Categories
Asie Médicament

Indonésie : fabrication locale d’ivermectine

Une bonne nouvelle : l’entreprise pharmaceutique publique PT Indofarma en Indonésie va démarrer la production locale d’ivermectine. L’objectif est de fabriquer 13,8 millions de doses d’ici août (source Tempo Co).

La Food and Drugs Monitoring Agency semble avoir autorisé le 20 juin la mise sur le marché de la molécule. Mais comme partout ailleurs, il y a des différences d’interprétation voire des conflits entre les différents services et agences publiques…

Les uns poussant pour l’utilisation de l’ivermectine face au Covid, les autres freinant des quatre fers, et s’appuyant systématiquement sur le silence de l’OMS (qui n’a toujours pas pris position).

Huit hôpitaux vont entamer des tests cliniques (source Xinhua).

Et un soutien de poids est venu du chef du cabinet du président qui a déclaré :

“Looking at the data we have available, we are quite optimistic that ivermectin can be an effective drug solution to cure Covid patients,” Moeldoko said, claiming it had been effectively used in 15 other countries to treat the virus.

Les pays émergents ont ce point commun : nécessité fait loi (ce qui favorise l’application de recettes hors circuits officiels). Mais on note également une dépendance, une soumission même face face aux institutions internationales (example au Bangladesh).

Pour en revenir à l’OMS, elle vient de recommander l’utilisation du tocilizumab, un anticorps anti-inflammatoire commercial (coûteux), suite à une étude démontrant une baisse (modeste) de la mortalité couillonavirale (source Le Parisien) (d’autres études avant niaient cette efficacité).

Alors que le bénéfice de l’ivermectine est bien supérieur, et est démontré dans des dizaines d’études et surtout sur le terrain dans de nombreux pays.

Toujours le deux poids, deux mesures.

Pour suivre l’actualité de cette molécule miracle, je vous recommande le fil Twitter du site Ivermectine-covid.ch (temporairement désactivé).

6 replies on “Indonésie : fabrication locale d’ivermectine”

sentenza, oui mais 823€ l’injection de 162 mg,
vs ivermectine comprimé (4) à base de Ivermectine (3 mg).
au prix de 8,53€. ceci explique cela ,Le tocilizumab a été employé en essai sur Le syndrome de fatigue chronique (L’encéphalomyélite myalgique)une maladie méconnue mais terriblement invalidante
l’étude: pas de bienfait attendu(étude biaisée car par manque de moyens financiers: on a diminué les doses de moitie aux malades, déjà en son temps le bon docteur cazin avait compris.

Une nouvelle intéressante a vérifier:le variant delta serait 20 fois moins léthal que l’alpha.
En gros le dernier variant serait presque inoffensif.Ce qui veut dire que l’épidémie pourrait s’éteindre d’elle meme.
Cela pourrait expliquer l’offensive vaccinale pour deux raisons:vendre sa daube tant qu’il est encore temps.Mais surtout permettre l’émergence de nouveaux variants grace aux vaccins.
Le Giflé pourra difficelement mentir longtemps sur le nombre de morts et de réas:en gros s’il n’y a plus personne a l’hopital cela se saura.
Et les personnels hospitaliers forcés de se vacciner auront peut etre en retour envie de révèler ce qui se passe vraiment.

Voilà pourquoi je fais le pari que demain soir, Macron n’annoncera rien de concret au sujet de la terrible pandémie.
Ils vont attendre encore un peu, afin que les hostos se regarnissent…

Tous omettent -très honnètement !! – de nous dire quel est le facteur de multiplication (25 ?? 40 ??) utilisé dans le test PCR pour déterminer les ” cas”
( Même l’ inventeur du test affirme que ce test est détourné de sa bonne utilisation !!)

Et “oublient” de nous informer que le terme “réanimation” englobe maintenant TOUS les malades en urgence pour covid

Et que tous les virus mutent en devenant MOINS dangereux

Bravo a ce site covidemence !!!

Leave a Reply to Dom le Dodo Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *