Categories
Asie Pays

Enfin on s’intéresse aux différences entre l’Asie et le reste du monde

Enfin !

Ca fait des mois que je répète de manière obsessionnelle que :

-France : 1 139 covimorts par million d’habitants (source Worldometer)

-Thaïlande : 1 mort (oui un) (population 68,5 millions)

-Vietnam : 0,4 (population 95,5 millions)

-Japon : 42 (population 126,5 millions)

-Corée-du-Sud : 27 (population 51,6 millions)

… CA N’A AUCUN SENS !

Ca ne peut pas totalement s’expliquer par :

-l’âge (Japon + âgé que les pays occidentaux)

-le climat (on se pèle le jonc en hiver au nord Vietnam, ou dans les montagnes dans le nord de la Thaïlande, et bien entendu Japon, Chine, Corée du Sud) (voir la théorie de la bande géographique optimale qui est vraie pour partie)

-pollution (les pays asiatiques sont très pollués, air, eaux etc.)

-la qualité de la nourriture (la junk food se développe en Asie)

-de grosses différences de pathologies “modernes” (les asiatiques n’y échappent pas… de plus en plus de diabète, de cancers, de maladies cardio-vasculaires etc.)

Alors ?

C’est le piment qui les protège ? Bouddha ? L’alcool de riz ? 😉

Une étude vient d’être publiée : COVID-19 and Flu Pandemics Follow a Pattern: A Possible Cross-immunity in the Pandemic Origin and Graver Disease in Farther Regions

Leur conclusion est imparable. Ils évacuent toutes les hypothèses précédentes en tant que causes principales, sans oublier d’éventuelles différences génétiques qui pourraient expliquer de tels écarts.

Mais alors… que reste t-il ?

Le bon sens.

Des formes d’immunité-croisée pré-existantes dans les populations de ces pays où des coronavirus proches se baladeraient depuis longtemps.

En observant les précédentes pandémies, un motif apparaît, affirment-ils : plus on s’éloigne du foyer de début, plus la maladie s’aggrave.

In conclusion, the COVID-19 pandemic and the three main flu pandemics in the last centuries follow a similar pattern: the farther from the pandemic origin, the graver the disease.

Ici une question jaillit alors… Pourquoi les pays asiatiques ont-ils foncé dans la covidémence (sur ordre de la Chine) et surtout pourquoi un an après le début de la terrible pandémie chez eux (la Thaïlande fut le premier pays hors Chine à déclarer un covicas, le 7 janvier 2020)… alors que toutes ces données ont été accumulées et sont évidentes… pourquoi continuent-ils dans la covidémence, plus que jamais ?

Là encore, ça n’a aucun sens.

Ils devraient tous nous dire “les gars, on ne sait pas vraiment pourquoi précisément, mais le couillonavirus, ça ne nous regarde pas vraiment. Nous ne sommes pas concernés. Bonne chance !”

Au contraire… La Thaïlande a totalement, je dis bien totalement, annihilé sa grosse industrie touristique depuis le 3 avril 2020 (fermeture totale des frontières) et continue en 2021… pour une maladie qui ne les concerne pas ? ! Là encore, c’est absurde.

Et là je boucle sur mes propres thèses : la covidémence est d’abord et avant toute chose politique. Géopolitique. Et absolument pas sanitaire.

Plus que jamais, le couillonavirus… est une couillonnade mondiale.

POST-SCRIPTUM

On me dit “l’explication tient aux mesures… sociales” (confinement, masques, etc.). Je réponds : bull shit.

Disons qu’elles cachent la forêt. Oui, quand le Vietnam ferme ses frontières (un des premiers pays au monde à le faire très rapidement), cela empêche le virus de rentrer… pendant un temps.

Idem pour la Thaïlande… Et encore… 1er cas hors Chine le 7 janvier 2020… Jusqu’à fin janvier, il n’y a aucune mesure. Plusieurs vols quotidiens entre Wuhan et Bangkok… Au total 1 million de Chinois arrivent en Thaïlande en janvier.

C’est seulement le 3 avril (!) que les frontières sont subitement et totalement fermées (avec la mise en place d’un système de quarantaine obligatoire et contrôlée pour les quelques étrangers autorisés à rentrer en Thaïlande, pour raisons familiales, travail etc.)

Et ?

Rien. Quelques milliers de cas. Le virus n’a pas flambé. Pourquoi ?

Idem encore aujourdhui. Il y a eu une… petite “flambée” de quelques milliers de cas en décembre 2020/janvier 2021, dans le sud de Bangkok (venue avec des travailleurs clandestins, de Birmanie). Et ? Quelques morts de plus (total 77 morts depuis 1 an).

(hier : 930 cas, dont 4 à Bangkok, briefing officiel ici).

Là encore, malgré les concentrations urbaines, transports en commun, centres commerciaux, écoles…. le virus ne parvient pas à “mordre”. Et pourtant, des personnes âgées, malades, fragiles, il y en a.

La Thaïlande n’a jamais été confinée. Juste un couvre-feu pendant quelques temps (gouvernement de militaires, c’est leur truc), et des mesures à la con pendant les petites flambées (fermeture écoles pendant janvier 2021, dans 5 provinces touchées, interdiction vente alcool, restrictions déplacements inter provinces, etc.).

Idem au Vietnam… branle-bas de combat… car des cas sont apparus, les premiers depuis 2 mois, dans le nord (lire ici) !

Alors que dans les pays occidentaux, le virus semble se propager très rapidement… En Asie ils se prennent quelques cas… liés à l’hiver. Et rien de plus.

Autre argument : “les pays asiatiques mentent, le couillonavirus est en fait partout chez eux”. Là encore, et surtout un an après, cet argument est totalement creux.

Les hôpitaux qui débordent… on les aurait vus sur Fessebouc (les Thaïs sont parmi les plus gros utilisateurs de Fessebouc au monde). Face à une surmortalité anormale, des médecins auraient pris la parole, le truc aurait fini par fuiter.

Or…. RIEN.

La Chine a sans doute un menti sur ses covibilans (ce n’est rien à côté de son énorme mensonge quant à l’origine du virus, mais ceci est un autre débat).

Mais même si on les double ou triple, les bilans chinois n’ont aucun commune mesure avec les pays occidentaux, en terme de proportions.

Dernier argument : ce ne sont pas les asiatiques qui mentent, ce sont les pays occidentaux.

Oui bien sûr ! Et nous sommes nombreux à le dire (en Belgique, il suffit d’un “soupçon” pour mettre un décès sur le compte du Covid, dans d’autres cas, on pousse même l’absurde : un pauvre bougre qui s’ouvre le crâne en tombant de l’escalier dans sa maison… Mort du Covid, etc.).

Mais là encore, il y a un gap factuel énorme qui nous nargue. Des gens en réanimation, ou même simplement hospitalisés… en proportions, il y en a beaucoup moins en Asie.

26 replies on “Enfin on s’intéresse aux différences entre l’Asie et le reste du monde”

Autre grande interrogation dans cette hystérie mondiale : les statistiques ?
Quelle est la fiabilité des stats ? (de nos stats ?) : le nombre de “cas”, les morts DU covid ou AVEC le covid ? les tests ???
Faut-il croire les statistiques chinoises ? (du PCC modérément démocratique)
Dans l’urgence immédiate il est toujours difficile d’établir des statistiques solides (les rectifications après coup, disparaissent toujours des écrans).
Comme disait l’autre (Winston Churchill) : “je ne crois qu’aux statistiques que j’ai bidonné moi-même”.

Pour revenir à votre article : le thème des “formes d’immunité-croisée pré-existantes” parait très intéressant. Ce n’est rien d’autre que de l’immunité collective, mais qui serait salement mal répartie autour du globe.

Un grand classique ! Souvenons-nous que les amérindiens n’ont pas été vaincus par les armes, mais par les maladies que trimbalaient les envahisseurs espagnols (dont ils étaient eux-même immunisés).

Oui, classique… quand on y pense. Et même quand on VEUT BIEN y penser.
Car ce qui frappe c’est la mauvaise volonté absolue… des autorités occidentales à comprendre, collecter les données, les analyser.

Sans même parler de l’Asie… Quid des différences France/Allemagne pourtant 2 pays qui se touchent et très semblables.

Aucune mission d’enquête, aucun article de fond dans la presse française (ou allemande)… Tout le monde se tait. Tout le monde ferme les yeux.

Cela ne les intéresse pas.

Là encore, c’est un signe de plus… qui démontre l’intention criminelle.

Ce crétin de Vérandouille aurait dû être le premier à foncer à Berlin pour comprendre pourquoi pendant de nombreux mois la différence de covimorts par million entre les 2 pays était un facteur 4 (!!) en faveur de l’Allemagne (facteur 2 aujourd’hui).

Macron et sa clique dégénérée ont ces données. Les cinglés du Conseil scientifique aussi. Que font-ils pour tenter de comprendre les méthodes allemandes pour “alléger” les souffrance des Français ?

Rien. Et même pire : surtout pas (on peut ne rien faire tout en voulant faire quelque chose, sincèrement… Eux ils REFUSENT, ils ne veulent SURTOUT pas par exemple étudier les traitements contre le couillonavirus).

Illustration éclatante et désolante de vos propos ce matin sur Cnews, où Nicolas Dupont-Aignan disait à peu près la même chose, dénonçait cette mauvaise volonté, et se heurtait à l’obstination bornée de par exemple Laurence Sailliet, la sotte de service (en plus manifestement hypocondriaque et terrorisée par le corona).

Maintenant je ne suis pas sûr que cela corresponde à un projet réfléchi et concerté. La bêtise humaine naturelle est largement suffisante pour tout expliquer, ainsi que la trouille qui fait faire n’importe quoi.

N’oubliez pas aussi que la plupart des décideurs n’ont aucune formation au raisonnement scientifique et font aveuglément confiance aux experts autoproclamés. Ils ont une vision naïve et profane de la “science”.

Il suffit de voir les neuneus réciter sur les plateaux “je ne suis pas médecin, donc je n’y comprends rien, vous qui l’êtes vous savez tout”. Alors que la plupart des médecins ne sont que des techniciens, et racontent souvent n’importe quoi avec un plomb inversement proportionnel à leur compétence réelle sur la question.

CF le néphrologue Deray (prononcer déraille) pérorer sur les virus et l’épidémie, alors que ses “connaissances” ou plutôt réminiscences en virologie et épidémiologie doivent remonter à quelques heures de cours dans ses premières années de médecine

Il ne suffit pas d’avoir appris par cœur des connaissances ou des méthodes (des algorithmes ou des procédures, cf les inénarrables essais randomisés – vous imaginez Newton ou Einstein faire des essais randomisés pour vérifier leurs théories?) issues de la science pour être capable de tenir ou même saisir un raisonnement réellement scientifique. D’autant plus que ces “connaissances” sont balancées aux étudiants sur le mode classique de la certitude établie.

Il ne faut jamais opposer les deux. Bien sûr que la stupidité est infinie, comme l’univers. Bien sûr que tel ou tel journaliste gourd, décérébré écolo-con-bobo par des années d’Education nationale n’a pas reçu une feuille de route, contresignée.

La covidémence s’appuie sur cette stupidité, et instrumentalise les biais psychologiques
. Mais in fine, tout le monde ne peut pas être incompétent, buté, borné, con comme une enclume, partout, et tout le temps.

Il y a des covirésistants, heureusement. Des scientifiques, des politiciens (Florian Philippot fait un excellent travail par exemple) en France, et partout ailleurs.

La question : pourquoi cette intelligence, ce simple bon sens… ne parvient pas à modifier la trajectoire du Titanic, ne parvient pas à s’infiltrer parmi les décideurs ?

Une telle homogénéité dans le bloc des décideurs est statistiquement improbable. Ce bloc travaille, et développe une énergie considérable, dans un sens unique : maintenir la covidémence, “quoi qu’il en coûte“.

Pour uniquement ne pas devoir reconnaître avoir eu tord (explication psycho donnée, il est toujours difficile de reconnaître ses tords) ? Mais ce ne serait même pas nécessaire ! Il suffirait d’arrêter de bidonner les chiffres, d’arrêter la propagande… et le couilonavirus serait vite oublié.

Les décideurs pourraient même en faire un motif de fierté, un outil de promotion (Macron avant les présidentielles : “regardez nous avons vaincu la pandémie… votez pour nous”. 😉

Or même cela, ils ne font pas.

Il y a forcément une volonté derrière qui anime et maintient le bloc.

“Une telle homogénéité dans le bloc des décideurs est statistiquement improbable.”
Pas d’accord, nous avons au moins 2 exemples au siècle dernier : Hitler et son staff, Staline et son staff ont réussi à entraîner leurs peuples dans leur démence et sont (avec quelques autres) responsables de plus de 100 millions de morts. Peut-être n’étaient-ils qu’en avance sur leur temps, mais un point commun avec la covidémence, la mort de leurs compatriotes n’étaient pas leur tasse de thé. Notre Macron est un Présidents qui vient de nulle part et qui nous a été imposé par des influences dont les objectifs ne sont probablement pas la santé du vulgum pecus.
Alors appliqueons la méthode scientifique : devant un phénomène que l’on ne comprend pas, on construit des hypothèses et on les confronte aux faits, aucune assurance qu’elles soient justes mais dans le cas contraire un jour ou l’autre les faits la démentirons.
Hypothèse au lieu d’imaginer qu’un Macron veut épargner la vie des vieux quoi qu’il en coûte aux plus jeunes, on peut imaginer que son objectif et surtout celui de ses commanditaires pourrait être le contraire. Pourquoi ? parce qu’Il y a plusieurs tendances depuis un certain temps à considérer que la Terre est trop peuplée : Réchauffement climatique anthropique, avènement du transhumanisme dont quelques rêveurs pensent qu’il est déjà possible donc cela rendrait les mortels gênants à brève échéance, vieillissement des populations des pays “riches” et donc augmentation de populations inutiles au sens économique, transfert des tâches pénibles vers des populations plus dociles. Il est donc urgent de mettre en test une méthode plus simple que l’habituelle guerre, qui pour être vraiment mortelle deviendrait risquée pour ses commanditaires. Quelle meilleure méthode que de convaincre par la peur instrumentalisée, la quasi-totalité de la multitude qu’elle devra se vacciner à vie, comme certains autrefois promettaient une douche de bienvenue dans les camps nazis. Dans notre cas la première vaccination nous sauvera (peut-être), et convaincra (même les plus récalcitrants) de la justesse de cette politique . La technologie utilisée désormais validée à grande échelle, permet de nous faire générer une protéine salvatrice, demain aucune difficulté pour faire générer… un poison pour/par tout ou partie des inutiles. Non j’déconne : c’est absolument faux, encore un coup de Poutine, Trump et Bolsonaro : la seule hypothèse c’est Macron est un imbécile, il choisit sytématiquement les plus c.., Vérandouille, Casstoi, Salpoltron, écarte les médecins qui veulent soigner (Raoult, Peronne, Maudrux, Wonner, Fouché…) se fait conseiller par les médecins les plus corrompus par l’industrie pharmaceutiques Défraichy, Nazdanlsana, Karine laconne et quelques autres… et tout cela va s’arrêter grâce à Pfizer, Moderna, AstraZneca… Bien sûr Macron sera réélu l’année prochaine, Vérandouille premier sinistre,seul le plus capable d’éradiquer le prochain virus annoncé pour 2025, 3 ans de bonheur jupitérien, donc, avant le prochain couillonavirus… pour lequel Sanofi sera enfin prêt.

A mon tour de ne pas être d’accord.

Je parle des décideurs dans des dizaines de pays et vous évoquez le staff d’Hitler…

Dans un cas, c’est un homme -le leader-… bref un comportement sectaire.

La covidémence est multi-forme, multi-pays, multi-cultures. Elle utilise bien entendu les techniques -frustres- de propagande de l’Allemagne hitlérienne ou de l’URSS de Staline, mais en y ajoutant des techniques bcp plus modernes, et des biais encore plus anciens (la peur de la maladie invisible, de la mort contagieuse).

Bref, cette comparaison ne me paraît pas valide.

Enfin, vous commettez une autre erreur (hélas commune mais importante) : vous observez franco-français.

Macron n’est pas le problème. Il en fait partie, mais à sa toute petite échelle.

Le problème est que tous les gouvernements des pays occidentaux, sans exception, plus de très nombreux autres gouvernements (Asie, Afrique, Amérique du sud, Moyen-Orient etc.) suivent le MEME programme -absurde- depuis 1 an maintenant. Les styles changent. Des différences à la marge.

Mais il y a bien une véritable feuille de route globale (à défaut d’autre expression).

Mettre cela sur le dos d'”erreurs technique” ou même sur la stupidité des hommes, après 11 mois… n’est plus audible.

PS : seule la Suède a joué les empêcheurs couillonaviraux en rond… Or elle est déjà en train de lâcher (pressions trop fortes)… C‘est le 10 janvier 2021 qu’ils ont pu voter une loi permettant -enfin- de voter des restrictions de libertés (lire ici).
C’est à ma connaissance le seul pays occidental à avoir “résisté” au modèle chinois (revenons toujours à l’épure : c’est la Chine qui a donné le “LA” au niveau mondial).
Et cette résistance n’était pas “consciente”… Les Suédois étant neuneus… ils ont la faiblesse de respecter religieusement leurs propres lois… C’était une impossibilité juridique. Or, cet interdit est hélas tombé le 10 janvier… A mon sens, la Suède est tombée.

“l’intention criminelle” , comme vous y aller !
Moi (qui suis sans doute un peu bisounours) je pencherais plutôt pour “le sentiment de panique” qui saisit cette valetaille.
L’impossibilité congénitale de nos dirigeants à de prendre du recul, à faire le tri dans l’avalanche de données, à faire appel à un simple bon sens, à “oser” tout simplement, au lieu de périr de trouille d’âtre attaqué, au tribunal, dans les médias, ou simplement attaqué physiquement (“qu’ils viennent me chercher !”)

Si, “intention criminelle”. C’est ma thèse.

Chaque jour sous régime covidément la renforce.

Car enfin : au début de la terrible pandémie, oui erreurs, conneries, panique… c’est possible, probable et compréhensible, voire même excusable.

Mais cela dure DEPUIS UN AN ! Et ce dans tous les pays. Et tous les signes pointent vers une poursuite durant l’année 2021.

L’évidence est là sous nos yeux : quelque chose cloche.

Il n’y a au fond qu’une seule interrogation qui subsiste : pourquoi ?

Là, tout est possible. J’ai développé des pistes sur ce blog… mais je reconnais que tout est ouvert.

La raison ultime de tout ce cirque médiocre ?
Pour moi elle ne tient qu’en un mot : DEMOGRAPHIE
Les prédictions d’expansion de la population mondiale pour 2050 sont proprement apocalyptiques. Tous nos dirigeants – et les Hommes de Davos en premier- savent que ce n’est pas tenable : il faut donc et réduire la consommation de nos ressources terrestres et diminuer la population.
REDUIRE LA CONSOMMATION : pour ça, le couillonavirus tombe très bien. Déjà le tourisme de masse a vécu, l’avion lowcost, les papy-croisières, tout ça c’est fini.
La consommation de gazole des déplorables ? on peut taxer, mais il faut y aller doucement quand même, sinon ces bouseux se rebiffent.
Je voudrais me tromper, mais je crains que les hommes de Davos n’en aient rien à cirer de la déforestation, de la pollution de océans, de l’extinction de la biodiversité. L’important pour eux est de maintenir leur train de vie, leur droit à jouir du meilleur de cette terre et leurs jets privés.
Faire appel à Greta, pour conscientiser tout le monde ? Pas très efficace…..à part pour faire rigoler.
On n’a jamais expérimenté dans nos civilisations la décroissance ni la frugalité volontaire. Tous modèles économiques étaient (sont encore) bâtis sur la croâssance ! et le gaspillage.

Le deuxième volet est la DIMINUTION de la POPULATION :
Bill Gates déclare qu’il faudrait réduire la population mondiale à 500 millions d’habitants. Je suis assez d’accord avec ce constat, mais sans doute pas avec les moyens qu’il veut employer : vacciner partout dans les pays pauvres (= mortalité enfantine, et sans doute stérilisation par les ARN mensongers).
Les populations occidentales sont en décroissance démographique : encore un peu de détresse économique et la natalité chutera encore. La peur virale permettra un accroissement des autres causes de mortalité : pathologies diverses non soignées, fuites dans les drogues, détresse psychologique et suicides.
En Afrique, la détresse économique se traduit par un accroissement de la natalité. Un Nigéria à 300 millions d’habitants ? on s’en fout, de toutes façons ils s’estourbiront entre eux là-bas.
La Chine a bien réussi avec sa politique de l’enfant unique, qui a amorcé un déclin démographique irréversible (avec un sous-effet inattendu : la sur-représentation des garçons)
Les USA sont à l’ouest : auto-implosion en cours de l’Empire.
Une bonne guerre ? oui, mais l’expérience prouve quand même que, si on sait quand elle commence, on ne sait ni quand ni comment elle se termine….. Et même les bougnoules commencent à avoir des moyens de rétorsion non négligeables.
Le pays potentiellement le plus dangereux de la planète est le Pakistan : forte croissance démographique, fanatisme religieux, propension à la guerre (avec détention de l’arme nucléaire).

Quand je me suis rendu compte en mars que les rassemblements religieux étaient plus favorables à la transmission du virus que d’autres types d’événements cela m’a interpelé
J’ai compris avec les conclusions de Jean Michel Wendling sur l’importance des contaminations alimentaires. Cela ne concernait que des rassemblements évangéliques ( Mulhouse, Daegu, New York, Brésil) ou catholique (messe en Italie). C’est là que j’ai compris que l’eucharistie chez les catholiques et le partage du calice chez les évangéliques et dans certaines églises protestantes pouvaient expliquer dans certains pays notamment les pays sud américains le développement foudroyant de l’épidémie.
Par contre en Asie, dans le bouddhisme, le taoïsme ou l’islam pas de rituel alimentaire dans les célébrations, donc c’est un facteur de contamination en moins. Ça n’explique pas tout. Mais c’est vrai que c’est une explication politiquement incorrecte. Donc que les média ne donneront jamais.

Oui vous avez peut-être raison… Mais soyons sérieux… vous parlez de quelques événements très marqués dans le temps… Depuis le couillonavirus a fait du chemin !

Et de toute façon ces rassemblements sont interdits depuis des mois… Et pourtant, ça flambe nous dit-on.

On a eu aussi le cas -documenté- de la famille sud-coréenne où un membre a contaminé tous les autre… durant un déjeûner ! Eh oui en Asie… on pioche dans des plats communs !

Et vous avouerez que ces repas familiaux sont infiniment plus nombreux… que des cérémonies religieuses en Occident.

Bref, il ne faut pas se laisser distraire par des détails. C’est un biais constant dans la covidémence : la multiplicité des données rend les gens aveugles et ils se perdent ensuite dans des arguties sans fin (c’est voulu).

Un exemple : quand on parle du couillonavirus, il faut toujours revenir à la Chine (sa responsabilité, sa propagande covidémente très forte et continue, à destination de l’extérieur etc.).

Puis les différences Asie / reste du monde.

Puis les différences intra Occident, du type France / Allemagne.

Entonnoir inversé.

… Après, ils vous le mettent dans le nez, si vous ne sentez rien, vous êtes testé positif pour perte d’odorat.. Je crois que c’ est la meilleure !!!!

Docteur, vous semblez penser que la Chine a un rôle assez moteur dans cette crise ; comment expliquez-vous la position des dirigeants occidentaux, qui semblent absolument tenir à ce que la covidemence dure le plus longtemps possible chez nous ? (N.B. l’Allemagne semblait épargnée jusqu’au début de l’automne, j’imagine qu’on a signifié à mamie Merkel que ça serait bien de jouer le jeu de la covidémence avec un peu plus d’entrain… )

Je suis d’accord avec vous, il faut écarter les soupçons d’incompétence ; d’ailleurs, ce qui est frappant, c’est à quel point dans le courant mainstream tout le monde est parfaitement aligné pour plus de restrictions, plus d’interventionisme de l’état.

Alors, que les chinois en tirent profit, c’est une chose, mais pourquoi cette situation en Europe ? Est-ce que les chinois ont vendu aux dirigeants européens leur super système de contrôle de la population ? Ou bien nos dirigeants ont besoin d’une crise économique très sévère, pour justifier que dans 2 ans, nos comptes bancaires seront siphonnées, et qu’en tant que propriétaire, on devra payer un loyer à vie… pour remplir les poches d’une famille de banquiers bien connue. Comme si l’état faisait absolument tout pour être le plus possible en déficit, et devoir payer une charge de la dette de plus en plus importante…

Contrôle des populations ou appauvrissement généralisé ? Les deux hypothèses ne font-elles pas la paire ? Le seul problème avec ce genre d’hypothèses c’est qu’on ne peut les vérifier qu’une fois réalisées.

Il n’empêche que moi, je trouve ces “contaminations” bizarres.
Tout d’abord en France :
-dans une assemblée évangélique (sur Yahoo Actualités, une commentatrice a dit qu’ils avaient été délibérément contaminés; et depuis la fin juillet, eh bien, on ne peut plus commenter…);
-lors d’un enterrement, où les personnes, prises de malaises, ont été déclarées positives au covid-19.
À l’étranger :
-une vingtaine de personnes se réunit, en Sibérie, pour une cérémonie chamanique, et… elles tombent toutes malades, du covid-19;
-une centaine de personnes assistent à un mariage, à l’extérieur, en Inde; elles tombent soudainement malades… du covid-19;
-des étudiantes qui voulaient fêter la fin du confinement, en Floride, vont au restaurant; pendant le repas, elles se trouvent mal, sont hospitalisées, et déclarées touchées par le fameux virus.
Revenons en France :
-en juillet, des personnes fêtent un mariage, à l’extérieur. Soudain, elles se sentent mal, et on apprend qu’elles ont le virus;
-il y a + d’un mois de cela, plusieurs personnes s’isolent pour une retraite spirituelle; peu après, elles sont malades… du covid-19.
Alors on peut se poser des questions : comment se fait-il que des personnes sont “infectées”, quand elles se réunissent à l’extérieur, et non quand elles vont au domicile de l’une d’entre elles ?
N’oublions pas tous ceux qui participent à des soirées clandestines, pour faire la fête, et qui ne tombent pas malades. Les jours, semaines, et mois qui suivent, elles sont toujours en bonne santé.
Il semble donc que les gens soient “contaminés” lors de sorties “officielles”, mais si c’est privé, elles ne le sont pas…
Par conséquent, en ce qui concerne les personnes atteintes, n’auraient-elles pas été, plutôt, intoxiquées ?
Comme ces étudiantes, en Floride. Car si l’une d’elles, ayant le covid, avait contaminé les autres lors de cette soirée, le fait que le serveur et les autres clients aient été épargnés est troublant. Leur malaise soudain s’apparente à une intoxication alimentaire. Dans ce cas, elles ont été empoisonnées -modérément, bien sûr. Car pour le cas où l’étudiante positive aurait transmis le virus aux autres, elles n’auraient pas manifesté tout de suite les symptômes, puisqu’il faut un temps d’incubation.
Cela vaut aussi pour les autres groupes, tout à coup tombés malades, alors qu’ils étaient réunis à l’extérieur, mais aussi à l’intérieur, concernant ceux qui faisaient leur retraite spirituelle. Les victimes ont bien dit qu’elles avaient respecté les “gestes barrière”. Et on peut les croire, vu que ce genre de personnes est habituellement discipliné.
En clair, et c’est la science qui le dit, si une personne porteuse d’un virus, contamine les autres, celles-ci tomberont malades quelques jours + tard, et non quelques minutes après…
On peut donc dire qu’elles n’ont pas été délibérément contaminées, mais délibérément empoisonnées. Si ce n’est pas par la nourriture, c’est par l’air qu’elles ont respiré. Un agent du Nouvel Ordre Mondial a dû vaporiser un poison (attaquant les poumons) dans l’air, et cela a provoqué chez elles des nausées, douleurs dans la poitrine, etc.
Je ne suis pas la seule à avoir remarqué que ce “virus” ne se comportait pas comme les autres… Je crois pouvoir dire qu’en fait de covid-19, il s’agit plutôt d’un poison, qu’on dissémine dans l’air, ou dans la nourriture.

Exact ! Voilà pourquoi les pays qui ont le + vacciné rapportent de + en + de cas.
Et naturellement, la majorité de la population mondiale n’y voit que du feu !

Qu’est ce qui menace la domination occidentale?L’écroulement imminent de son système financier.
La création totale de dettes depuis 2019 était en pente verticale.Comment augmenter plus vite que la pente verticale?Impossible.
Depuis le début de la pandémie,penchez vous sur les bénéfices de Blackrock ou des banques américaines par exemple.Regardez en face ce qui se passe en matière de créations de dettes et de chomage réel.Vous avez une vue sur les transferts en cours pendant que vos yeux sont braqués sur le covid.Rappelez vous,les médias veulent que votre attention soit uniquement braquée sur le covid.C’est donc qu’ils ne veulent pas que vous vous intéressiez au reste.

Qui dessine les contours du monde d’après covid?Le forum de Davos,l’oligarchie financière comme par hasard.
Qu’est ce que nous attendons pour acter la fin de l’épidémie?La création d’un nouveau système monétaire et quelques réformes annexes comme la suppression du droit de propriété et de circulation.
Macron a annoncé la couleur:il fera au cours de cette année quelque chose de “désagréable” pour le peuple français.
Je vous signale que les frontières viennent de fermer,pour le moment vous ne sortez plus de votre pays.Votre argent ,c’est probablement pour bientot.
Les hésitations du gouvernement sur un nième reconfinement sont probablement dues aux remontées des RG:les français n’auraient pas obéi.Ils essayeront a nouveau.
Rappelez vous,les gens au pouvoir actuellement pensent autrement,leur pensée est devenue anti-humaniste,dégénérée.
Pour avoir cotoyé de nombreuses personnes proches issues des grandes écoles ,je retrouve chez les fameux “professeurs de médecine” le meme discours incensé et insensible.Ils vous feront crever pour que les chiffres et autres bilans pseudo scientifiques soient respectés.Accessoirement ils sont tous cupides.Il n’y a qu’une alternative dans leur esprit,pas deux.Pas de doutes.Leur esprit est froid et supérieur car ils ont fait de hautes études.Tout leur est du.

Je partage .De la même manière que la WWII a “engendré” le système de Bretton Woods… Le couillonavirus va également “engendrer” un nouveau système. “Le monde d’après”, “quoi qu’il en coûte”… il faut toujours écouter attentivement les mots qu’ils utilisent, dans leur grande ingénuité…

La question qui demeure est :
-est-ce l’autre objectif principal (après abattre Trump) ou il y en a d’autres ?

Ainsi, sur quoi repose notre monde moderne ? Energie. Un système financier, n’importe lequel, n’en est que l’expression symbolique si j’ose dire.

On ne change pas de système financier comme de chemise, ou simplement pour que A ou B se fasse davantage de thune (objectif à fleur de l’eau évident, comme “les labos ont intérêt à la covidémence, car ça fera des vaccins et donc des dividendes).

Bretton Woods parachevait… la domination géopolitique américaine au sortir de la guerre.

La covidémence annonce forcément quelque chose de “lourd”.

C’est pourquoi je reste calé sur la thèse énergétique.

Le problème énergétique peut etre facilement géré.
Un exemple le tourisme de masse:il existe parce que la planche a billets arrose beaucoup trop de gens et qu’il y a trop de congés payés.Mettez 3 semaines de congés par an et moins de revenus bidons,les gens partiront moins pour le week end a Dubai…
Le gachis énergétique est tel qu’il est facile d’y remédier:plus de piscines en bord de mer,plus de 4×4 Porsche cayenne hybride,c’est très facile.
La surpopulation:facile a gérer,beaucoup de pays vieillissants comme la Chine,le monde occidental.
Par contre sauver 50 années de triche , de spéculation et d’obésité financière,c’est probablement impossible et c’est ce qu’ils essayent désespérément de faire(50 ans c’est la désindexation du dollar avec l’or).Cette richesse est dans les livres de comptes électroniques mais elle n’existe pas.
Pour les us,la finance c’est au bas mot 25% de leur PIB,sans doute plus indirectement
C’est pourquoi la politique des mondialistes n’a aucune chance,il ne peut y avoir de plan de Davos cohérent.
Macron se retrouve face a un déferlement de faillites imminent.Racheter ou financer des sociétés a l’arret n’a aucun sens.Plus ils persistent,plus il font exploser le système qui les protège.

C’est le but, accélérer la faillite d’un système condamné et favoriser le nouveau pour en avoir la maîtrise. Ce que n’a pas réussi la noblesse lors du dernier changement de paradigme. La richesse était la possession des terres, et celle de tous les êtres vivants dessus. Les commerçants et les banquiers ont pris le pouvoir, la richesse est devenu la possession de l’argent, le capital a remplacé le système féodal, le salariat le servage, l’humanisme le monothéisme, l’imprimerie l’oral… Pour survivre les nobles ont dû vendre leur terre et se soumettre à la nouvelle domination. Aujourd’hui la richesse est la possession du data, les données. Les GAFAM sont les entreprises qui capitalisent le plus, c’est une transition, à terme l’information sera la richesse elle-même sans la médiation du capital devenu obsolète. Hyper connectivité, code génétique, identité (passeport) numérique, le moyen de contrôle n’est plus l’argent mais l’information. Fin du salariat, intelligence artificielle, revenu universel. Maîtrise des êtres vivants par la camisole génétique. Et tout ce qu’engendre un changement de paradigme inéluctable (comme les précédents) mais accéléré en déclenchant Sars-cov2.

Trop d’information tue l’information.C’est le cas actuellement:je reçois des pubs délirantes……Ils n’arrivent pas a me cibler.Les GAFAM ne sont pas les maitres du jeu:plutot les grands fonds financiers.

Les maitres du monde oublient juste qu’ils ne sont riches que parce que la monnaie vaut encore quelque chose:la confiance que les gens lui accordent.Supprimez les interactions,le commerce et vous n’avez plus de monnaie.Ils sont ruinés.

En tous cas, merci encore Cher Docteur pour votre blog, si bien tenu, pour vos analyses, hypothèses et votre humour primesautier. Pour votre réactivité à nos commentaires……
Un immense espace de respiration !

Merci aussi à mes collègues commentateurs qui écrivent clair et bien, sans jouer au ping-pong (ce qui n’est pas évident sur tous les blogs).

Leave a Reply to Eric 67 Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *