Categories
Chiffres Pays Saloperie et sida mental

Australie : hospitalisations bidonnées

The Prime Minister will press premiers for a uniform definition of Covid hospitalisations — after it was revealed that hundreds of patients listed as hospitalised were not taken to hospital because of the virus at all.

The NSW Health Health Minister that many of those listed in the daily statistics are simply testing positive in routine checks after being admitted for broken bones, labour pains or even mental health issues. Queensland Health has a similar reporting process in place. (source News)

Vous avez lu la même chose pour l’Angleterre… le Canada… l’Allemagne, la France etc.

La même arnaque est appliquée PARTOUT depuis 2 ans…

Jambes cassées, accouchements, blessures par balles, accidents de la route etc…. Tout et n’importe quoi est étiqueté “Covid”.

Il est ainsi piquant de voir les journalistes australiens utiliser le mot  “révélation” ! 😉

Très rapidement on a compris la supercherie. On a vu les news ahurissantes venant des Etats-Unis (les premiers cas révélés) où un accidenté en moto ou encore des blessés par balles furent étiquetés “morts du Covid”…

C’est tellement tentant… Cela fait grossir les chiffres.

Car que serait une terrible pandémie si peu de personnes finissaient à l’hosto ? Une pantalonnade.

Le premier ministre australien enfonce le clou :

“So, we need to get a standard definition on that because these are the key things we have to track now.”

Non ? Vraiment ? Deux ans après le début du cirque couillonaviral, le mec pense qu’il faudrait enfin définir les mots et les harmoniser ?

En voilà un qui a de la suite dans les idées !

Un conseil : après il faudra définir les “covimorts”… Les fonctionnaires australiens travailleront sans doute une bonne dizaine d’années  tellement le sujet est complexe. 😉

Après les hospitalisations bidonnées… ils ont inventé un concept encore plus fumeux : les hospitalisations virtuelles !

La preuve ici :

Wide Bay est une région de l’état du Queensland.

On y dénombre donc officiellement 217 patients Covid hospitalisés… mais 1 seul est réellement à l’hôpital… les 216 autres sont dans une “salle virtuelle” (virtual ward )… en clair dans leur domicile ! 😉

Quant à l’état du Queensland… quelle est la situation ?

Enième record terrifiant (2 222 nouveaux cas en 24h !), un véritable “raz de marée” pour reprendre l’expression d’Olivier Lavarié.

Mais constate la radio, d’une certaine manière déçue : “il n’y a toujours pas de patient en soin intensifs dans les hôpitaux de l’état ” !

Zut. Quel dommage.

Bref, on nage en plein délire.

Mais avec les Australiens on est habitués. Les mecs en tiennent une sacrée couche (dégénérescence typique des insulaires, Culte du Cargo, gauchisme congénital, sans oublier corruption chinoise et infiltration du PCC).

5 replies on “Australie : hospitalisations bidonnées”

Docteur, votre prémonition de fin d’article intitulé “le culte du cargo” est saisissante. Hier, en blaguant à peine et riant jaune, j’évoquais avec une amie “résistante” alors que nous nous promenions près de bois, les solutions de repli en cas de grabuge ou de persécutions (nous y sommes presque). Et d’évoquer le fait que si nous avions eu l’inconfort de vie de nos ancêtres de 1940, le passage à l’acte serait peut-être plus facile. Et de conclure qu’à l’époque le S.T.OBLIGATOIRE a dû en décider plus d’un. Et c’est aussi pour cette raison que leur perversité atteint des sommets…
Dilemme entre liberté et confort, le choix sera peut-être douloureux à résoudre.

Eh oui, je n’écris pas que des conneries !
😉

J’ai pris beaucoup de plaisir à écrire ce papier au sujet du Culte du Cargo et de la nasse qui se referme.

https://covidemence.com/2020/09/28/culte-du-cargo-la-nasse-se-referme/

Cette intuition était basée également sur des faits observables bien antérieurs au couillonavirus.

Ainsi, j’ai pu observer le resserrement des politiques de visa dans toute l’Asie du Sud-Est… Le temps où on pouvait glandouiller à droite, à gauche, ici ou là, avec de simples sauts de puce en avion (ou en bus, voir les fameux “visa run” en Thaïlande)… est bien terminé.

Le Covid renforce ce changement de paradigme.

Seuls les glands d’Europe de l’Ouest subissent -encore- une émigration sauvage, à coups de “open borders” et d’ONG terroristes.

Dans les pays asiatiques, et les autres (normaux), la fête est finie.

Des touristes pourquoi pas (et encore)… mais les parasites et les étrangers à demeure… c’est terminé.

On ne se mélange plus.

La grande partouze est terminée.

Chacun chez soi.

L’inconvénient, comme souligné dans l’article, est que si votre “chez vous” devient une prison… alors les carottes deviennent rapidement des navets.

Et vous devenez les morceaux de bidoche du pot-au-feu. 😉

En ce qui me concerne j’ai senti l’arnaque lorsqu’en échange de la suppression de la Taxe d’Habitation (qui n’était pas en fait un cadeau puisque ça revenait à supprimer des emplois et services locaux, surtout en milieu rural, essayez de trouver dorénavant une poubelle, même en centre-village), les taxes ont explosé sur les carburants notamment le gas-oil, donc surtout aux détriments des ruraux, ceux qui “ne sont rien”. Et je ne suis pas devenu Gilet Jaune parce que je n’y arrivais plus (j’étais même gagnant dans l’affaire) mais parce que j’avais connu le même genre de procédé d’étranglement à l’aide d’un foulard en soie, lors de ma “carrière” professionnelle, ou les stages pilotés par des “consultants extérieurs” on fait florès à partir des années 90 (le même genre de manipulateurs qui sont aux manettes actuellement, puissance 10). Un galop d’essai concluant et il n’est donc pas étonnant que la majorité de la population soit assoupie. Malheureusement je ne connais pas la véritable formule magique que Gérard MAJAX prononçait à la fin de ses expériences d’endormissement sur les téléspectateurs du Studio 101 (d’aucuns prétendaient que c’était “1,2,3, réveillez-vous”).

Avec le STO, le mythe du maréchal protecteur de la France face aux dires lois du vainqueur occupant, a commencé à se lézarder furieusement et à apparaître comme une escroquerie. Et entre la poêle à frire et le feu…

Leave a Reply to baretous Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *