Categories
Saloperie et sida mental

23 janvier 2020 : la Chine lève le rideau

“Bon Raoul, en place, tu ne bouges plus hein. Le petit oiseau va sortir”

… Et le spectacle commence !

J’ai souvent parlé des vidéos grotesques provenant de Chine début 2020, et montrant des personnes comme “foudroyées”, dans la rue, ou allongés à l’intérieur de bâtiment, les bras bien alignés (lire ici et ).

Toutes soit disant tuées par le couillonavirus.

Des images qui inondèrent les réseaux sociaux occidentaux entre la mi janvier et février 2020.

De telles scènes ne se reproduisirent jamais ailleurs sur la planète, alors même que le virus était désormais une pandémie, touchant tous les pays et infectant des millions de personnes.

Il faut sans cesse y revenir, et si possible avec les articles de presse de l’époque, reprenant ces fameuses vidéos.

Ainsi celui-ci publié dans le DailyMail, le 24 janvier 2020, après le confinement surprise et hard de Wuhan.

Le 24 janvier 2020, le bilan officiel en Chine était de 830 cas et 25 morts. Il y avait 2 cas au Japon, en Corée du sud ou encore au Vietnam. Et 4 en Thaïlande. 😉

Lien : https://www.dailymail.co.uk/news/article-7923981/Coronavirus-Disturbing-videos-claim-people-collapsing-Wuhan.html

Faites une pause… revenez en pensée un an et demi en arrière… Et imaginez comment Madame Michu a bien pu réagir en lisant de tels articles, en regardant ces vidéos et ces photos ?

L’effet psychologique considérable

Rétrospectivement, ces vidéos et images “volées” démontrent la psyop, la gigantesque manipulation montée par Pékin.

Il s’agit d’une preuve irréfutable.

Car la Chine n’a jamais tenté de démentir ces scènes, ces vidéos. Elle aurait pu pourtant, afin d’aider le monde.

Elle aurait pu expliquer la situation réelle pour calmer la panique.

Or la Chine a fait tout le contraire… elle a tout fait pour effrayer le monde, en grossissant la réalité de la menace (autre exemple : la construction d’un hôpital à Wuhan… en 10 jours… et autres hôpitaux de campagne, ils furent en réalité très peu utilisés et vite démontés).

Pourquoi ? C’est la seule question qui demeure ouverte (j’ai exploré plusieurs pistes).

Mais l’intention mortifère, destructrice et inamicale est là, devant nos yeux, brûlante.

9 replies on “23 janvier 2020 : la Chine lève le rideau”

Toujours la même histoire… Il ne suffit pas d’être borgne pour être aveugle.
Sur quels réseaux ces vidéos ont été propulsées ? Et qui a profité (et bien profité) du crime à part la Chine ?
Les seules questions à poser tiennent en trois termes : offensive, contre-offensive, ou offensives concertées ? Nous n’avons pas les moyens de répondre pour l’instant, sauf à gloser à l’infini.
J’ai de plus en plus l’impression que le coup a foiré et que les protagonistes vont retirer leurs billes pour jouer perso.
Réponse à la prochaine offensive de repli (comme disait Goebbels) qui ne manquera pas d’avoir lieu.
Le climat, pareil, ça eut payé.
Reste quoi à l’évidence ? Retour à l’automne 2008, rien ne vaut finalement une bonne crise financière pour espérer le Reset.
Et là, la Chine, avec sa quasi monnaie de singe américaine plein sa tirelire risque de prendre une sacrée baffe, ce qui ne fera que baffer tout le monde en retour.
End of the game. Il y aura des ruines (Klaus Schwab en est déjà une), pas de Reset pour rire jaune, et un grand vainqueur, entre la Chine et l’Europe.

La Chine a 4 avantages stratégiques :

-elle a subi des cataclysmes (guerre civile, Mao etc.)
-son organisation est autoritaire. C’est parfaitement intégré.
-les Chinois, tous, sont fiers de leur culture, de leur pays.
-elle est ethniquement homogène… Ce qui au 21ème siècle est la carte joker.

Donc, un reset, une crise éco, la monnaie de singe… balancez la sauce… elle encaissera parfaitement.

A l’inverse, l’Europe… ce sont des vieux couillonavirés, des gazillons de jeunes Africains “qui n’en veulent”, plus aucune communauté nationale, et un sida mental bien, bien carabiné (chaque jour, on franchit de nouvelles limites).

Je sais sans difficulté qui gagnera la partie. 😉

L’hypothèse du “foirage”, comme un pétard mouillé, est intéressante.

Attention toutefois à l’angle mort estival : plus de masque, le soleil, les nanas et les restos… il est facile de penser que tout est fini.

Il faut laisser sa chance au produit.

Ici en Thaïlande, ce n’est pas fini… On peut même dire que ça commence ! (Indonésie, Malaisie, Philippines, Cambodge etc.).

Enfin, cet éventuel foirage n’est peut être qu’une préparation.

C’est mon scénario cauchemar depuis le début du cirque des “variants”.

Alors que le couillonavirus est partout, avec des gazillons de souches… voilà la parfaite couverture pour balancer “le” virus.

La version 2.0.

La première lame redresse le poil.

La seconde le coupe.
😉

L’Europe est à la ramasse, nous sommes d’accord, sauf sur son flanc Est avec lequel elle a ravivé le cordon ombilical énergétique. C’est à la Russie que je pensais, bien sûr, quand je parlais de vainqueur (relatif).
Ou à une Europe germanique dépendante des russes ce qui revient au même.
Ce n’est pas un fantasme puisque l’on raconte beaucoup de conneries sur la volte face “définitive” de la Russie vers la Chine -chimère pour philosophe du net.
Les russes ne sont pas fous, et l’Europe reste le premier investisseur dans ce pays continent en attendant mieux, c’est-à-dire que les américains lâchent le glacis d’Europe Centrale faute de moyens, ce qui est inéluctable.
La Chine a des atouts considérables, nous sommes encore d’accord, mais pour retourner à sa vocation historique de se replier sur sa masse et sa sphère d’influence immédiate (pour votre malheur -relatif- d’expatrié).
La Chine imposant son modèle social au monde est plutôt un fantasme de l’Europe, c’est-à-dire de Davos, et c’est à ce niveau que se trouve le maillon faible et ses bras cassés dont Macron est la quintessence.
Peut-être n’y aura-t-il pas de vrai vainqueur dans ce bouillon (les USA aussi je pense sont capables de résilience) mais il est pour moi certain que l’écrabouillé sera Davos.
Raison pour laquelle les soraleries, les hillarderies, les juiveries et toutes les nomeries pour prophètes de malheur auto-satisfaits du net me gavent -comme dirait Charles.

Absolument d’accord. La Chine n’a aucune prétention “civilisatrice”… Elle se fout littéralement de nos gueules de barbares, et du modèle qu’on adopte ou pas.

En revanche, elle est prédatrice (Afrique, Asie Sud-est)… Car elle a un besoin vital de ressources… Et dans un monde où les ressources sont (jusqu’à preuve du contraire) limitées… alors il y a compétition, et c’est là où la Chine a besoin de flinguer les concurrents.

Elle ne cherche pas à exporter son idéologie (si tant elle qu’elle en ait une d’ailleurs), ce biais intellectuel très présent en Occident (prétentions universalistes etc.).

Mais elle n’hésitera pas à flinguer (sans coup de feu) tous ceux qui bouffent à la même mangeoire.

Voilà pourquoi, sous tous les angles, la covidémence avantage la Chine.

(sans parler des délires “climatiques”… Les Occidentaux acceptent de revenir au vélo… pendant que les Chinois ont abandonné le vélo pour aller vers la bagnole… l’ironie est piquante).

(l’ado cinglée Greta, et ses copains, travaillent pour la Chine, sont ses agents actifs… sans même une seule seconde le comprendre… en clair, Pékin ne les paye même pas ! Ils font le boulot GRATUITEMENT. Coup de génie 😉 ).

Beaucoup ont déclaré la fin de l’Empire US sur bases hard power et économique.
Or l’Oncle Sam n’a fait que se réorganiser autour de paradigmes que les Chinois chérissent depuis qu’ils sont obligés d’avoir une croissance à deux chiffres, pour un marché d’1.4 milliards.
M’est avis que l’Inde singera bientôt les sociétés dites de contrôles et eugénistes, en passe d’être généralisées grâce à la psy-op covidémente.

Le soft power US n’a jamais été aussi puissant et c’est d’autant plus efficace qu’il lui suffit de destabiliser de l’intérieur ou de se cacher derrière un partenaire présenté pourtant comme étant le Diable en personne.

M’est avis qu’il faut donc sérieusement poser que le Covid-19, c’est une opération MK qui se cache derrière la chauve souris ayant mordu un Pangolin à Wuhan.

Xi Jinping sert donc de bouc émissaire (volontaire) à la secte et tout ce petit monde se sert les coudes pour contrôler l’humanité.

C’est là où nous divergeons, façon Est/Ouest !

Admettons votre thèse de la perfide Washington (dieu sait s’ils en ont fait des saloperies dans le passé, nous sommes tous d’accord).

Mais… où serait la “win” pour reprendre l’expression de Trump ?

Les Etats-Unis sont rongés de l’intérieur par le wokisme, par l’idiocracy, le sida mental (rayez les mentions inutiles).

La covidémence en rajoute une couche. La covidémence a affaibli les Etats-Unis (avant toutes choses en permettant de dégommer Trump et en plaçant à la place un sénile qui renifle les cheveux des petites filles et doté d’un fils camé à zéro, totalement compromis par les Chinois, et les Ukrainiens…).

Donc je pose toujours la même questions simple : à qui profite le crime ?

Aux Etats-Unis ?

Franchement, je ne vois aucun avantage, direct ou indirect (à l’inverse de la Chine, où là tout le monde peut faire une sacrée liste !).

Les mecs sont essorés, littéralement. Le soft power américain ? OK, les télécons Apple, Fessebouk, Google… et pour le reste choisir entre Coca et Pepsi… Bof. Même Hollywood est rincée.

Bref, ça ne fait plus vraiment rêver.

C’est un empire déclinant, ce constat est imparable.

Mais il peut être encore très dangereux, bien entendu.

Le Win-Win, c’est une dialectique de l’ancien monde.
Ce qu’il se passe, en ce moment même, c’est une reprise en main planifiée du destin de l’humanité.
J’ai mis longtemps pour comprendre que la politique n’était qu’un instrument servant une idéologie, étant plutôt rationnel que porté vers des explications ésotériques ou métaphysiques, j’ai longtemps sous estimé ce qui m’apparait pourtant évident aujourd’hui, ceux qui dominent le monde partagent un même destin issu d’un savoir partagé en petits comités.
Nous basculons vers un monde uniquement spirituel et dominé par un soucis d’Ethique, avec u changement de qualité des intéractions en point d’orgue.
Le nouveau monde ne sera plus basé sur l’accumulation des richesses et des rapports de force basés sur des intérêts économiques tels que nous les avons connus depuis la Renaissance, il sera différent, plus centralisé et privilégiant une humanité plus fraternelle et heureuse de se cotôyer.
Inutile de vous précier que les principale victimes de cette nouvelle approche sont les nationalismes, la propriété et les revendications de classes, dont celles liées à la culture.
Il y a aura un eugénisme élitiste et un eugénisme pour le peuple, des sachants et des disciples, des guides et le troupeau.
Le médiateur de cette nouvelle Eglise, si je puis dire, c’est la quatrième révolution industrielle, la nouvelle gnose.
Ca colle peu ou prou à une vision paneuropéiste étendue et à une volonté messianiste auto proclamée, le tout dissimulées derrière des projets dit universalistes et humanistes.
Il n’est donc pas étonnant que les US en soient les promoteurs zélés, ils abritent probablement la plus grande concentration d’architectes du nouveau monde qui plus est, très compatible spirituellement avec le bouddhisme, le Vatican, le protestantisme, l’ésotérisme islamique et le taoïsme.
Bien entendu, ces gens ont non seulement une vision, mais également et surtout un savoir quant à la faire appliquer et c’est là que tout devient à la fois intriguant, mais terriblement difficile à formaliser.
D’ou vient ce savoir et par qui et pourquoi ? Parce que la psy-op covid 19, il faut bien le reconnaitre, c’est du très grand art !
That is the question.

“très compatible spirituellement avec le bouddhisme, le Vatican, le protestantisme, l’ésotérisme islamique et le taoïsme.”

Sans oublier le judaïsme, le journalisme, et le culte cargo. C’est bon tout y est. Check!

Pas avec le judaïsme orthodoxe, justement.
Pas compatible avec les 3 monothéistes, d’ailleurs.
Mais c’est un tout autre débat pour lequel s’invitent Maimonide et Nahmanide dans la théorie dite des “initiés”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *