tu en as, alors je te cogne sur la gueule pour te piquer ta bouffe. C’est carré, c’est universel.

Nous fonctionnons de cette manière depuis que l’homme est homme.

Bref, le coup du Yalta (politique) n’est valide… que dans un monde -physique- en expansion ! Le Yalta de 1945 est la parfaite illustration de ce principe.

Mais dès qu’on touche au dur, les ressources, l’énergie, là le Yalta fait la place à la loi de la jungle, la loi du plus fort.

Il n’y a aucune balance ici.

Toutes les ressources que l’Occident ne consommera pas (ou plus), seront autant de ressources qui pourront être captées par la Chine.

Tout le réseau “Silk road” monté par la Chine depuis des années… est le coeur nucléaire de ce système, de cette logique.

Tous les pays -vassalisés, achetés, ou contraints- doivent APPORTER des ressources à l’Empire du milieu.

C’est ça le génie moderne de la Chine : ils ne veulent pas nous convertir… ils n’en ont rien à foutre. Ils ne veulent pas nous coloniser. ILs veulent simplement nous utiliser.

Alors que les Occidentaux dégénérés ont toujours cet hubris au coeur : Gates, Schawb, Soros etc… veulent CHANGER les gens (peu importe leurs raisons, elles sont nombreuses).

Vous croyez sincèrement que Xi Jinping… soit en extase car tel ou tel pays occidental adopte des systèmes de type crédit social (exemple passe sanitaire) ?

Non. Ce n’est pas une fin. Mais un simple moyen. Le passe sanitaire détruit les sociétés occidentales, les affaiblit.

Donc la Chine gagne.

Il n’y a AUCUNE IDEOLOGIE ici. Simplement une volonté de puissance adamantine, factorisée par une lecture historique du monde (et un évident ressentiment… les guerres de l’opium, la guerre civile etc.)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *