Categories
Saloperie et sida mental Vaccinocircus

Effets secondaires et long terme : il suffit de lire le contrat de Pfizer

“Ah ben merde alors… Dis donc Marcel, c’est incroyable, c’est écrit dessus comme le Port-Salut !”

Purchaser further acknowledges that the long-term effects and efficacy of the Vaccine are not currently known and that there may be adverse effects of the Vaccine that are not currently known.

C’est écrit à la page 19 du projet de contrat de Pfizer pour l’Albanie… Eh oui, il y a eu une fuite, lien ici (lire ici également)…

Faire signer un contrat à des Albanais… il faut vraiment être neuneus comme des Américains pour croire une seule seconde qu’il sera respecté. 😉

Il n’y a donc aucune possibilité de mauvaise interprétation.

Par définition, puisque ce produit est nouveau, il n’y a aucun recul, il est donc impossible de connaître ses effets sur le long terme.

CQFD.

Et parmi ces effets long terme, certains pourraient être… négatifs.

Malgré (ou plutôt grâce à…) ses casseroles judiciaires et ses multiples condamnations Pfizer est une société cartésienne. Cela se voit dans les contrats qu’elle écrit. 😉

Et malgré cela, des pseudos scientifiques, des politiciens corrompus, des journalistes achetés, des individus lambas dans la rue répètent comme des perroquets, l’air à la fois ravi et con, que ces produits sont “parfaitement sûrs“.

Les plus atteints répétant même : “ben oui, on a injecté des milliards de personnes, donc on le saurait si c’était dangereux, gnéé areuh bouh caca boudin prout “…

Les enclumes volent en escadrille, c’est effrayant.

Une bonne partie de l’humanité n’est même plus capable de comprendre la signification de l’expression “long terme”.

On a commencé à injecter massivement le produit ARNm de Pfizer le 19 décembre 2020, en Israël… Il y a donc un an… !

9 replies on “Effets secondaires et long terme : il suffit de lire le contrat de Pfizer”

“Et malgré cela, des pseudos scientifiques, des politiciens corrompus, des journalistes achetés, des individus lambas dans la rue répètent comme des perroquets, l’air à la fois ravi et con, que ces produits sont “parfaitement sûrs“.”

La plume du Docteur est terrible de précision. C’est un véritable cauchemar que nous vivons.

Juste la fin des Caucasiens, aussi stupides que Néandertal manifestement (trop naîfs…).
Au mieux, quelques millions subsisteront s’ils s’enfuient à temps des contrées “occidentales” sous emprise.
Idéalement, le tiers-monde comme destination pour reconstruire… mais même la fuite est compromise puisque des soi-disant “tests” sont requis pour quitter leur sol hostile.

Directive 2001/83/CE

En tout état de cause, le laps de temps nécessaire pour démontrer que l’usage médical d’un composant d’un médicament est bien établi ne peut cependant pas être inférieur à dix ans comptés à partir de la première application systématique et documentée de cette substance en tant que médicament à l’intérieur de la Communauté.

Les directives sont faites pour être violées.

Le droit est un instrument de pouvoir, de puissance rien d’autre.

Depuis 2 ans, nous avons assisté au viol d’une chiée de lois, règlements, directives, jurisprudences et habitudes…

Bref. Tout le “légalisme” personnellement me fatigue (le pire ce sont les mecs qui parle du “Code de Nuremberg”… par définition même… la “justice des vainqueurs”)… car il est évident que la covidémence, en tant qu’opération globale, agressive, va bien au-delà de ce qu’on a pu connaître dans le passé (des affaires de corruption, d’espionnage, des actions clandestines agressives).

Non vous ne serez pas sauvés par un petit juge rouge, ou même plusieurs juges (rouges ou pas d’ailleurs), ni telle ou telle cour.

Cette naïveté doit être rangée à la cave. Les 2 années qui viennent de s’écouler en sont la preuve.

Je ne crois pas que leurs “contradictions” les fragilisent. AU contraire. La covidémence retourne tout, comme au judo.

Les “vaccins” n’empêchent pas la contamination ? Non, ils protègent des formes graves.

Les “vaccins” ne protègent pas des formes graves ? Non, c’est la faute du terrible virus qui mute.

Les “vaccins” blessent et tuent ? Non, c’est le terrible virus qui mute.

etc.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *