Categories
Pays Saloperie et sida mental

La Chine continue de bloquer toute enquête sur l’origine du virus

Cet homme est dangereux. Xi Jinping entrave délibérement la science. Il a quelque chose à cacher concernant l’origine du virus.

Comme d’habitude, l’information a glissé comme un ski sur les pistes de Megève.

Alors qu’elle est profondément choquante et inquiétante dans le cadre de la terrible pandémie qui concerne la planète entière par définition…

La Chine bloque l’enquête de l’OMS sur les origines du SARS-CoV-2

Les dix experts-enquêteurs internationaux n’ont toujours pas reçu les autorisations pour entrer sur le territoire chinois (source le Monde)

La Chine a instrumentalisé le couillonavirus pour son plus grand profit.

Elle a menti, continue de mentir sur une question pourtant essentielle : l’origine du virus.

C’est scientifiquement très important, car cela nous permettrait de mieux comprendre le virus, son mode de fonctionnement, et son fameux “réservoir animal” (lire article OMS), et la manière dont le virus a pu passer de l’animal à l’homme.

Et alors qu’on nous bourre le mou depuis un an sur l’aspect terrifiant et terrible de la pandémie… la Chine continue de bloquer toute enquête, réelle, sérieuse, relative à cette question.

Il y a un d’un côté la vérité du Parti Communiste Chinois, le virus est passé de la chauve-souris au fameux pangolin, lié au marché de Wuhan, et allez vous faire foutre.

De l’autre… rien.

Enfin si, de plus en plus de scepticisme quant à ce conte pour enfants.

On rappelle qu’à l’été 2020, la Chine avait déjà bloqué une mission de l’OMS. Mission est un bien gros mot. Un couple de scientifiques envoyé par l’agence onusienne avait passé 3 semaines à jouer au scrabble dans leur chambre d’hôtel dans la capitale chinoise.

Sans bien entendu être autorisé à… se rendre à Wuhan, pourtant le berceau de la terrible pandémie.

L’OMS qui est à la solde de Pékin n’en pouvait plus de tortiller du cul pour tenter de justifier l’injustifiable.

Exemple :

«L’équipe avancée de l’OMS qui s’est rendue en Chine a maintenant achevé sa mission consistant à jeter les bases d’efforts conjoints pour identifier les origines du virus», a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus (source Le Figaro)

Une mission pour jeter les bases, ben voyons… 😉

La veulerie de Tedros n’a d’égale que sa compromission avec la Chine. Ce type est un scandale vivant, mais il garde le sourire (et pour cause… ses patrons sont très satisfaits de son travail).

Revenons à cette fin 2020.

Il faut se concentrer et revenir à l’épure face à la propagande : la Chine bloque obstinément les enquêtes car elle a quelque chose a cacher. CQFD.

Tout autre conclusion c’est faire le jeu de la momenklatura chinoise qui parallèment est en train de tuer nos pays, nos économies grâce au levier de la covidémence qu’elle a supportée (voire créée de toute pièce) et continue de promouvoir (confinements durs etc.).

Ce refus obstiné et continu signe le crime de Pékin.

C’est une entrave à la compréhension scientifique du virus, et donc indirectement une attaque contre la santé du monde entier. Il n’y a pas d’autres mots.

Les états occidentaux étant faibles, hélas ils réagissent peu.

Autre exemple de mensonge créé de toute pièce par Pékin et qui fut docilement relayé par l’OMS (courroie de transmission de la propagande).

Voici un message daté du 14 janvier (à l’époque Pékin sait déjà que le virus se transmet rapidement et de manière inter-humaine) (source)

Tout a été fait au début, sous direction chinoise, pour minimiser la menace. Le temps de bien étaler le virus un peu partout. Ce n’est que le 11 mars… que l’OMS finalement acceptera de qualifier la situation de “pandémie”

Lire aussi

article DailyMail : Fury as China denies entry to WHO experts investigating origins of Covid pandemic as Number 10 calls decision ‘disappointing’ amid growing suspicions of a cover-up

article ZeroHedge : China Again Denies Pathetic WHO Access To Investigate COVID Outbreak

POST-SCRIPTUM

Les autorités chinoises passent également les archives et les bases de données de l’Institut de Virologie de Wuhan, à l’eau de javel.

Details of more than 300 studies, including many investigating diseases that pass from animals to humans, published online by the state-run National Natural Science Foundation of China (NSFC) are no longer available. (source DailyMail)

MISE-A-JOUR

Ca y est. La mission de l’OMS pourra enfin débarquer le 14 janvier en Chine. Au menu : visite de la Grande Muraille, spectacle de marionnettes, sculptures sur glace, visite guidée (très guidée) de la Cité Interdite, discussion de la pluie et du beau temps avec des fonctionnaires pékinois, visite d’une école primaire modèle, cours de chant dans un karaoké, sans oublier Disneyland à Shanghai. 😉

Bref, tout sauf Wuhan.

Du tourisme.

Ce voyage est une farce. Il fallait le faire l’année dernière… Un an après, la Chine a eu le temps de nettoyer les preuves, et même physiquement (le labo de Wuhan), d’identifier les témoins et de les faire taire, du moins de sécuriser leur collaboration et leur faire apprendre par coeur le discours qu’ils chanteront devant les enquêteurs de l’OMS…

Le pangolin se marre. La chauve-souris bat des ailes… Et le couillonavirus court toujours…

(source Le Figaro)

One reply on “La Chine continue de bloquer toute enquête sur l’origine du virus”

Cette farce est à ranger dans le tiroir du spectacle médiatique. Le Nouvel Ordre est par nature transnational. Le combat actuel oppose une élite mondiale aux peuples des nations. L’intégration mondiale se fait par la destruction des valeurs et du mode de vie traditionnels occidentaux. Le contrôle de l’individu, la maîtrise du vivant, le transhumanisme, ne sont pas un problème pour les philosophies orientales. Bien au contraire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *