Categories
Mutants Pays

Saga Africa : le variant aux 34 mutations

Note de mon stagiaire chinois au service illustration : “je voulais mettre Noir c’est noir de Johnny Hallyday… mais en raison des problèmes de droits, un guerrier africain en tenue traditionnelle est plus approprié. Et beaucoup moins cher.”

Nous en étions restés à deux (le double mutant originaire d’Inde)… la noire Afrique éclate la scène mutaphile… avec un super variant qui compte pas moins 34 mutations dont 14 sur la fameuse protéine Spike !

Oui madame !

En clair, ce bordel est hyper énervé et va probablement défoncer tous les pseudos vaccins génique qui se concentrent tous sur cette fameuse protéine.

Et d’où vient-il ?

Très tôt j’avais parié sur… la Somalie, car archétype du pays failli et donc pouvant rajouter pour pas cher une couche de terreur bien noire ambiance coupe-coupe, Ebola, Saga Africa.

Je n’étais pas loin.

La Tanzanie.

Je sais, le nom sonne bizarre, c’est fait pour. Afrique de l’est. Le pays s’étend même à l’île de Zanzibar sans oublier Dar El Salam. C’est l’inconnu, le frisson garanti, c’est l’über exotisme, mais avec en toile de fond Joseph Conrad et son Au coeur des ténèbres.

Kurtz n’est pas loin. Et lui aussi est énervé.

And amongst those changes are 14 within the spike protein – the part of the virus which it uses to get inside human cells and make people sick.

The Brazilian variant has 18 mutations total, with 10 mutations in the spike, while the UK strain has 17 mutations, including eight in key protein.

The apparent new variant also contains the worrying E484K change – referred to as an “escape mutation” – which helps the virus beat antibodies and is coming in other worrying strains.

The variant of interest (VOI) was discovered in three air travellers who were arriving in Angola from Tanzania in the middle of February – with both countries having been on the UK red list since January. (source The Sun et DailyMail)

En réalité, cette news remonte à fin mars (article Bloomberg).

Comme d’habitude… on ne sait pas grand chose. Plus dangereux ? Moyen ? Passionnément ? A la folie ?

On subodore. On s’interroge. On suppute. Qui sait ? En anglais : who knows ?

Not enough is known about the Tanzanian variant for scientists to decide whether it is any more dangerous than existing ones.

En revanche, il y a une certitude : il vient à point nommé pour justifier :

This is why Britain is preparing a booster vaccine campaign this autumn so people can get extra protection specifically against the South Africa variant, which is mutated from the one the original vaccines were based on.

Eh oui, la fameuse 3ème dose au Royaume-Uni, annoncée depuis longtemps déjà (lire mon article).

Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir“… C’est covid. C’est rock’n roll.

Qu’est-ce qu’on mange ce soir ?

Qui s’endort avec la Tanzanie qui gratte, se réveille avec un Covid carabiné.

 

13 replies on “Saga Africa : le variant aux 34 mutations”

Il faut 10h de bus pour faire 100km
C’est bien le dernier pays auquel j’aurais pensé pour la mutation triple loots qui mettra fin a l’humanité.

… Si vous trouvez un bus.
😉

Rappelons que le Mutants Circus est conçu pour justement… être un cirque. Tout peut donc arriver. Là c’est la Tanzanie, demain pourquoi pas le Cantal, ou la Bosnie-Herzégovine.

Au fond, c’est du marketing.

Ce qui compte est que les coronavirus mutent en permanence (contrairement à ce racontaient le professeur Hanouna, Casimir ainsi que la grande scientifique Karine Lacombe)… dans le cadre de la covidémence ce n’est pas un bug, mais une fonction.

Au bout d’un an , et malgré les données, toute l’Asie par exemple est membre de la secte “Zero Covid”. Aujourd’hui, comme hier.

L’Occident commence à s’y mettre, aussi.

La conclusion est évidente : Si la saleté devient endémique et saisonnière (comme grippes et rhumes), alors… c’est bien le Reich de 1 000 ans qui commence.

Nous n’en sortirons jamais.

Le dernier devrait être le mutant tchetchène, celui qui vous décovidécapite à la machette, et seule 2 doses du booster Spoutnik V peuvent vous sauver, mais Vérandouille préconisera le doliprane… par sécurité, même plus besoin d’appeler le 15 pour crever.

On ira buter les terroristes jusque dans les chiottes

Ah Poutine en 1999 face aux Tchétchènes.

C’était le bon vieux temps.

Le monde d’avant…

Aujourd’hui, les terroristes ont les régularise. Mais je m’égare. 😉

Ouais mais avec masque et test PCR hein, parce que faut pas déconner, la grippe covid19 c’est vachement plus dangereux qu’un malheureuse petit terroriste kalachnikov en bandoulière.

Le mutant tchétchène est contesté par le mutant du Gévaudan qui étrangement fait ses razzia mortelles la nuit.
En plus il est indétectable 😉

bonjour, et tout cela parce que une chauve souris en mal d’amour, est allée se baguer un pangolin dans une boite échangiste lgbtxyz de wuhan, manque de bol… de riz!, bourré… au sortir du lieux de débauche ;le pangolin trop naif, s’est fait bouffé par un chinois vicieux (pléonasme) .voila les fondamentaux, après tout le reste n’est que divagations…

Comme par hasard en Tanzanie, là où le président anti-covidémence est mort subitement. Je pense que les variants apparaissent dans les pays qui doivent être punis pour leur manque de covidisme. Brésil c’était évident. UK, là c’est la punition du brexit. Etc. Ça permet de justifier ensuite une mise au ban du pays

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *