Categories
Pays

Thaïlande : la covidémence est relancée

Carte montrant l’évolution des nouveaux cas de Covid du 18 décembre au 3 janvier.

28 provinces sont désormais touchées.

Les provinces en rouge (dont Bangkok) correspondent à plus… de 50 cas ! 😉

Le gouvernement a donc réimposé une série de restrictions : fermetures des centres commerciaux, des bars, interdiction des rassemblements publics, restrictions sur les ventes d’alcool(un grand classique en Thaïlande), fermeture des restaurants (ventes à emporter uniquement de 21h à 6h du matin à Bangkok par exemple) mais aussi…. fermeture des écoles durant tout le mois de janvier (une décision scandaleuse et qui a des effets de bord particulièrement redoutables, empêchant de nombreux parents d’aller travailler), etc.

Bref, on est donc reparti pour un tour, à fond les manettes.

Concrètement voici le classement des provinces par nombre de cas :

1 Samut Sakhon 2 401
2 Rayong 386
3 Chonburi 305
4 Bangkok 217
5 Chanthaburi 122
6 Nonthaburi 99
7 Samut Prakan 88
8 Nakhon Pathom 65
9 Ang Thong 30
10 Trad 23

Des chiffres qui devraient faire hurler de rire toute personne saine d’esprit.

Bangkok ? Une méga-ville de plus de 10 millions d’habitants (presque 20 millions pour le “grand Bangkok”)… et 217 cas ! 😉

Rappelons que le Royaume de Siam totalise 69,5 millions d’habitants et affiche un score de…. 65 covidécès depuis janvier dernier, soit 0,9 mort par million d’habitants, quand la France est à 993 et l’Allemagne à 415… (source Worldometer).

Les frontières sont fermées depuis mars dernier. Les Thaïs et les étrangers souhaitant rentrer dans le pays doivent subir une quatorzaine d’isolation contrôlée et obligatoire dans un réseau d’hôtels, principalement à Bangkok (avec 3 tests PCR durant la période de quarantaine).

Le gouvernement a fait face l’année dernière à des manifestations d’opposants, en particulier des jeunes (lycéens et étudiants), l’état d’urgence sanitaire et toutes les mesures restrictives sont donc une véritable aubaine.

Le pays est un cas d’école d’exploitation éhontée du couillonavirus à des fins politiques et de contrôle social.

Mais pas que. La covidémence est très développée au sein de la population, excitée par la propagande gouvernementale.

De nombreux Thaïs sont sincèrement terrorisés par le Covid, et le pays se trouve ainsi sur une ligne de crête de santé publique particulièrement cinglée : le zéro cas.

Ce qui est par définition absurde.

C’est comme si Macron disait que l’objectif était zéro cas de… grippe (ah on me murmure à l’oreillette que son objectif à lui est 5 000 cas par jour 😉 ).

Plus prosaïquement c’est l'”hiver” là-bas, avec un terrain propice aux maladies respiratoires (temps “frais” dans de nombreuses régions au nord).

Donc le cirque se prolongera très vraissemblablement jusqu’en mars (après les fortes chaleurs, l’intensité des UV cuiront littéralement le virus).

Ou alors le jeu sera relancé avec le Covid 2.0, le fameux mutant (qui vient d’être détecté en Thaïlande, sur une famille de 4 personnes revenant d’Angleterre…).

POST-SCRIPTUM

A ce sujet, c’était couru, les autorités viennent d’interdire l’entrée sur le territoire national… des Anglais (source Bangkok Post) !

Prétexte ? Le fameux mutant (de nombreux pays ont déjà interrompu les liaisons aériennes avec l’Angleterre).

AJOUT 06/01/2021

La liste des restrictions par province (en anglais).

 

2 replies on “Thaïlande : la covidémence est relancée”

Je reviens vous ennuyer avec mon conspirationnisme mais mercredi, une fois que l’équipe de Trump aura publié les vidéos pédophiles en sa possession (en sus des preuves irréfutables en sa possession…), il ne restera pas suffisamment de députés et sénateurs démocrates pour certifier le collège électoral issu du vote frauduleux du 3 novembre.

Si les enfants thaïs sont dispensés d’école, c’est tout de même mieux pour eux, vu qu’ils sont obligés de porter le masque.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *