Categories
Humour Médicament

Embrassons-nous Folleville et échangeons nos anticorps

“Oh bon dieu, t’es bonne Jeanine ! Oh Raoul, grand fou, tu m’excites ! Vite, échangeons nos anticorps”.

Signalons un papier… surprenant (pré-print, donc pas validé).

Les auteurs proposent une nouvelle idée : la dissémination d’anticorps… par voie aérienne !

Oui, les petites gougouttes… les mêmes qui nous tuent régulièrement avec le terrible couillonavirus.

Prenons deux individus, un homme et une femme, c’est plus simple pour la démonstration.

Appelons-les Raoul et Jeanine.

Raoul est covivierge. Jamais eu le terrible Covid, jamais vacciné. Quel inconscient ! Raoul vit ainsi on the edges comme on écrit dans le DailyMail.

Jeanine -elle- a des kilomètres sous le capot et fait rarement les révisions ! Elle a certes reçu ses 3 injections réglementaires mais a chopé 4 fois et demi le terrible Covid.

Pas de bol (Jeanine est un peu cruche, mais passons).

Raoul est donc toujours en danger face à la terrible pandémie ! Car souvenez-vous : “tous vaccinés tous protégés, prout ” !

Et donc par conséquent : “tous non vaccinés, tous en danger, prout-prout ” ! C’est logique.

Enfin quelque chose comme ça. 😉

Sauf si… sauf si… Un soir, pouf, les deux amoureux transis commencent à se bécoter sur le canapé.

A la fraîche. Décontractés.

Très vite ça dérape en galoches d’enfer. Ensuite, ils se léchouillent à qui mieux-mieux, ça bave partout, le canapé prend cher. Puis ils enchaînent sur une vigoureuse et suante séance de sport en chambre, les laissant tous les deux hale-tants, mais heu-reux… et l’air ambiant rempli de musc et de particules -élémentaires- que la décence et Nadine de Rotschild empêchent de nommer !

Et là… à cet instant précis… le miracle de la Nature.

En anglais : the Nature’s miracle, rien de moins.

Jeannine “envoie” ou “transfère” dans l’air certains de ses anticorps contre le terrible Covid.

Si.

Raoul, dont les chakras sont vachement ouverts, les inspire, les avale à s’en faire les péter la fosse nasale et les amygdales… et zou !

Contact !

Tranquility Base Here. The Eagle Has Landed !

Raoul acquiert ainsi une forme d’immunité contre le terrible virus.

Clap de fin.

C’est dans la boîte, Coco.

C’est beau comme un film de Rohmer et émouvant comme un opéra de Wagner.

Alors que penser de tout ceci ?

Rien pour le moment. 😉

C’est une hypothèse rigolote, mais faut davantage bosser. Avec l’esprit ouvert.

Après tout… 2 individus peuvent bien se refiler des maladies via les fameuses gouttelettes aérosols.

Alors pourquoi -dans certaines conditions- ne pourraient-ils pas se transmettre non pas une chtouille d’enfer, mais une forme de protection ? Contre un miasme ?

On apprend jeune qu’il ne faut pas mettre ses doigts et sa langue n’importe où…

Vraiment ? 😉

Tel Janus, la Nature se jouerait ainsi de nous en version pile et face (je conseille aux élèves en journalisme 1ère année de noter cette phrase, véritable tour de force poétique) ?

Les auteurs partent de l’idée d’immunité collective. Comment l’expliquer ?

Tout le monde ne choperait pas la maladie et/ou le virus ne s’épuiserait pas de lui-même à force de mutations… mais les déjà contaminés/immunisés pourraient transmettre une forme de protection à leurs proches… ce qui aboutirait, de chaîne en chaîne, à cette fameuse immunité collective.

On connaît les traitements par injection d’anticorps (via du plasma) ou encore les injections d’anticorps monoclonaux.

Alors, la bonne vieille pelle, prochaine révolution médicale ? 😉

Le patin plus fort que Pfizer (ce ne serait pas très difficile) ?

10 replies on “Embrassons-nous Folleville et échangeons nos anticorps”

Moralité de l’histoire: il ne restera plus à Pfizer qu’à vendre son viagra !!! Le covid est bouclé, quelques capotes en graphène et hopopop 😉

Au tout début de la plandémie, je suis allé voir la définition de “virus” sur wikip
édia. Au bout de 2 lignes sont évoqués les virus vertueux.
Si on peut s’échanger des virus démoniaques, me suis-je dit, on doit aussi pouvoir s’échanger ces virus vertueux, me suis-je redit.
Du coup, en admettant que les masques fonctionnent ne serait-ce qu’un petit peu, avec beaucoup d’imagination, alors ils m’empêchent d’échanger mes virus avec d’autres personnes saines.
C’est un scandale.

L’échange des spike , si on se souvient bien de ce qu’a dit Raoult en son temps. Le fait est confirmé par d’autres recherches maintenant. Les vaccinés sont en train de contaminer tout le monde. Les dons du sang auraient dû être interdit depuis . Idem pour les rapports sans capote! Mais voilà ! Autre approche à méditer : des chercheurs ont mis en évidence l’aspect électromagnétique des charges ARN par cette vaccination mondiale . Depuis ce temps ils mesurent ce qui a changé . Suivant les lots de vaccins les résultats sont impressionnants. Mais étrangement un peu comme la soi-disant perte d’efficacité déclarée pour justifier des rappels vaccinaux….les gens se débarrassent d’une partie de ces charges anormales. Ils se déchargent ou plutôt se rechargent . Chez les couples où un seul est vacciné il a été constaté une modification substantielle de l’équilibre électromagnétique du conjoint non vacciné ! Cherchez pas ! On a tous compris d’où sa vient. C’est un peu l’histoire de Bourvil et de son eau ferrugineuse ……

Au contraire si le vaxx est obligé pour ne pas perdre son job il faut lui apporter du soutien. En cas de couple dysfonctionnel où l’interprétation du chaos organisé a zombifié l’un il n’y a pas d’autre solution que de s’éloigner du zombi. Mais ce phénomène n’est pas récent . La plupart des séparations sont liées à une évolution de l’un ou l’autre alors que ça reste en stand by pour l’autre.

Enfin quelque chose comme ça. 😉

ou bien

“tous vaccinés, tous en danger, prout-prout ” ! 😉

Plutôt que le passage des anticorps de l’un à l’autre je vois plutôt le passage de la spike de l’un à l’autre.
Autrement dit un vaxiné x doses donnerait à son conjoint l’équivalent de ce qui le rend apte à choper tous les effets secondaires pourris !

On rigole mis toi l hypocondriaque devrait te mefier.
Ca s appelle le shedding et c est par design, le but etant de contourner le consentement et que les gens se refilent cette merde de spike et toutes les nanoatrocités par contact rapproché (sans contact physique, par expiration). Ca s appelle occupational exposure dans le document d approbation de pfaizer. Des tonnes de publi sur pubmed depuis des années.
Comme les nanoatrocités dans les injections actuelles, ils ont peut etre aussi fait ca, tant qu ils y etaient.
C est drole en blaguounette sortie de son horreur, mais soyons precis, parlons du crime, docteur

C’est bien la le paradoxe, qui rend la situation que l’on vie si complexe…..
anti corps, pro corps?
Lequel est le positif?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *