Categories
Asie Humour Saloperie et sida mental

Chine : le vent mauvais souffle !

Kim Jong-Un envoie le vent mauvais vers la Chine.

Après l’écrasement confinatoire de Shanghaï et le viol psychique de plus de 20 millions d’habitants, la Chine sombre dans le burlesque.

Une ville de 2,9 millions d’âmes située près de la frontière avec la Corée du Nord ne comprend pas.

Malgré un confinement depuis fin avril… des “covicas” (défense de rire) continuent d’apparaître dans la localité !

“Roger, on a un problème, on a toujours des tests PCR positifs !”

Sapristi !

Mystère et boule de riz !

Que se passe-t-il donc dans ce modeste village (à l’échelle de la Chine) ?

Les fonctionnaires locaux bas de plafond ont trouvé le COUPABLE (car il en faut un pour les échelons supérieurs du PCC, sinon ils seraient envoyés au goulag vite fait bien fait).

Le vent.

Oui le vent.

Vous avez bien lu.

Description scientifique du phénomène :

Le vent souffle de l’autre côté de la frontière, c’est-à-dire en Corée du nord qui patauge dans le couillonavirus (comme chacun sait).

Le vent traverse le fleuve Yalu qui sépare les deux pays, il franchit donc la frontière avec ses petits bras et cet enfoiré ne présente même pas ses papiers à la douane !

Clando en plus.

Il poursuit sa trajectoire délétère et arrive dans la ville chinoise de Dandong, et là, sans sommation, il attaque sauvagement des pauvres innocents dans la rue… et leur refile la chtouille le couillonavirus !

Tout est clair ? 😉

Voilà pourquoi on conseille aux habitants… de fermer leurs fenêtres.

Pour vous fendre la poire, la version anglaise publiée par le Bangkok Post est bien aussi.

Et si vous avez deux minutes, vous pouvez réviser vos classiques à commencer par Paul Verlaine.

Et je m’en vais
Au vent mauvais
Qui m’emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

(Chanson d’automne).

Et voilà.

Le vent mauvais.

Il suffisait d’y penser.

Allez ! On finit en chanson !

POST-SCRIPTUM

En parlant de Chine et de vent (?), la ville de Pékin annonce… 8 cas pour mardi. Tandis que Shanghaï fait tapis pour voir avec… 15 cas pour la même journée.

23 covicas sur un total de 47 millions d’habitants… c’est très chaud ! Ils sont à deux doigts du génocide viral.

Ils vont de nouveau tous mourir.

Bref, la croisière chinoise n’en finit pas de s’amuser.

Et nous avec.

J’ai une suggestion à faire aux fonctionnaires chinois. Ils devraient commencer à utiliser des… nombres décimaux.

Ils pourraient ainsi annoncer 4,3 cas à Pékin par exemple. Puis 0,7 ou 0,4… Puis le fameux ZERO serait atteint.

Et là, autre idée de génie (c’est banal chez moi) : les nombres négatifs ! Ca aurait de la gueule.

“Aujourd’hui à Shanghaï nous avons dénombré -12 nouveaux cas ! Grâce à l’action décisive du Parti, le virus est vaincu, et continuera à l’être encore plus -vaincu- dans le futur grâce aux nombres négatifs de nouveaux cas quotidiens.”

33 replies on “Chine : le vent mauvais souffle !”

L’OMS continue de tourner autour du pot Covipox. Ca devient pénible.

Dernière déclaration en date (via son directeur, le grand copain de Xi Jinping) :

The risk of monkeypox becoming established in non-endemic countries is real,” he said at a briefing in Geneva.

https://www.nbcnews.com/health/health-news/who-warns-real-risk-monkeypox-will-become-established-rcna32553

Encore une déclaration de merde. Comment peut-il le savoir ? Puisque par ailleurs il ne parle JAMAIS de :

-la nature du virus (a t-il muté oui ou non ?)

-des différences cliniques évidentes entre la version africaine et la version que l’on trouve dans 30 pays occidentaux,

-du fait que son mode de transmission semble principalement sexuel (MST via relations anales très certainement, voilà pourquoi les homos sont majoritaires)

-et enfin du fait que des MST précédentes (herpès, syphilis, HIV) soient un terrain favorable (chez les covipoxés).

Bref, l’OMS parle pour ne rien dire.

Ce qui n’est pas une surprise. On a pu constater les mêmes errances verbales et mentales au sujet du couillonavirus.

Pour le dire autrement : l’OMS est parfaitement inutile.

C’est un groupe de pression politique, un instrument politique, rien d’autre.

C’est le matin. Il fait beau (ici du moins). Les oiseaux chantent. Bref c’est le moment idéal pour parler… sodomie.
😉

On constate : écrasante majorité, des hommes jeunes ayant des relations sexuelles avec des hommes. Par définition donc : anales.

(sur 400 cas, seules 3 femmes).

L’OMS refuse de compiler les données (comme tous les autorités locales)… pour “respecter la vie privée”. Ben voyons.

1er bug : les hétérosexuels pratiquent AUSSI la sodomie. De manière moins courante/systématique, cela paraît évident, mais… les hétérosexuels sont bien plus nombreux que les homosexuels.
Et parmi les hétérosexuels, il y a AUSSI de grands queutards qui MULTIPLIENT les partenaires et les coups (comme les homos).

2ème bug : si on extrapole le tableau clinique des 2 premiers cas au Québec (1 bouton sur le pénis, et pas de douleurs) (cela semble en réalité non pas atypique, mais typique du Covipox)… Serait-il envisageable que… de nombreuses femmes ne pratiquant pas la sodomie soient également covipoxées… mais sans S’EN RENDRE COMPTE (un bouton dans le vagin, sans douleur, donc indétectable sauf à avoir examen gynéco pile au moment pendant les 3 semaines de symptômes) ?

Bref, on se perd en conjectures.

Le silence obstiné des autorités, le manque de “données” (le fameux mot de Raoult)… on tourne en rond.

Le Covipox est clairement une MST… mais il y a un bug au niveau de la répartition officielles des genres, au sein des infectés détectés (99 % d’hommes).

Ou alors on rate un cofacteur qui ne concernerait QUE les homosexuels masculins (drogues ? chemsex ? Ou HIV sachant que les hommes pèsent presque 70 % des cas découverts ?)

Ou alors tout ne serait que psyop… A croire le gay anglais (HIV positif) qui a parlé de son cas hier (lire ici) : il n’a eu AUCUN bouton ou lésion… Et pourtant… test PCR “Covipox” positif…

Pour comprendre à quel point les médias “publics” sont contaminés par… le sida mental, ou si vous préférez le politiquement correct, le wokisme le plus neuneu… prenez la BBC.

Un cas d’école.

Il y a encore 3 jours ils étaient capables d’écrire l’aberration suivante :

“The global health body said most, but not all, of the reported cases so far have involved men who have sex with men. There is no evidence that monkeypox is sexually transmitted, but it is passed on through close contact.”

https://www.bbc.com/news/health-61696974

Donc ce sont des hommes qui sodomisent des hommes… Mais il n’y a pas de preuve que le Covipox se transmette par le sexe… mais plutôt par “contact rapproché” !!!!
😉

Ils font du tricot ensemble ? Jouent au scrabble ?

C’est fou de voir à quel point ces pseudos médias sont ennuyés avec cette histoire d’homos et de relations anales.

Faut pas stigmatiser.

Quant aux relations sexuelles qui ne rentreraient pas dans la catégorie des “contacts rapprochés” (!)… c’est surréaliste. C’est woke. C’est concon la praline. C’est du pur gauchisme.

Bande de sinistres clowns.

Ils se précipitent, alléchés par l’odeur du Covipox !

Après de nombreux Chinois (premiers of course), puis Roche (la multinationale) c’est au tour de l’Allemand Altona Diagnostics GmbH.

https://altona-diagnostics.com/en/news/altona-diagnostics-launches-additional-pcr-kit-which-detects-monkeypox-virus.html

La société fait des tests PCR et autres tests biologiques.

42 millions de dollah de CA. Très modeste. Une épicerie. Mais bon teutone. 😉

ouah! ce matin sur cnew’s cela a dépoté dans l’émission de Praud. reprise de la théorie du gain de fonction décrite par Montagné, les conflits d’intérêts de nouvelles personnes….

Vous êtes dur avec ces pauvres chinois : vous devriez savoir que les caprices du vent sont, comme les voies du seigneur, “impénétrables…”
Rappelez vous son action décisive à nos frontières en 85 pour écarter les nuages de Tchernobyl.

Ah bon dieu, que de souvenirs !

Je l’ai déjà dit… Mais si vous n’avez pas vu l’incroyable série HBO Tchernobyl… alors vous avez raté votre vie (même pas une Rolex, la honte).

C’est un pur chef d’oeuvre… Et ravira les amateurs d’histoire. La grande.

Acteurs aux petits oignons, script de folie (puisque la REALITE dépasse la fiction), musique totalement angoissante…

Fin de la page de publicité.

Précipitez-vous ! Vendez votre femme ! Mettez vos enfants en pension ! Stoppez toute activité professionnelle ! REGARDEZ, c’est sauvage.

“A just world is a sane word. There was nothing sane about Tchernobyl”.

“All of it… Madness…”

https://www.youtube.com/watch?v=s9APLXM9Ei8

Grand délire… La Suisse (9 millions d’habitants)… va recevoir au total en 2022 (cette année)… 33 millions de doses… de produits couillonavirants !!!!

33 MILLIONS.

https://www.lematin.ch/story/vaccins-les-33-millions-de-doses-qui-fachent-a-berne-471147569503

Et le gland (le Véran local) de dire : “C’était une décision consciente de le faire”…

Non sans déconner ? 😉

“…parce que nous voulons le meilleur, les derniers vaccins. Mais nous ne savons pas lesquels fonctionneront le mieux” 😉

Inutile de préciser à sa “conscience” que les injections… c’est terminé en Suisse (comme partout ailleurs).

Les gens n’en ont plus rien à foutre.

Et qu’il faudra… minimum un nouveau variant effrayant PLUS des politiques OBLIGATOIRES pour relancer les piqûres…

On tente de nous faire peur en nous faisant que au milieu de 99 % de gays, il y aurait quelques cas “sans contacts sexuels”, bref inexpliqués.

Et donc potentiellement terrifiants (contamination par l’air, etc.)

Première observation : aucun détail démographique. JAMAIS.

Par exemple, si les autorités pouvaient nous MONTRER un enfant de 5 ans covipoxé… Or rien. On a parlé il y a 2 semaines d’un “enfant” hospitalisé en soins critiques en Angleterre.

Fake news totale, il n’y a EU AUCUN follow up sur cette histoire… Vous pensez bien que les médias se seraient jetés dessus avec gourmandise.

Deuxième problème : il y a des hommes qui ont HONTE de parler, de révéler leur sexualité. C’est une évidence, partout, et de tous temps (même en 2022, et cette époque de pseudo “pride” ridicule).
Il peut s’agir également d’hommes… mariés !

Voilà les quelques “erreurs” dans le profil que les autorités brandissent, comme des neuneus.

Rien pour le moment ne remet sérieusement en question la contamination (visible) à 99 % homosexuels masculins, via pratiques sexuelles.

On dit “enculerie“.

Pour les pédophiles, faut voir. On imagine mal les mecs durant les interviews menées par Santé Publique France pour débusquer les “contacts” : “Oui chaque week-end je me tape des enfants. Avec préservatifs bien entendu, nous ne sommes pas des sauvages”.

Bref, plus sérieusement… Avez-vous vu la mention d’un seul enfant depuis le 7 mai, dans le cirque covipoxien ambiant ?

Une seule affaire (l’enfant en Angleterre)… Ce qui était certainement une fake news totale (“enfant en soins critiques”).

il y a un problème;
dans le cas où “la contamination est à 99 % homosexuels masculins, via pratiques sexuelles” et je rajouterai, avec la prudence qu’il faut prendre, “dont l’origine de la contamination partirait essentiellement d’évènements festifs siglés ABCDEFG…”
le problème donc, c’est le mois de juin, le mois de la Fierté: les parades, les fiestas…
… orgasme de bruit, de lumière et de chiffres astronomiques.

Ce sont des accélérateurs, sans doute. Mais au même titre que n’importe quel “sauna à partouze” ou “backrooms”…

Le vrai problème est l’information.

Pendant que les autorités biaisent, jouent sur les mots (“sexuel… mais pas sexuel” ! )… comme l’OMS et tous les autres clowns relayés dans les médias (CDC avec son port du masque qui aura duré 24h) etc… des hommes qui n’ont pas l’information correcte continuent et continueront de s’enfiler, propageant le covipox.

de s’enfiler sans capote.
(Le sauna El Paraiso à Madrid a ré-ouvert)

C’est clair que le “sexuel… mais pas sexuel” , est une manière voulue ou non de brouillard de guerre. Dire qu’ils ne soucient pas de la santé des populations serait enfoncer une porte ouverte; on a bien vu.

Dites-moi si l’hypothèse peut-être retenue:
– les apparitions discrètes d’info qui diraient que la transmission pourrait également se faire par les rongeurs, par contacts proches (exemple dans l’avion)
– les campagnes de test qui ont débuté
– les commandes de vaccin
Tout cela ne serait-il pas l’attente et la recherche du variant qui pourrait transmettre plus librement?

C’est disons le meilleur moyen pour faire “monter” la sauce. En clair, étaler le virus un peu partout.

Le coup des rongeurs est au fond déjà utilisé. On commence à entendre la musique “en fait le virus était là parmi nous depuis longtemps mais on ne le voyait pas”…

Les rongeurs c’est… le pangolin.

Ca permet de trouver un coupable (“ah ben voilà un salopard de rat a chopé le virus, et ce con l’a fait muter et ensuite il l’a refilé à Jean-Pierre, homme déconstruit qui aime bien se masturber avec de la peau de rat”).

Bref, tout ça, ça pue.

Dire que le virus était là avant, mais qu’on ne le voyait pas, c’est gros. trop gros. Comme si “avant”, des hommes ne s’enfilaient pas à qui mieux-mieux. Comme si “avant” y’avait pas des gay pride, des partouzes, des saunas.

Et comme si tout ce petit monde “avant” n’était pas suivi médicalement… pour de nombreuses MST, classiques.

Ca ne tient pas la route une seconde.

La société danoise, Bavarian Nordica, qui fabrique le seul vaccin contre la “variole du singe” n’avait que… 6 clients avant.

Depuis le mois de mai, elle est submergée de demandes. 😉

Mais problème : son usine… est en travaux ! C’est seulement en août qu’elle sera de nouveau opérationnelle…

Et il lui faudra alors SIX MOIS pour fabriquer un nouveau batch du fameux vaccin.

Gag. Y’en aura pas pour tout le monde.

Zut quel dommage. S’injecter 2 nouvelles doses, en plus des 3 ou 4 ARNm contre le couillonavirus, pour une maladie qui est bénigne, c’est formidable. Tout le monde est très impatient.

D’ici là, la société jongle avec ses stocks existants, et tente d’étaler des milliers de doses ici et là.

Les détails là :

https://www.politico.eu/article/orders-mount-danmark-biotech-monkeypox-jab-imvanex-jynneos-imvamune/

Confondre un vaccin avec un médicament c’est comme confondre météo et climat.
Je dis ça mais je dis rien….
A propos du vent chinois il serait peut-être utile de se rappeler que les grands pays se font une guerre à coups de trainées chimiques aériennes depuis de nombreuses années. Si les chinois craignent autant un virus venant du ciel ce n’est peut-être pas complètement à tort.

“doing my part against monkey pox”

Impossible, cet homme est un acteur payé. Une neuneuterie aussi chimiquement pure n’existe pas dans la nature.

Leave a Reply to Docteur Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *