Categories
Mutants

Variants : la comédie du BA-ba continue

Les variants couillonaviraux c’est comme le scrabble, faut savoir compter.

Vous ne le saviez pas. C’est normal. On ne peut pas être à la fois au four et à l’Ukraine (sans mauvais jeu de mot, oh et puis si).

Donc, en bons néanderthaliens ayant voté Adolf Marine que vous êtes, les plus pointus d’entre-vous savent que Omerdon Omacron Omicron a donné naissance (?) à des “soeurs”.

Ca fait bizarre, c’est normal, c’est fait pour. En plus les sexes et les genres, hein…

Bref, donc on a eu Omicron, puis BA.1 puis BA.2 (94 % des infections dans la galaxie à ce jour), et BA1.1 et BA.3.

Sauf que vous êtes à la bourre !

The World Health Organization said on Monday it is tracking a few dozen cases of two new subvariants of the highly transmissible Omicron strain of the coronavirus to assess whether they are more infectious or dangerous.

It has added BA.4 and BA.5, sister variants of the original BA.1 Omicron variant, to its list for monitoring. (source SCMP)

Y’a aussi BA.4 et BA.5 !

La cata.

Il suffisait d’y penser. En plus ça évite de devoir utiliser les lettres de l’alphabet grec (ça devenait un peu ridicule).

Donc on peut prévoir qu’on aura bientôt BA.459 et plus tard  BA.669833.

Pratique.

Sinon, à part ça ?

All the BA.5 cases were in South Africa as of last week, but on Monday Botswana’s health ministry said it had identified four cases of BA.4 and BA.5, all among people aged 30 to 50 who were fully vaccinated and experiencing mild symptoms.

Quelques douzaines de cas dans le mooooooooonde, vous vous rendez compte bande de fous ?

Et quatre en Afrique du sud (et tous “vaccinés“, forcément).

C’est chaud.

Je suis à 3 doigts de répéter mon slogan préféré : “on va de nouveau tous mourir“.

The WHO said it had begun tracking them because of their “additional mutations that need to be further studied to understand their impact on immune escape potential”.

Comment répéter que l’eau ça mouille.

Ces saloperies ont encore plus de mutations (par définition…) … et on ne sait pas… si ces dernières seraient plus dangereuses. Ou pas. Comme d’habitude.

Dans le monde couillonaviral, vous le savez, tout est possible !

Donc il ne faut pas baisser la garde. Donc… masques, tests, vaccins, passeport vaccinal et tout le tralala. 😉

Une certitude toutefois, et là pas besoin d’avoir fait Allemand 1ère langue option Biologie : les pseudos “vaccins” conçus avec une souche datant de fin 2019… sont tous à l’ouest et fonctionnent de moins en moins.

Ce problème bêtement technique sera toutefois résolu en injectant la même chose… de nouvelles fois, afin de respecter l’adage Shadock ainsi que les principes scientifiques élémentaires :

Plus ça échoue, plus il faut continuer.

En attendant, désolé d’avoir dérangé votre sieste, vos calculs électoraux (Lepen ou Macron ?) ainsi que les génocides en Ukraine.

Il faut pomper, merde !

12 replies on “Variants : la comédie du BA-ba continue”

L’Omacron alias Omerdon, c’est le BA-ba du couillonavirus montrant l'(in)utilité de la vaxzinazion.
Pire que la teigne qui du coup en devient sympathique.

et la ministre de la santé australienne ne comprends pas l’augmentation de 40% des problemes cardiaques.. Qui va aller lui expliquer ?

Bon dieu je hais l’accent des Australiens.

Mêmes les Singapouriens ou les Indiens sont plus agréables à écouter !

En plus, elle a l’air tellement gourde. C’est ahurissant.

Sans offense mesdames, mais les femmes de pouvoir ça part vraiment en sucette.

Il suffit de voir la première ministre de Suède raconter comme une cinglée “oui oui on va rejoindre l’Otan dès le mois de juin”… Suivie par sa consoeur finlandaise.

C’est l’hystérie comme politique publique. C’est vraiment flippant.

Les femmes ont la réputation de rendre les choses plus “calmes”… Hélas… il n’en est rien. C’est un contresens majeur.

Une bonne partie du sida mental qui affecte l’Occident vient des femmes de pouvoir… Comme par exemple leur monopole dans l’éducation des jeunes enfants, ou encore dans la justice.

Ces connasses sont capables de déclencher la 3ème guerre mondiale, comme ça, sans cligner des yeux.

On est dans une phase ou’ on refait comme les bagnoles, les R5, R14, R18… ah putain les R14, on s’en souvient, j’étais moins Citroën, car Papa pensa un jour que les suspensions hydroliques étaient de la merde, mais on était sur du CX, etc.
Puis les noms à la con pour des voiture à la con certes, Tipo, Mégane, Twingo.
Du gueugueule Pokemon.
D’ailleurs, nous suggérons à la WHO les nymes suivants: Abra, Aipom, Anorith, Aron, Audino, Bagon, Beedrill, Bidoof…
Je flashe sur Bidoof, le souffle coupé.
BIDOOF!

Breaking news:
Here what’s we knew about Bidoof.
What’s the new Bidoof variant and should I be worried
Bidoof: Symptoms and severity of the new variant my ass
New variant Bidoof detected in Thailand

Waa, la nostaje.
Des souvenirs, les papillons qui gambadent dans la prairie.

Et pour être sérieux, cher Doc, dites-moi maintenant comment assurer à mes gosses un monde comme le monde où moi je me suis éclaté étant gosse.

Je n’ai pas de réponse très précise.

Mais j’ai une certitude : pas en France.

Je suis parisien de naissance… Le coup de la gamine de 14 ans (!!!) tabassée et violée en plein 20ème, rue Saint-Fargeau, par un homme “connu des services de police” (comprendre un africain ou nord-africain multi-récidiviste) voilà le Réel… très différent de notre propre jeunesse.

Et ce n’est pas la première fois… Ca devient de plus en plus courant. Avant, ces saloperies sordides c’était dans les caves des banlieues pourries… Maintenant Paris.

L’évolution est évidente.

L’Asie est le seul espoir, car ces gens… n’existent pas ici. C’est trop loin. C’est aussi bête que cela.

Perso, j’ai fait ce pari (de Pascal) il y a 20 ans… Il est gagnant, chaque jour davantage.

Certains trouveront sans doute des solutions dans des coins perdus en France. Dans les montagnes, loin de tout. Des maquis. Des communes. Pourquoi pas ? Mais l’état collabo viendra les chercher, un jour ou l’autre.

Guerre civile ? Perdue d’avance en raison de la démographie. Et c’est toujours très moche.

A terme on ne peut en réalité que souhaiter la solution de Houellebecq : soumission. Car en terre d’Islam ces criminels bas de plafond, ces prédateurs, toute cette merde que nous subissons depuis 40 ans… sont découpés en morceau TRES, TRES RAPIDEMENT.

Ils ne font pas de vieux os…

On leur coupe les bras, les mains, la tête ou les couilles.

En Arabie Saoudite, à ma connaissance, personne ne viole des gamines dans les rues de la capitale, en plein jour. On viole plutôt les domestiques philippines ou thaïes à l’intérieur des grandes villas et des palaces. Le petit personnel c’est autorisé.

C’est mieux. 😉

Bref.

Putain j’ai scrollé tellement vite que le visage d’Elon Musk s’est mélangé à celui de Christine Lagarde.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *