Categories
Pays Vaccinocircus

Pas de caillots sanguins au UK ? Encore un bidonnage

Les pompom girls qui veulent sauver le soldat AstraZeneca utilisent un argument qu’elles pensent massue :

“La Grande-Bretagne a injecté des millions de doses et n’a pas eu de problèmes, nananananère. Prout.”.

Sauf que l’on sait maintenant que c’est du pipeau.

Un de plus.

Il y a eu, dès janvier, des problèmes de thrombose outre-Manche… Mais les données n’ont pas été correctement rapportées, et le régulateur britannique -c’est trop bête- n’a pas reçu ou vu les signaux…

Reformulons : n’a pas voulu voir les signaux…

Encore une regrettable erreur, la faute à pas de chance, un petit soucis “technique”, un “algorithme” foireux (toutes les excuses sont utilisées)… mais qui va comme toujours dans un sens unique : protéger la covidémence, protéger les vaccins.

By the time cases of blood clotting in patients who had received the AstraZeneca vaccine had begun to emerge on the Continent (in March), Britain had already administered 11 million doses (the first ones having been given in January). No such adverse events had been reported publicly in Britain, but not for a lack of cases, according to the findings of a new investigation. Clotting cases were recorded in the UK’s Yellow Card database (a website for reporting adverse drug reactions) in January but were missed at first by the Medicines and Healthcare products Regulatory Agency (MHRA) – possibly due to the algorithms it uses to interrogate UK data. The Telegraph has the story. (lire le reste de l’article sur Lockdown Sceptics.)

Bref, que ce soit au UK, en Europe ou partout ailleurs, cette merde -inutile comme tous les autres vaccins pour l’écrasante majorité de la population- provoque les mêmes soucis.

RIP AstraZeneca.

Même si on doit se réjouir de voir cette saleté mordre la poussière… il ne faut pas être dupes.

Il ne s’agit bien entendu que de sordides réglements de comptes géopolitiques (c’est l’Europe qui demeure la plus critique face au produit de l’anglo-suédois, pour une raison évidente : la haine anti-Brexit).

Voire même d’une psyop dans la psyop covidémentielle.

Pfizer avec son produit génique est le grand gagnant.

The winner takes it all.

Moderna fait office de figurant, de Poulidor, de second rôle pour éviter que l’on puisse prononcer le mot “monopole“…

14 replies on “Pas de caillots sanguins au UK ? Encore un bidonnage”

Les vaccins sont mourus sous nos yeux.
La dernière vidéo de Raoult est intéressante:les vaccins ne sont utiles que pour les personnes très agées et encore efficaces a 20%.Et encore selon les variants.
Les Pfizers et consorts sont déja en train de préparer des traitements pour le covid.
Effectivement Dickus ne compte pas relacher la pression:
Etat d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 1er Octobre au moins.
embauche de milliers de policiers.
Et c’est surtout la que le bat blesse:ces policiers sont la pour pacifier les cités,juré craché.Les gens applaudissent.En réalité ils sont la pour les prochaines tentatives de confinement,ils ne foutront pas les pieds dans les cités,trop dangereux.Ils sont la pour vous surveiller.
Dickus vit encore sur le reve de l’impression et diffusion d’argent a volonté.
Or l’impression d’argent a volonté ,c’est pour les banques et fonds d’investissements,pas pour les gueux….

Dickus n’a plus de carburant pour les gueux,c’est l’épreuve de vérité.

On connaît votre détestation de l’ado perturbé de l’Elysée… 😉 mais vous vous emportez… Il n’est qu’une toute petite partie du problème.

Un exemple très concret et très actuel. Brûlant même.

C’est aujourd’hui que le parlement allemand va voter tous les pouvoirs à Adolphe Hitler, euh pardon… je m’emporte… à Angela Merkel.

Son fameux projet de loi donnant tous pouvoirs à l’état fédéral pour IMPOSER l’ordre covidémentiel dans toutes les länder sera voté aujourd’hui.

https://www.lefigaro.fr/international/covid-19-la-ligne-dure-de-merkel-soumise-au-vote-des-deputes-20210421

C’est une certitude. Si, Merkel échoue, je suis prêt à boire 1 litre de mauvais vin rouge (par exemple australien, ils en vendent au Tesco Lotus du coin…).

Vous le voyez… le problème est PLANETAIRE (je n’ai de cesse de le montrer sur ce blog).

Et Macron fait partie de ce groupe… Ils font le MEME TRAVAIL. Ont les mêmes employeurs.

Donc je ne me fais aucun soucis pour lui…

Enfin quand il n’y aura plus de blé pour les gueux… il restera la matraque. Ca marche très bien aussi.

MISE-A-JOUR
J’ai gagné… Trop facile vraiment. Le picrate australien… il ne passera par moi ! 😉

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/allemagne-le-bundestag-adopte-un-durcissement-controverse-de-la-loi-anti-covid-20210421

Je ne crois pas que le problème soit planetaire,simplement parce que tous n’ont pas le meme intéret.
Le centre du problème vient des états unis pour moi.Ce sont eux qui ont détruit la finance mondiale.Cupidité extrème et corruption.
La France et l’Angleterre se sont très vite alignées.
Dickus prend ses ordres des gens de Davos qui eux meme oeuvrent pour le “core”,le coeur du système.
Klaus Schwab en est le clown organisateur.
Je reste fidèle a mes convictions.le coeur,c’est les actionnaires de la FED et les géants de l’investissement(Black Rock ,Citadel etc…)
Je n’aime pas Dickus mais je comprends pourquoi il agit ainsi:il est “tenu” par une affaire du passé que nous ne connaissons sans doute pas.Et le pays est endetté a mort,nous pouvons etre attaqués et mis en faillite très vite par les financiers.
Je pense que dans les actes Dickus est plus humain que Boris Johnson ou Netanyahu ou meme Trudeau.
Quand a la matraque elle est déja la,mais elles ne sont pas assez nombreuses.Heureusement pour LREM qu’il y a suffisament de collabos.
Dès que Dickus sera laché parla BCE,il explosera en plein vol.Et ce n’est pas Angela qui demandera a la BCE de nous lacher,mais la BCE qui explosera d’elle meme

Moderna fait office de figurant, de Poulidor, de second rôle pour éviter que l’on puisse prononcer le mot “monopole“…
Façon pâte d’alouette dosé à une alouette par cheval, c’est cela ?… 🤑

Le foirage de certains vaccins (ex AstraZeneca) et l’épisode du bénéfice/risque positif de la com’ officielle n’ont pour but que de nous faire croire que les vaccins ont été créé récemment, dans la pseudo urgence de la situation sanitaire et qu’il y aurait donc des ratés qui s’expliqueraient par une forme de précipitation assumée.

En temps normal, Véran aurait démissionné puisque le CV de l’AstraZeneca, dont rien que le nom a fait couler beaucoup d’encre ésotérique, s’est terminé par un crash pitoyable puisque avéré létal dans des proportions qui dépassent les effets secondaires admissibles.

En gros, Véran a demandé officiellement que l’on s’injecte une merde qui présentait un risque vital.

Or il est toujours en fonction et plus que jamais, d’ailleurs, ce qui ne semble ne déranger personne et encore moins dans la pseudo opposition politique.

Le fait de demander de se faire vacciner en masse (majoritairement une hérésie pour un virus aéroporté peu létal qui circule et circulera toujours pour peu que l’on cherche à le localiser par des tests PCR pas du tout fait pour ça, au départ) et en même temps, instiller le doute sur le rapport bénéfice/risque, c’est de la psy-op pure, on crée le doute, l’angoisse, la peur, voire la colère, on crée même le refus et l’acceptation, en même temps, d’un autre vaccin qui, lui, sera bien sûr validé comme fiable !

Si le plus grand nombre parvient à formaliser cette simple analyse, sans culpabiliser par l’accusation de complotistes qui est l’arme des comploteurs en chef, les peuples se sortiront de ce merdier, sinon c’est mort.
Il est rappelé, ici, que l’Etat de droit continue d’être court-circuité par l’Etat d’urgence et prolongé, là aussi sans grand émoi, jusqu’en automne, ce qui signifie, encore une fois, que nous ne sommes plus techniquement en démocratie, puisque c’est un groupe auto-proclamé (conseil de défense, conseil scientifique) qui prend des décisions sanitaires, validées ou pas par l’exécutif.

Si il y a une constante dans la covidémence, depuis le tout début… c’est l’obsession vaccinale.

Une obsession FANATIQUE, violente même et qui est partagée par TOUS les gouvernements dans le monde…

Alors que la menace posée par le virus est pathétique dans le grand ordre des choses.

Pourquoi ?

Et dans une énième coïncidence covidémentielle… le vaccin qui s’impose… repose sur la nouvelle technologique ARN messager…

(papier horriblement complotiste à paraître… demain). 😉

Pourquoi ? La réponse est déjà contenue dans la question, non ?
Au fond, vous connaissez déjà la réponse.

Je vais donc attendre votre papier horriblement complotiste ! “L’horreur ! L’horreur…”

Il y a en réalité plusieurs réponses à ce “pourquoi”… Comme des étages.

Voilà pourquoi mon article est… un ascenceur.

Pour l’échafaud.

Il s’agit bien d’un “teaser éditorial”. Je ne peux donc en dire plus.

Quelle bande de salopards… Bientôt ils vont dissimuler les cadavres !

En tout cas, c’est parfait. Après les plaintes contre AstraZeneca (plusieurs), que les plaintes commencent à arriver sur la gueule de Pfizer, c’est parfait.

Ca c’est le genre de news qu’il est difficile de cacher, et dont les médias raffolent. Et puis il y a forcément un “effet de suite” : le déroulement de la plainte. Si elle est classée, instruite etc.

Très cher Docteur
Je suis de très près vos dires en ce qui concerne “regardez ce qu’il se passe outre manche , vous aurez un aperçu de notre futur”.
Bobo veut un traitement précoce, cela évitera certainement quelques caillot!
https://www.theguardian.com/politics/video/2021/apr/20/johnson-government-to-fast-track-development-of-drugs-to-stop-covid-in-its-tracks-video
Peut etre pourrait on y voir un peu d’espoir meme si cela sent encore une affaire de gros sous. De nouvelles molécules au dépend d’un repositionnement c’est déjà un début. Je sais je suis optimiste c’est ma façon de soigner ma depression joyeuse.

Une task force ? Objectif… à l’automne ? Pour des traitements précoces ?
😉

Cela sent l’opération de communication. Boris est pragmatique, comme tous les Anglais. Le délire vaccinal depuis 1 an… devenait inaudible… sans jamais évoquer les traitements.

Alors, ça ne mange pas de pain. Une task force. Pour découvrir d’ici 6 mois ce qui existe déjà depuis 1 an… L’ivermectine, les antibios etc.

Le foutage de gueule une fois de plus est incandescent.

En outre, il y aura des études, des essais cliniques… 6 mois de plus. On sera déjà au printemps 2022. Ensuite, des résultats préliminaires “encourageants”, mais non concluants. De nouvelles études seront forcément nécessaires, etc.

Rincez, répétez. On connait la musique.

Le gouvernement Johnson prépare simplement la “collection” automne-hiver 22… Nouveau variant, nouvelles doses de vaccins (boosters en français “rappel” ou “vaccin de 2ème génération”), nouveau lockdown, nouveaux délires covidémentiels…

Un fait serait peut-être intéressant à analyser: pourquoi l’institut Pasteur a-t-i jeté l’éponge dans la recherche d’un vaccin? J’imagine que la raison n’est pas d’ordre technique: ils savent faire, me semble-t-il… ni d’ordre financier, vu que l’argent gratuit coulait à flot (et coule encore, d’ailleurs)
Donc il doit y avoir une autre raison.
Mais peut-être avez-vous déjà sorti un papier sur le sujet, je ne vous suis régulièrement que depuis un ou deux mois…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *