Categories
Saloperie et sida mental

Propagande démasquée : “le mort inconnu de Wuhan”

“Roger ! Demande à l’acteur de bien se mettre au milieu du trottoir, avec les bras le long du corps. Ce sera plus rigolo. Et n’oublie pas, faut faire la photo à 6h du mat, quand les rues sont vides”

Vous avez sans doute vu cette photo. Et pour cause, c’était voulu. Elle fut prise à Wuhan par un photographe de l’AFP et diffusée ensuite dans tout l’Occident.

Par une formidable coïncidence, le photographe de l’agence de presse française passait par là, au bon moment.

C’est donc une photo… officielle, n’ayons pas peur des mots.

Mais à l’époque… d’autres clichés et vidéos du même genre étaient diffusées vers le monde extérieur (via Twitter etc.), sous la forme d’image “volées”, de fuites et ensuite transmises -clandestinement- bien entendu pour contourner l’affreuse censure Internet pratiquée en Chine comme chacun le sait…

Cadavres foudroyés par le Covid évidemment, gisant sur les trottoirs, dans des postures grotesques.

Images très frappantes.

Ajoutons le confinement dur de villes entières, de dizaines de millions de personnes : le décor de la covidémence était dressé.

Il s’agissait donc bien d’une terrible et mystérieuse épidémie…

Un an après, ce qui devrait frapper les consommateurs occidentaux de ces images, est le fait… que NULLE PART AILLEURS on a assisté à de telles scènes (une photo identique à Hong Kong de mémoire, mais HK est chinois).

Je reformule : c’est arrivé SEULEMENT EN CHINE et seulement AU DEBUT de la covidémence (février 2020), alors même que l’Occident compte aujourd’hui infiniment plus de cas, de malades et alors même qu’on a sur les bras de terribles “mutants”, plus contagieux et plus dangereux (du moins c’est le discours officiel).

En clair : d’autres mecs devraient tomber comme des mouches dans les rues… Partout. Dans de nombreux pays.

Or rien. Absolument rien.

Tout cela ne tient pas debout, c’est le cas de le dire.

Il s’agissait de mises en scènes, créées en Chine et destinées à être diffusées à l’extérieur.

Pourquoi ?

L’objectif est évident : distiller la terreur, justifier toutes les mesures covidémentes et restrictives. Ce qu’on a baptisé le modèle Chinois.

C’est la Chine qui a donné le “LA” covidesque au monde. Et sa propagande s’est déchaînée.

Mais là où l’opération touche au génie… c’est que des médias occidentaux se permettent un an après d’y revenir, pour illustrer le fait qu’au fond la Chine… a menti… Sous-entendu dissimulé, minimisé la réalité de la terrible pandémie !

Le Figaro pond ainsi un article surréaliste :

Covid-19 : le «mort de Wuhan» reste inconnu

Il y a un an, l’image d’un homme resté sans vie de longues heures sur le trottoir de la ville avait fait le tour du monde.

C’est un bijou de propagande où chaque argument est littéralement retourné, comme un gant de toilette, pour créer une histoire.

Ce rappel au drame d’il y a un an cadre mal avec le récit imposé par le régime communiste, qui tente de faire oublier le chaos des premières semaines de l’épidémie.

L’objectif de cet article “anniversaire” est de remettre une couche de peur dans l’esprit des Français, tout en accusant la Chine de mentir.

Diversion totale, puisque le mensonge principal n’est pas le covibilan, mais l’origine du virus, ainsi que la volonté de la Chine de tout faire A L’EXTERIEUR pour rendre le couillonavirus aussi terrifiant que possible.

Autre image symbole utilisée par la propagande chinoise en février : des officiels qui soudent des portes dans des blocs d’appartement.

Il est très intéressant de constater que Pékin nous refait le même coup… un an après, via une vidéo postée sur Twitter, soit disant fuitée par des… opposants chinois.

La boucle est bouclée.

Récapitulons :

-contrairement au discours officiel, la Chine a délibérement grossi la réalité couillonavirale, via confinements très dur, images mises en scène et diffusées à l’étranger (lire cet article ou encore celui-là) et de nombreuses psyops (par exemple le premier hôpital de campagne construit en quelques jours à Wuhan).

-la Chine accepte de se laisser accuser d’avoir… minimisé et caché l’ampleur de la terrible pandémie

-et surtout la Chine, un an après, continue son petit jeu.

Il y a donc bien une unité, de lieu, de responsables et de temps !

La covidémence est par essence chinoise. Et elle continue de plus belle (en Chine et partout ailleurs).

La seule interrogation, presssante, qui demeure : POURQUOI ?

20 replies on “Propagande démasquée : “le mort inconnu de Wuhan””

“Elle fut prise à Wuhan par un photographe de l’AFP”
Ou alors prise devant un restau chinois a Tirana?Quand on parle de manipulations tout est possible…
Finalement ,on ne sait rien de ce qui s’est vraiment passé en Chine.
On nous dit que les chinois sont les grands vainqueurs économiques de la crise.Je n’y crois pas.c’est un pays exportateur et ils ont pris de grosses claques avec l’europe et l’us.
Ce qui est sur c’est que Hong Kong est annexée et que les marchés américains sont en pleine bourre.
En ce qui concerne la France:je pense que lors de la première vague Dickus a été intoxiqué par les lobbies médicaux et qu’il a paniqué comme beaucoup d’autres dirigeants.La deuxième vague est factice,Dickus exploite le filon.
La deuxième vague en France me semble factice:virus respiratoire= virus en cloche au niveau contaminations.En France,Castex a réussi a imposer le virus en carré(hausse puis stabilisation pendant longtemps).
Je ne crois pas aux médecins qui nous disent que ce virus est mystérieux et qu’il ne ressemble a aucun autre.
Les deuxièmes vagues dans les autres pays sont en cloche.
Aucun pays ne semble débordé par la maladie.Pas de morts dans les rues de fosses communes ou d’armée réquisitionnée.Pas de surmortalité évidente.Iln’y a que le milieu médical qui se dit débordé.

Les chinois ont semble-t-il gagnés 70 milliards de dollars en masque à l’exportation.
C’est quand même pas mal.
A vérifier bien sur.

Incroyable il a déjà enfilé son costume pour sa mise en bière. Remarquable également les bras le long du corps et les jambes bien allongées.
Rien à dire sur le port du masque il recouvre bouche et nez tout est conforme.
Notez également que c’est le masque qui nous sera prochainement recommandé : le masque FFP2.
Dans une rue vide c’est encore plus fort, surtout dans la Chine urbanisée ou le plus petit des “villages” compte plusieurs millions d’habitants.

Mes condoléances John Doe.

Petite recherche par l’identification d’images de google”
Intéressante :
– d’abord la pose un peu théatrale du mort, endimanché bien propre, que souligne justement JR
“Les journalistes de l’AFP ont vu au moins 15 ambulances passer près de l’hôpital numéro six de Wuhan – l’un des principaux établissements hébergeant des patients Covid-19. La plupart des passants ne se sont pas arrêtés non plus. Bien que proche de l’hôpital, le corps est resté allongé au sol pendant plus de deux heures avant d’être emporté par les secouristes en combinaison intégrale de matières dangereuses et équipement de protection. Les médias d’État ont par la suite rapporté que l’homme mort, surnommé Xie, n’était pas victime du nouveau coronavirus, bien qu’il n’ait fourni aucun autre détail.”
https://pressfrom.info/fr/actualite/culture/-866356-le-quartier-de-wuhan-bannit-le-souvenir-de-la-mort-en-lock-out.html
– Regardez bien cette nouvelle photo! le champ est élargi et on peut voir l’enseigne du magasin (sinologues bienvenus)
– l’article “FromPress” nous dit bien que l’homme n’est PAS MORT DU VIRUS ! ! !
mais on utilise le truc comme s’il s’agissait de la première victime de la terrible pandémie.
Pour moi (qui ne suis pas médecin légiste) j’émets l’hypothèse que, dans le bordel ambiant d’une ville totalement confinée par les autorités, ce sont des proches du mort paniqués, qui l’auraient allongé là proprement pour que les services municipaux “s’en occupent”.
Empathie quand tu nous tiens !

“La seule interrogation, pressante, qui demeure : POURQUOI ?”
Une tentative d’explication : connivence objective des élites apatrides avec le PC chinois pour intérêts convergents.
Un seul exemple : les “logiciels” de contrôle social en Chine ont été développés par des sociétés US, françaises et Allemandes…
Seule leur mise en oeuvre générale dans nos démocratures est encore en stand-by. Le basculement est déjà planifié.

Le nerf de la guerre est l’adhésion de la population à sa propre perte. La faible « résistance » organisée est savamment contenue sur le théâtre dérivatif de la question médicale, tandis que l’étau a déjà mordu sa prise. Les sympathisants du « complotisme », l’ennemi clairement désigné par le pouvoir (cf. discours des vœux présidentiel), seront laminés.

Un document essentiel. Comme au théâtre, on pose le lieu (déjà le “marché de Wuhan”, et bien nettoyé), les personnages (le virus), etc. Et surtout le slogan : “chinese authorities have been quick to share information” (ce qui début janvier est parfaitement faux… ils savent déjà qu’il y a transmission inter-humaine).

Et le média soit disant indépendant (un quotidien à Hong Kong, de langue anglaise… alors que le propriétaire n’est autre que le groupe chinois Alibaba).

Vu sur le site Santelog.com: “Se faisant l’écho de nombreux de leurs collègues, ces experts en évolution, virologie, infectiologie et génomique de l’Université d’East Anglia (UEA), de l’Earlham Institute (Norwich) et de l’Université du Minnesota avertissent qu’alors que les gouvernements négocient un « équilibre précaire » entre sauver l’économie et prévenir les décès liés au COVID-19, il convient aujourd’hui d’adopter des mesures plus rigoureuses. Il est urgent d’atténuer les conséquences plus graves de souches émergentes plus virulentes. En bref, il s’agit pour ces experts et au-delà des campagnes de vaccination en cours, de revenir à des mesures de confinement et de distanciation beaucoup plus strictes, dont le port universel du masque et le confinement. Un article à paraître dans la revue Virulence.”
On a pas fini…

Wuhan a testé la 5G dans les fréquences dangereuses de 26Ghz à l’automne 2019. Les poussées de températures ont alors commencée dans les populations concernées par ce déploiement. C’est pour cette raison que les prises de température ont été généralisées à partir de cette période. Le plus dommageable a été la recrudescence d’arrêts cardiaque partout en pleine rue ou a domicile. Dans ce cas l’individu tombe face contre terre les bras le long du corps. Et ceci peut arriver à l’intérieur du logement , ou en pleine rue. Le discours autour du scénario covid cache le déploiement et les essais partout dans le monde. Les démarrages sur le territoire français ont causé de nombreux arrêts cardiaques à partir de la fin janvier 2020. Les médecins légistes ne voient pas la différence par rapport aux morts cardiaques classiques. Il n’y a que les gens qui ont comme moi ont une longue carrière dans le monde des transmissions et des radars qui connaissent la létalité de ces fréquences de 26Ghz. Ces fréquences sont faites pour diriger du matériel type militaire (char d’assaut , etc). Quand le ciblage dévie un tout petit peu de sa cible il grille les muscles qui se figent. La 5G travaille sur le mode ciblage des objets (téléphone, véhicule, et tout ce qui a besoin de données en grand nombre). Contrairement aux autres gammes de fréquences qui arrosent dans tous les sens . Les cas d’arrêt cardiaques concernent toutes les tranches d’âge , mais on n’en parle jamais. Maintenant la crise du virus fait un brouillard qui cache tout . Le maquillage de la vente des fréquences de la 5G sur le territoire français ne dit pas au grand public que toutes les fréquences 5G sont à l’essai depuis 1 an . Les gens qui font des poussées de température sans raison devraient s’équiper pour tester leur environnement . Certaines personnes ressentent ce bombardement permanent maintenant.L’excuse (sic)des spécialistes est que de toute façon l’espèce humaine s’habituera bien à ce smog électromagnétique. Reste à savoir combien de personnes vont sortir indemne car si on ajoute les vaccinations et autres pollutions nanoparticulées qui sont dans le programme de ces scénarios….il ne devrait pas rester beaucoup de “monde” en état de marche !

SARS-CoV-2 : virus naturel ou en labo ? Mise à jour du documentaire Hold-Up
Voici encore une fois la preuve que le virus du covid-19 a de fortes chances d’être d’origine laborantine comme le démontre ce chercheur du CNRS. Il faut également savoir que de plus en plus de scientifiques confirment cette hypothèse à cause justement du rajout de petites séquences dans le génome du virus, des ajouts qui n’ont absolument rien de naturel .
https://www.youtube.com/watch?v=Feds4TWd0ws&feature=youtu.be&ab_channel=REACTION19WEBTV
“la probabilité que ce virus soit d’origine naturelle est extrêmement faible”

Si l’on regarde en décembre 2019 sur Flutrackers, deux autres villes chinoises avaient des urgences qui saturaient pour des maladies respiratoires. Donc une situation pas loin de celle de Wuhan. Et pourtant on a parlé que de Wuhan.
Le même site évoque une alerte SRAS en 2017, démentie illico par le gvt chinois. Et quand on regarde les grippes de 2018 et 2019 elles ont une drôle de gueule. On trouve des tas de données suspectes. Donc le virus circulait depuis 2017 voire 2016. Origine probable Vietnam peut être Cambodge.
Et le virus était dans pas mal de pays en 2019 déjà.

pgibertie cite avec une grand sagesse de l’effet Buchwald. Les personnes vaccinés ne devraient pas avoir été contaminées depuis MMM mois et devraient rester à l’écart pendant JJJ jours, au risque d’y passer. Cela a été constaté avec la variole.
C’est peut-être pour cela qu’en Israël, ils ont de la peine à trouver des candidats au suicide. L’effet Buchenwald, très peu pour eux 😉

D’où semble-t-il l’épidémie qui ne baisse pas en Israël.
Plutôt que vacciner, ne vaudrait-il pas mieux distribuer des médicaments tels que HCQ, AZT, Ivermectine, et les derniers découverts?
Et mettre à part les immunodéprimés tant qu’ils sont positifs?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *