Categories
Mutants Saloperie et sida mental

Collection automne-hiver : le nouveau variant annoncé

Je vous présente AY42. Un nom à la con, mais bon on fait avec ce qu’on a sous la main, hein. Cet horrible mutant a une sale gueule c’est indubitable. Sa mission est donc de vous pourrir l’hiver. De rien, c’est gratuit.

Réglé comme du papier à musique. Au milieu de l’automne, la nouvelle collection est activement préparée.

Comprendre : le nouveau variant. Eh oui, le couillonavirus c’est d’abord de la fashion. Un calendrier serré et précis.

Le variant indien avait permis d’occuper tout l’été (on se souvient du psychodrame monté au sujet de l’Inde en avril-mai dernier)… mais là, à l’orée de l’hiver dans l’hémisphère nord, il convient de relancer la terrible épidémie.

Avec donc un nouveau “mutant”, si possible un peu moins branleur que l’indien (qui franchement ne cassait pas 3 pattes à un canard laqué pékinois en terme de dangerosité).

L’Angleterre avait ouvert le bal, préparé le “débarquement” en quelque sorte. Son petit nom ? AY42. Oui, c’est ridicule.

Pour dire les choses brutalement : c’est un sous-indien.

Lien : https://www.dailymail.co.uk/news/article-10107049/Is-infectious-strain-Delta-taking-Britain.html

Le truc avait été en réalité repéré dès le mois de juin… Mais bon, le scénario n’était pas encore prêt.

Les premières données calculées au branlomètre et confirmées par le pifomètre sont trop horribles : AY42 serait 15 % plus contagieux que l’indien qui lui-même était des millions de fois plus contagieux que… tout le reste. 😉

Tout ceci est à mettre au conditionnel bien sûr, comme disait Jean-Claude Bourret à la grande époque.

Bordel, mon stagiaire chinois au service illustrations a confondu Yves Mourousi avec Jean-Claude Bourret. Ces jeunes, aucune culture… C’est pénible.

Bref. Les experts affirment qu’il serait déjà responsable de 10 % des nouveaux cas outre-Manche.

Et que cela a doublé en 1 mois. Paf. Belle dynamique donc, le truc est bien énervé.

Puis on annonça sa présence… aux Etats-Unis (tu parles… 7 cas !).

Et enfin, Israël.

Ah Israël… ! Terre aussi promise que vaccinale.

Juifs ? Non, Pfizer ! 😉

Israël…

Démocratie exemplaire (au milieu d’un océan de musulmans dégénérés et sanguinaires) avec son étoile jaune 2.0, le fameux “green pass” conditionné à la non moins fameuse troisième dose.

Bref, Israël un candidat idéal.

Un candidat qui n’en veut. Un candidat qui dit “scout toujours“. Un candidat qui veut vraiment remporter le cocottier et la cagnotte…

Un sous-variant circule dans plusieurs pays européens. Il est encore rare mais est observé de très près par les autorités sanitaires

Israël a recensé sur son territoire un premier cas d’un sous-variant du Delta, qui circule déjà dans plusieurs pays européens, a indiqué le ministère de la Santé.

«Le variant AY4.2, qui a été découvert dans plusieurs pays d’Europe, a été identifié en Israël», a indiqué mardi soir dans un communiqué le ministère. (source Sud-Ouest)

La science en Israël est formelle : les saucisses ça marche. Les vagues successives qui se ressemblent TOUTES… le prouvent. Pas. 😉

Voilà. Mais la collection automne-hiver demeure pour l’instant… encore floue.

C’est normal. C’est le début de la campagne de presse. Faut respecter le plan marketing et le plan de com’.

Tout est au conditionnel. Les détails seront dévoilés peu à peu. 😉

La Fashion Week couillonavirale peut commencer. Vous allez en prendre…. plein les fesses. On annonce des tons beiges, des matières fluides, des coupes imaginatives. Et plein de nouvelles doses.
MISE-A-JOUR

Comme prévu, les médias français se jettent sur le sujet comme la petite vérole sur la tata à Raoul.

Ainsi le Figaro fait le point.

Et le point, il faut faire puisque 14 cas du AY42 ont été détectés dans notre beau pays.

C’est chaud.

Cette fois c’est sûr, on va tous mourir.

Categories
Saloperie et sida mental Vaccinocircus

Australie, Territoires du nord : vaccination obligatoire

Les Aborigènes ont vite compris que toutes les conneries virales des Blancs… c’était un gros pipo. La preuve en image (le pipo géant c’est pour protester).

Oh ! Encore un ! Quoi ? Un Tadjikistan ! 😉

Caissiers, coiffeurs, réceptionnistes… du Territoire du Nord en Australie font partie des dizaines de catégories professionnelles qui devront être vaccinées pour continuer à exercer, ont annoncé mercredi les autorités, une mesure d’une ampleur exceptionnelle. (source Le Figaro)

La pandémie explose ? L’Australie serait dévastée par le virus tueur  ? Non, les autorités sont juste… “inquiètes“… par le faible taux de vaccination dans cette région !

Et ça, ce n’est pas covicompatible, ni covicool.

Où se trouvent donc ces terres si particulières et si peu hospitalières ?

Le vaste Territoire du Nord s’étend de la ville de Darwin à l’Outback d’Alice Springs et d’Uluru, une région trois fois plus grande que l’Espagne.

C’est grand mais très peu peuplé… 245 000 têtes de pipe. On pouffe. C’est à peine la taille d’un petit troupeau de moutons en Nouvelle-Zélande.

Mais bon c’est scien-ti-fi-que…  le couillonavirus doit s’éclater là-bas… parmi le rien.

Dur pour un virus de se reproduire au milieu des cailloux…

En fait… le problème… il y a des… Aborigènes.

Aïe

Le mot est lâché.

Des mecs pas clairs, pas francs du colier, un peu comme les noirs dans les Dom-Tom.

Vous savez ces gens qui sont désormais désignés à la vindicte populaire, non à cause de la couleur de leur peau (ça c’est mal) mais en raison de leur statut vaccinal (ça c’est bien).

Ils sont en effet un peu plus intelligents que les petits blancs craintifs et woke… et ils rejettent massivement tous ces produits de merde.

Martinique, Guadeloupe, Guyanne…

Ce racisme indirect basé sur le statut vaccinal est approuvé et même promu par le gouvernement (lire ici) !

On trouve le même phénomène à l’autre bout du monde, en Australie.

Cette vaccination obligatoire s’apparente bel et bien à une punition infligée à des êtres jugés inférieurs.

Une chose est certaine : avec les restrictions liées à leur statut vaccinal… ils deviennent de facto inférieurs.

POST-SCRIPTUM

L’actualité fait bien les choses… Et on saluera l’action résolue, le courage et l’intelligence… des nègres –au sens Olivier Variant du terme- dans les Dom-Tom.

lls viennent de remporter une victoire éclatante contre les petits gestapistes parisiens, tous bien blancs par ailleurs.

Dans le cul Olivier.

Le passe sanitaire n’est plus obligatoire pour les soignants du CHU de Martinique.

Cette décision fait suite à un bras de fer avec des syndicats de santé martiniquais opposés à cette obligation vaccinale. Les organisations syndicales avaient ainsi bloqué l’accès au CHU en début de semaine, avant d’être contraints par le tribunal judiciaire de Fort-de-France de libérer les portes de l’établissement. (source Le Figaro)

Bravo aux nègres (ou sales juifs, ça fonctionne aussi)… c’est-à-dire aux individus officiellement ostracisés, discriminés par l’état, comprendre les crapules -des groupuscules bien privés- qui se cachent derrière ce mot.

Le statut vaccinal comme outil de discrimination c’est comme la discrimination basée sur la couleur de la peau.

Et il est significatif que ces discriminations se répondent en quelque sorte…

Categories
Chiffres Pays Vaccinocircus

SS in Uruguay (and Paraguay) j’siffle un jus de papaye

Paraguay et Uruguay. Deux pays d’Amérique Latine peuplés d’ancien dignitaires nazis (ah la régie me signale qu’ils sont tous morts, zut).

7,11 millions d’habitants pour le premier, 3,4 millions pour le second.

28,9 % de la population doublement vaccinés pour le Paraguay (minable), versus un très solide 75 % pour le second.

L’Uruguay est tellement bon élève que les autorités ont foncé dans la campagne de la troisième dose (avec du Pfizer, c’est meilleur, lire ici) et affichent maintenant un gros 32 % de la population “boostés”… Une performance au niveau mondial.

Le Paraguay de son côté n’en a rien à foutre et continue de siffler des jus de papaye en regardant passer les vaches (ou les trains, c’est selon).

Il est temps de refaire le match avec les graphiques qui vont bien.

On commence avec les covicas par jour et par million d’habitants, moyenne mobile 7 jours.

La conclusion est aussi scien-ti-fi-que qu’évidente : les vaccins, les boosters, la 3ème dose tout ça… ça marche du feu de dieu.

Ca marche tellement bien… qu’on ne s’en aperçoit même pas ! 😉

La dynamique épidémiologique est rigoureuseument identique dans les 2 pays.

Idem du côté des covimorts… Zut.

Le terrible couillonavirus se fend la poire.

Afin d’illustrer le foutage de gueule et pour finir en chanson comme il se doi(g)t, et surtout pour rester dans le même thème comme disait le Grand Serge :

S.S. in Uruguay
Sous un chapeau de paille
Je siffle un jus de papaye
Avec paille

S.S. in Uruguay
Sous le soleil du rail
Les souvenirs m’assaillent (aie aie aie)
Aïe, aïe, aïe

Il y a des couillonnes
Qui parlent d’extraditionne
Mais pour moi pas questionne
De payer l’additionne

S.S. in Uruguay
Je n’étais qu’un homme de paille
Mais je crains des représailles
Où que j’aille

S.S. in Uruguay
Sous un chapeau de paille
Je siffle un jus de papaye
Avec paille

S.S. in Uruguay
J’ai gardé de mes batailles
Croix gammée et médailles
En émail

Et toujours ces couillonnes
Qui parlent d’extraditionne
Mais pour moi pas questionne
De payer l’additionne

S.S. in Uruguay
J’ai ici de la canaille
Qui m’obéit au doigt, heil
Et à l’œil

Tu veux une troisième dose ? Siffle plutôt un jus de papaye, le cul posé sur une plage. Ton système immunitaire et tes papilles te diront merci et tu auras surtout l’air moins con.