Categories
Chiffres Vaccinocircus

“Les jeunes sont plus touchés” : encore un mensonge

Je signale l’apparition d’un nouveau site de la covirésistance.

Son titre se suffit à lui-même… 😉

Lien : https://covidmanipulations.wordpress.com

Son premier article est très intéressant.

L’auteur a comme nous tous entendu/lu les cris d’alarme et d’horreur des autorités : l’épidémie progresse chez les plus jeunes, les variants sont donc plus méchants, nous allons tous mourir, il faut donc se faire vacciner et adopter le passeport vaccinal blablablabla.

Or… c’est totalement faux.

Sa méthode est aussi redoutable que simple : il compare les chiffres des réanimations d’avril 2020 à avril… 2021… avec la répartition par âge.

Contrairement au discours officiel :

-il y a en proportion DAVANTAGE DE VIEUX en réanimation en 2021 qu’en 2020 !

-et il y a en proportion MOINS DE JEUNES en avril 2021 qu’en avril 2020.

C’est cocasse, non ? 😉

J’ai voulu vérifier les chiffres de l’auteur en utilisant une autre source : les bulletins hebdomadaires de l’agence Santé Publique France.

On ne peut pas faire plus officiel…

Eh bien… je confirme. C’est tout simplement stupéfiant : le réel est CONTRAIRE aux salades que Macron et son gang de maniaques balancent à longueur de médias.

La manipulation est ahurissante.

Mais cela va même plus loin… Le Réel est ILLOGIQUE en ce qui concerne… les vaccins !

La France a peu vacciné, en général, et par rapport aux “stars” du domaine (Israël, UK, Chili etc.), mais elle a vacciné les vieillards… Les personnes à risques.

Après plusieurs mois, la vaccination des personnnes les plus fragiles devrait se voir dans la répartition par âge dans les réanimations…

Or c’est tout l’inverse qui se produit.

En proportion, il n’y a pas moins de vieux en réanimation aujourd’hui qu’avant les vaccins… mais davantage. 😉

Conclusion du Réel, et pas celle fantasmée des covidéments : ces pseudo vaccins, censés “réduire les formes graves” (même pas d’empêcher la transmission)… ne fonctionnent pas.

En tout cas, pas comme  on le claironne (“95 % d’efficacité”).

On retrouve le même problème ontologique avec le nombre total des hospitalisations… Avril 2020 c’était le virus version 1. En avril 2021, la France nous dit-on est assaillie par une cohorte de mutants déchaînés et haineux…

Et ? Prout. Nous avons MOINS d’hospitalisations aujourd’hui qu’en avril 2020…

Voici les liens vers les rapports PDF et les copies d’écran, et enfin mon tableau de synthèse.

Bulletin avec chiffres du 6 avril 2021

Bulletin avec chiffres 14 avril 2020

LE TABLEAU DE SYNTHESE

AVERTISSEMENTS

Même si la répartition des âges n’a jamais énormément varié d’une semaine à l’autre, il conviendra de refaire un calcul, avec une moyenne par exemple des 4 rapports hebdos avril 2020 et avril 2021.

Cela clouera le bec des peigne-culs.

On pourra même compléter le dispositif avec un graphique hebdo (du nombre de réanimations pour les plus de 65 ans par exemple)… avec en parallèle les chiffres de la vaccination des personnes âgées…

Enfin, il est nécessaire de le rappeler, l’expression “réanimation” (ou “soins critiques” depuis avril 2021)… est un sac qui contient 3 choses distinctes (lire mon article ici) :

  • les services de réanimation à proprement parler
  • les unités de soins intensifs (SI)
  • les unités de surveillance continue (SC)

Mais les chiffres détaillés ne sont JAMAIS révélés par le gouvernement et pour cause.

Ainsi, on ne connaît pas le nombre de plus de 65 ans par exemple en vraie réanimation (intubés). On ne peut donc pas faire de comparaison, ni entre les âges, ni entre les périodes.

Ce “flou” n’est pas une erreur, mais bien une fonction.

Les autorités peuvent ainsi mentir, et les médias terroriser le cheptel avec des chiffres absurdes, hors contexte.

23 replies on ““Les jeunes sont plus touchés” : encore un mensonge”

“Le Réel est ILLOGIQUE en ce qui concerne… les vaccins !”

Ce n’est pas le Réel, c’est une réalité imposée et donc perçue.

Le Réel ne vaut pas réalité.

Relisez Lacan, De Souzenelle ou encore Elie Benamozegh.

La manip’ repose uniquement sur la réalité infusée qui est le mensonge.

La vérité, c’est le Réel, malheureusement, l’humanité ne sait plus l’approcher, principalement à cause de la “technognose” qui l’éloigne du tellurique et sponsorisée par ceux-là même ayant imposé l’apostasie dans les démocraties laïques.

La psy-op Covid 19, c’est la fin actée et signée du libre arbitre.

Pour concrétiser mon propos.

Le NOM ou gouvernance mondiale, c’est le “graphique” de la nouvelle religion universelle imposée aux peuples, à savoir le nohaisme.
Cette religion est imposée par ses prêtres, principalement des kabbalistes et des alliés très proches philosophiquement comme les théosophies (ex Franc-maçons), ils se réclament tous du mosaïsme.

La laïcité est une mystique préparant les cerveaux à la conversion au nohaisme.

Covid-19 correspond donc à un agenda d’accélération vers la gouvernance mondiale soit la destruction des nations au profit d’une entité supranationale , la morale sera remplacée par l’éthique, la seule nation autorisée en tant que telle, c’est celle des prêtres chargés de convertir le monde au nohaisme.

En synthèse, “The great reset”, c’est la conversion du monde au nohaisme, c’est le projet de la secte et elle utilise la peur du Covid pour l’imposer.

De la propagande à l’état pur ce matin sur NHK Japon. Des médécins et infirmières qui ne voient plus leurs familles, logés à l’hôtel afin de s’occuper des patients covid à l’hôpital. (Exactement comme en Chine au début.) Des réa au bord de la saturation, bientôt les gens mouriront faute de place. (Exactement comme en France en mars dernier, les médécins devront décider qui va vivre et qui va mourir.) La QUATRIÈME vague n’est pas comme les autres (quelles autres? 9500 morts du covid en un an, 141,278 morts de la grippe ou de la pneumonie en 2017) les autres “vagues” ayant touché surtout des vieux alors que cette fois 意識のない患者の中には、40代や50代の働き盛りの人たちがいます。Traduction : parmi les patients sans connaissance, c’est à dire intubés, il y en a qui sont dans la force de l’âge, autour de la quarantaine ou de la cinquantaine.
L’article est long, mais je n’en pouvais plus.

Je confirme que nous avons EXACTEMENT la même chose en Thaïlande : “4ème vague” (!!!) c’est surréaliste… On voit bien les “éléments de langage”.

On a eu également des photos de personnels à l’hosto “épuisés”… carrément des faux… des clichés pris en 2017 ou 2019… ! Ou alors des montages.

Je vais faire un petit article pour montrer ces “images”.

Le dernier update dans le pays est : 16 personnes en réanimation (respirateurs), 67 en “état grave”…. et 8300 asymptomatiques ou nez qui coule “hospitalisés” ! Le gouvernement vient d’annoncer des nouvelles mesures : bars fermés, fermeture des écoles (très disruptif), gyms fermées, restaurant sans alcool etc.

Il faut se garder des comparaisons trop hâtives : comparer les âges des réa entre avril 2020 et avril 2021, est trompeur car en avril 2020 on ne soigne pas de la même manière en réa que maintenant : les vieillard sont traités au rivotril sans passer par la réa et même souvent sans passer par l’hôpital.
Le fichier hospitalier par région et âge est diffusé quotidiennement et récapitule les chiffres depuis le 18/3/20 jusqu’au 15/4/21

Je vous donne les chiffres pour l’IDF (la région la plus significative en volume) au 30/03/2020 sur 2 jours ou le nombre de réa est similaire :

30/03/20 15/04/21

Age Total % Total %
0/9 ans 6 0,33 2 0,11
10/19 5 0,28 1 0,06
20/29 22 1,23 23 1,30
30/39 100 5,58 61 3,44
40/49 186 10,38 180 10,15
50/59 492 27,46 392 22,11
60/69 548 30,58 573 32,32
70/79 356 19,87 397 22,39
80/89 44 2,46 104 5,87
+90 3 0,17 17 0,96

Total 1792 1773

Si l’on observe les chiffres a des périodes où les traitements sont similaires 2ème vague et 3ème, et où régionalement la pression est la même, alors il me semble que oui, l’âge diminue légèrement, on peut aussi le constater sur la mortalité qui a diminuée et où les proportions évoluent sensiblement (les plus âgées semblent désormais moins touchés, voir également la mortalité en Ehpad (même si peut-être le classement par cause peut être mensongé).
Bref ,même si l’on peut penser que la vaccination est inutile vu la possibilté de traiter totalement ignoré, le vaccin est peut-être quand même efficace, et le gouvernement n’est pas totalement obligé de mentir, d’ailleurs cela supposerait que beaucoup de fonctionnaires sont complices (tous ceux qui récoltent quotidiennement les chiffres), et cela me parait impossible.

Entre “efficaces à 95 %” (selon les réclame des fabriquants) et par exemple les vaccins contre la grippe dont l’efficacité chez les vieux est dans les chaussettes (les médecins le savent)… voilà où se situe le mensonge.

L'”inutilité” est là.

Le terrain montre que malgré les vaccins, des vieux continuent de mourir (quelle surprise), des vieux multi pathologisés continuent de se retrouver en réa, le virus continue de circuler, on a toujours le couvre-feu, les restrictions de déplacement, les fermetures etc.

Rien ne change, en réalité. Voilà ce que recouvre le mot “inutile”.

Après on peut toujours ergoter sur les chiffres… mais c’est secondaire.

Je présume que vous n’avez pas regardé la vidéo de la télévision turque au sujet de l’affaire du porte-conteneurs du canal de Suez dont j’ai donné le lien ? Puisque nous sommes dans une phase de vaccination censée mettre un terme à la pseudo-crise sanitaire (et que personne ne se fait vacciner, les chiffres sont complètement bidonnés), “ils” ont voulu enchaîner sur la phase suivante de destruction : après la “crise sanitaire”, la “crise climatique / écologique”. L’ennui, c’est que le navire d’Evergreen a été intercepté avec ses tonnes de produits chimiques. Donc, “ils” sont contraints de prolonger la “crise sanitaire”. Avec les “vaccins” que Donald Trump a obtenus en quelques mois alors qu'”ils” ne les attendaient pas avant mi-2021, “ils” ont été contraints de se découvrir en avançant et accélérant le scénario de la pandémie. Avec la prise de l’Evergreen, ils doivent continuer le scénario de la pandémie. “Ils” croient être les maîtres du jeu, “ils” n’ont de cesse de voir leur programme contrecarré, ce qui les oblige à chaque fois un peu plus de rendre visible leur objectif. Ca a commencé avec l’invasion du Capitole le 6 janvier. Je dirais donc que tout se passe très, très bien.

La vérité n’a plus aucune importance, vous pouvez jeter à la face des gens tous les chiffres que vous voulez, le réel n’a plus aucune chance de modifier l’avis des gens.
Seule la parole officielle a de la valeur, à l’exclusion de toute autre, et le reste est considéré par 99% de la population comme du complotisme ou du foutage de gueule, dans le meilleur des cas.
On ne convainc plus personne avec des chiffres réels.
Ils pourraient annoncer demain qu’il y a eu 2 millions de morts dans les hôpitaux du pays la nuit dernière, ça passerait crème. Ça rendrait même la populace encore plus furieuse contre les anti-vaccins.
Je suis littéralement soufflé de constater à quel point nos contemporains sont dégénérés. Je comprends beaucoup mieux maintenant comment s’installent les dictatures. Nous n’en sommes qu’au début. Le nombre de “rassuristes” fond à vue d’œil, autour de moi, je vois de plus en plus de gens en panique complète, bien pire que lors de la première vague.
Et en plus de ça, ils ne font pas confiance au gouvernement, mais uniquement parce qu’ils pensent qu’ils ne sont pas assez efficaces pour vacciner plus vite et qu’ils ne vont pas assez loin dans leur délire.
La probabilité que je finisse mes jours dans un camp de concentration, ou abattu par une foule déchaînée ne me paraît plus du tout une hypothèse absurde.
En 1930, ceux qui considéraient que le “problème juif” n’existait pas, passaient pour des rêveurs. Quelques années plus tard, ils rasaient les murs. Il en va de même aujourd’hui avec ce covid. Nous devrons donc traverser l’enfer avant de revoir le jour. René Girard l’avait bien pressenti (achever Clausewitz)

Nous reculons parce que l’inversion accusatoire fonctionne.
Et pourquoi elle fonctionne ?

L’héritage de Saul de Tarse.

Culpabilisation, morale, c’est une dictature par l’émotion, dont celle de la peur.
Ce n’est pas pour rien qu’ils se sont débarassés du seul en capacité d’incarner le trait d’union entre la loi juive et l’universalité chrétienne.

Ce n’était pas dans le plan de la secte et de sa future religion universelle (noachisme).

Ouais, bon, j’aimerais mieux que vous nous épargniez une resucée du protocole des sages de Sion, je vous prie? Il y a des idées qui sont comme des virus, si vous voyez ce que je veux dire.

Vous l’avez lu ? Paraitrait-il que c’est un faux.
Non, le noachisme, religion universelle, n’a pas attendu le fameux “protocole des sages de Sion”.

Sa volonté existait déjà au XIIème siècle et même certainement avant son incarnation messianique.

Mais on digresse par rapport à la chasse aux symptômes de la fausse pandémie, c’est vrai ! Même si c’est lié.

Rien à ajouter. Ce qui me sidère, c’est lorsque j’aborde le sujet avec des gens de mon entourage, plutôt instruits et rationnels la plupart du temps. Là, c’est le vide.Totalement dans la doxa, pas le début d’un questionnement sur ce qui nous est infligé depuis plus d’un an. Désespérant. Ce pays est foutu. On se console en lisant votre blog mais on se sent très seul.

Nous subissons tous ce “syndrome” : famille, amis très proches… des gens éduqués, intelligents… qui sont perdus dans la covidémence la plus abjecte.

Hier soir, suite au film The Courier, je disgressais sur… la guerre froide (et l’instrumentalisation -déjà- de la peur).

Face à un type qui se dit stalinien dans les années 50. Ou un journaliste du Monde qui titre en avril 1975 “Phnom Penh libérée” lorsque la ville tombe aux mains… des Khmers rouges… je me demande : est-le même “syndrome”.

Sartre après tout était intelligent, éduqué, cultivé.

Et pourtant il écrit à son retour d’URSS : “«La liberté de critique est totale en URSS et le citoyen soviétique améliore sans cesse sa condition au sein d’une société en progression continuelle. » « Vers 1960, avant 1966 si la France continue à stagner, le niveau de vie moyen en URSS sera de 30 à 40 % supérieur au nôtre… »”

Est-ce la même chose ? L’impression d’être face à un mur… une montagne… un Himalaya de connerie pure et malfaisante ?
😉

Voilà l’état de mes réflexions.

Je tente de comprendre si la covidémence est spéciale… ou si c’est la énième resucée d’un truc vieux comme l’humanité.

Je n’ai pas (encore) la réponse.

Exactement du même avis ! C’est désespérant, j’ai des personnes autour de moi, instruites pourtant, mais sans une once de questionnement, aucun doute sur les chiffres, sur les vaccins, etc…
Rien !! Et je passe pour une dingue !!

Beau travail de remise en perspective des chiffres, on voit que à peu de chose près la répartition par âge ne change pas, alors que soi disant deux choses devaient tout changer :
– le variant anglais méga dangereux pour les jeunes et puis pfuiiiit
– les vaccins qui protègent les vieux, et puis pfuiiit

Ceci dit pour les vaccins, j’ai une autre explication : d’après mes calculs, ces vaccins mal fichus refilent la maladie à environ la moitié des gens qui se font vax. On troque donc un risque de mort à 0.2% (létalité moyenne du covid.. Si on le chope!) contre une létalité certaine à 0.1%;

Macron a bien compris cela. Il a donc “profité” que la vaccination des +75ans a été maximale en mars. Il sait que cela a fait exploser cas et morts sur fin mars-debut avril. Il a calé la date de confinement en fonction. Il sait aussi que les candidats +75 à la vax se font rare, et que donc la courbe va retomber. Toute l’histoire des confinements/deconfinements s’explique ainsi (le confinement de fin octobre a été fait un peu trop tard, les chiffres baissaient déjà). Donc pour conclure, les vaccins sont efficaces à environ 80%, MAIS comme ils refilent la maladie à 50% dans les deux premières semaines (qui ont été EXCLUES des études), l’effet global est proche de zéro à court terme. Pour le prochain hiver, tout dépendra des variante, et la personne n’en sait rien…

Votre hypothèse “vaccin = accélérateur” est séduisante.

Mais elle ne semble pas valide au UK par exemple ou Israël.

Alors que oui au Chili.

Macron a surtout calé ses petites saloperies…. sur les saisons.

Comme l’année dernière, le ou les virus prendront leurs quartiers d’été en mai et après. Ils iront à la plage, pour siroter des cocktails, et danser le zouk avec des virus femelles.

Eh oui, l’été ça chauffe.

Bref, c’est le bordel.

Nous n’échapperons pas au retour des bestioles à l’automne.

La question est : comment les gouvernements covidéments joueront cette carte ?

Silence on ferme les yeux.

Ou “c’est reparti comme en 14” ?

Si on analyse les déclarations des labos, et des institutions… nous n’échapperons pas au retour du cirque…

Bonjour,
Pour se remonter le moral, allez voir REINFO COVID TV. La conférence d’hier soir est un vrai bonheur.
– Pharmacienne qui démontre que l’on est pas en phase épidémique !
– Mathématicien qui démontre que la mortalité de 2020 est à la hauteur de celle de 2015. (Nota: il y a une autre vidéo dans laquelle il détruit l’étude d’un membre du conseil scientifique à l’origine de la fermeture des bars et restaurants).
– Jean Dominique Michel qui traite de la corruption généralisée.
– Toubiana et Fouché qui commentent.

Permettez-moi de disgresser. Et les “vieux” me comprendront. Et les “jeunes” devront faire l’effort… historique pour me comprendre.

Je lance nonchalamment le visionnage du nouveau film “The Courier”.

Disponible en torrent dans toutes les bonnes crèmeries.

https://www.youtube.com/watch?v=oeYElSu3gEc

1960

Le peak de la “guerre froide”.

Ouest/Est. USA/URSS.

Et là tout s’éclaire… Les gens étaient cons comme des enclumes en 1960 à croire à fond à ces histoires de “blocs”, de guerre nucléaire imminente etc.

60 ans plus tard, la covidémence utilise les MEMES MECANISMES.

La peur, orchestrée.

Avant les “rouges”, maintenant le “virus”.

Enième réécriture du MEME SCENARIO.

En 60 ans les hommes n’ont bien entendu pas changé d’un iota.

La “guerre froide” était une fiction, un jeu, un délire… Le Covid c’est la même chose.

Il suffit de se souvenir qu’en France au début des années 50, des millions de Français votaient PCF, et étaient persuadés que Staline était le petit père des peuples.

70 ans plus tard, les mêmes, toujours en vie, seraient persuadés que le Covid est une menace existentielle pour l’humanité.

Tout change, et rien ne change.

“Tout change, et rien ne change.”
Visconti ?

“Puisqu’on ne peut pas changer de gouvernement, il faut changer de peuple” Bertolt Brecht .

C’est exactement ce qui est en train de se passer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *