Categories
Pays Pognon

Thaïlande : destruction totale du tourisme

En 2019, la Thaïlande enregistrait 39,8 millions arrivées de touristes.

Depuis le 4 avril 2020 et l’interdiction de tous les vols internationaux commerciaux ?

Zéro.

Revenons sur les chiffres. Population du pays : 69,5 millions.

Covicas : 3 397. Covidécès : 58 (oui 58)

Possibilité de bidouiller les bilans ? Théoriquement oui puisque gouvernement type junte militaire bas de plafond, mal recarrossé “civil” après les élections de 2019 (suivant le coup d’état militaire de 2014).

Mais dans la pratique impossible puisque la Thaïlande est peut-être le pays qui utilise le plus…. Facebook au monde (mais oui !). En clair : difficile de cacher des piles de cadavres couillonavirés…

Nous sommes d’accord ? Bien.

“Sawadee khaaaaaaa. Allez tous vous faire foutre, vous ne rentrerez pas”.

Donc, frontières fermées. Hermétiquement. Zéro touriste. 2 millions d’emplois, officiellement, ont été détruits (source Bangkok Post).

Officieusement : davantage. Car si le tourisme compte entre 8 et 17 % du PIB, (ah les statistiques…) le secteur emploie de très nombreuses petites mains (emplois directs et indirects).

Ces gens n’ont plus aucun revenu depuis début avril.

L’état d’urgence sanitaire, sur lequel s’appuie l’interdiction des vols, a été prolongé jusqu’au 30 septembre… Manoeuvre purement politicienne.

Thai Airways, compagnie nationale en régime de banqueroute (chapter 11 à l’américaine), affiche sur son site des messages annonçant des annulations de vols… jusqu’au 31 octobre (ici et ).

Bref, on a toute les raisons de penser que cette démence absolue… va se poursuivre, pépère… jusqu’à ? C’est là le problème, le gouvernement n’en a aucune idée. Aucun plan de sortie de crise.

Juste la sidération.

La croyance de type vaudou du fameux “zéro cas”.

Et pour agraver le problème… une crise politique se développe au même moment (manifs d’étudiants, critiques des institutions comme la monarchie etc.)… ce qui va achever de rendre totalement paranos les militaires bas de plafond… qui auront encore moins de temps pour prendre conscience de l’apocalypse économique qu’ils ont provoquée.

Les militaires ont un neurone chacun. Donc gérer deux problèmes en même temps… difficile.

Le régime va rentrer en mode “survival“. Et l’histoire du pays montre que cela rime toujours avec… violence. Voire ultra violence…

Bref, le “pays du sourire” fait la gueule. Et pour longtemps.

PS : rappels. En janvier 2020, la Thaïlande a accueilli 800 000 touristes… chinois… Quotidiennement il y avait 6 vols directs… venant de Wuhan…. Et malgré tout cela… Rien. 3 400 cas, et 58 morts.

PS 2 : seuls les vols spéciaux dits de “rapatriement” sont autorisés. Pour les citoyens thais bloqués à l’étranger, et les non-nationaux (familles, permis de travail etc.)… Eh oui encore aujourd’hui des milliers de personnes qui veulent rentrer (dont des citoyens !) sont toujours bloqués en dehors du pays…. Un invraisemblable système de quarantaine obligatoire et contrôlée dans hôtels spéciaux a été créé (un cauchemar administratif et kafkaïen) et les retours s’effectuent au compte-goutte (250 à 500 par jour).