Categories
Médicament Pays

Oh zut : résultats positifs de l’ivermectine au Brésil, Paraguay, Pérou

“Il n’existe pas de traitement contre le Covid”…. Merde ils vont encore me tomber dessus.

Hydroxychloroquine, antibiotiques comme l’azithromycine (lire ici), zinc, anti-inflammatoires non stéroïdiens, vitamine D… la pharmacopée anti-couillonarivale est déjà bien fournie.

Et ça marche, malgré les dénégations de plus en plus grotesques des appareils étatiques appuyés par les grands labos (qui n’attendent tous qu’une seule chose : les fameux vaccins ou thérapies géniques).

On a déjà parlé de l’ivermectine, un médicament anti-parasite, créé à la fin des années 70 (au Japon).

Ceux qui sont malins, qui ont de la culture générale et ceux qui ont des enfants ont lu le papier de Didier Raoult… publié en 2013. Article où il révèle le grand secret : une dose d’ivermectine… Et les poux… finis. Disparus. Pfuit.

Une seule dose… Alors que depuis des décennies on se casse le cul à acheter des shampoings, des lotions à la con… des sommes colossales… pour une efficacité proche de zéro.

En 2017, le marché des articles antipoux vendus en pharmacie a représenté près de 63,4 millions d’euros, en hausse de 10 % en valeur sur un an (source Le Monde)

Une méta étude passionnante vient d’être publiée aux Etats-Unis. Elle montre les effets spectaculaires de cette molécule en traitement au début et même pour les cas hospitalisés (et même les “post Covid”, ceux qui traînent des symptômes pendant longtemps).

Son titre ?

Review of the Emerging Evidence Demonstrating the Efficacy of Ivermectin in the Prophylaxis and Treatment of COVID-19.

Lien : https://osf.io/wx3zn/

Cette étude présente les résultats d’autres études… Par exemple au Paraguay, Brésil et Pérou.

Je vais détailler un seul exemple (parce que j’ai la flemme, vous devez bosser de votre côté aussi) : au Paraguay, le gouverneur de l’état de Alto Paranà (sud-est)… a distribué de l’ivermectine, sous le couvert d’une campagne “anti parasites” (car le gouvernement central ne recommande pas l’usage de cette molécule contre le Covid).

30 000 boîtes distribuées entre septembre et octobre.

Covidécès et covicas entre juin et novembre. L’état du Alto Paranà est en bleu. Asuncion en orange. Central en rouge et les autres états en gris. On voit clairement le décrochage à partir de septembre/octobre et la distribution d’ivermectine.

Bien entendu, les clowns tristes vous diront “c’est du pré print ! L’étude n’a pas été revue, prout ” et patati et patata.

Les mêmes personnes covidémentes qui veulent vacciner la planète entière avec des thérapies géniques développées… en quelques mois, sans aucun test sérieux, aucun recul, sans données… !

Et si vous voyez là une quelconque contradiction, c’est que vous êtes un fasciste, raciste, voire même homophobe (en plus de grossophobe, et de transphobe bien entendu, sans oublier les classiques bien que surfaits antisémite et islamophobe).

😉

Enfin je signale un site qui recense toutes les études liées à l’ivermectine.

Lien : https://ivmmeta.com/

Et les détails : https://c19ivermectin.com/

Et comme d’habitude, le petit Olivier est encore attendu à l’accueil.

Avec un change propre.

POST SCRIPTUM

Je signale l’article absolument remarquable écrit par le docteur Gérard Maudrux (sur son blog) : Le traitement du Covid existe

Clair, lumineux, argumenté. A lire de toute urgence et à faire tourner !

POST COITUM

Le hasard fait bien les choses, un collectif français a publié une tribune  fin novembre pour promouvoir l’ivermectine et dénoncer le silence des autorités.

La scandaleuse indifférence à l’efficacité prouvée de l’ivermectine

13 replies on “Oh zut : résultats positifs de l’ivermectine au Brésil, Paraguay, Pérou”

Les chiffres covid fournis par le gouvernement sont faux.
Le R0,chiffre de reproduction,est proche de 0.5,ce qui signifie que l’épidémie régresse.
Le chiffre de nouveaux contaminés(tests positifs)est stable ou en faible augmentation,ce qui signifie que l’épidémie repart.
Ces deux chiffres disent le contraire.
Sauf si l’on augmente le nombre de tests pratiqués,ou la sensibilité des tests.
En gros,on se retrouve avec une épidémie qui régresse,des services hospitaliers a moitié vides.C’est très dangereux.

Dangereux ? Non, c’est voulu.
Salomon, l’homme qui s’obstine à remonter le cours de sa propre bêtise… a été très clair hier : la situation est mauvaise.
😉
Donc tout se déroule comme prévu.
Bien entendu, ce qualificatif est collé comme une merde à l’objectif chiffré (les chiffres !) fixé par l’adolescent perturbé de l’Elysée : “5 000 cas par jour”.

Sorti de son chapeau de clown. Ou de sorcier.

Pourquoi 5 000 ? Et pas 2 000 ? Ou 18 000 ? Ou 11 000 ?

Ca n’a aucune espèce d’importance.

Ce qui compte c’est de pouvoir fixer un objectif irréalisable et ensuite prendre à témoin le cheptel : “ca ne va pas, on ne respecte pas l’objectif”.

Docteur,quand je disais “c’est très dangereux” ,c’était de l’humour grinçant,bien sur!
La communication du gouvernement est intéressante:
début de l’épidémie,focus sur les réanimations
fin de la première vague,focus sur le RO
deuxième confinement focus sur les contaminés,tests,malades on ne sait plus trop
troisième confinement?Il faudra que la dette de la France soit totalement remboursée?

La dette ? 😉 Les Français ne savent même plus ce que c’est.

Non.

Pour relancer le jeu (car c’est une évidence… après l’hiver vient le printemps… et donc les vacances du couillonavirus)… il ne reste qu’une seule chose.

Covid-20 ou Covid-21.

En clair, une “mutation” opportune, donnant des cas plus graves etc. C’est le seul moyen pour entretenir la covidémence, après mars 2021.

La “covifatigue” est une réalité. Les gouvernements occidentaux vont devoir trouver quelque chose de “neuf”. Et si possible, d’un peu plus effrayant que la version actuelle du couillonavirus.

“La “covifatigue” est une réalité”
Je vous confirme que dans ma région,le confinement ne tient plus.Pas de controles.Quand il y en a c’est plus de l’intimidation sans vérification des attestations.Je n’ai pas fait une attestation depuis le début.De toutes façons ,les forces de l’ordre ne sont pas assez nombreuses.
De plus sur les routes les gens font les phares pour vous avertir.
Nous évitons les centres commerciaux,les grands axes,surtout quand il fait beau l’après midi.

Prendre l’exemple du Paraguay ? Vraiment ? Avec comme président un certain Mario Abdo, ça me fait mal au ventre. Franchement, c’est un petit pays tout pauvre contrairement à la puissante et glorieuse France. France qui possède le meilleur système de santé au monde, faut-il le rappeler ?

Le conseil scientifique entourant notre bien aimé président est constitué des plus hautes sommités que le monde ait engendré depuis Pif Gadget. Je fais confiance à la grandeur d’âme, l’honnêteté sans faille, la probité éclatante et la sagacité époustouflante de notre président pour nous sortir de cette pandémie assassine !

J’appelle à un durcissement du confinement ! Livraison de PQ organisé par l’armée. Réquisition de tous les McDonalds, Subways, KFC de France pour nourrir la population, livraison également effectuée par l’armée.

Non mais !

En plus de Pif Gadget, il convient d’ajouter… Rahan.

Cela me semble approprié.

Concernant la France… on trouve une étude : “Bénéfice de l’ivermectine : de la gale à la COVID-19, un exemple de sérendipité”

Un cas de gale dans un Ehpad en Seine-et-Marne début mars… et zou tout le monde fut traité à l’ivermectine… Et… miracle… le couillonavirus n’a pas pu rentrer par la porte de derrière. Ni celle de devant.

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S015196382030627X

Caramba ! Encore raté !

Merci pour cette information. Comme vous l’écrivez souvent dans vos chroniques (toujours excellentes et croustillantes), nos décideurs ne peuvent pas être idiots à ce point et ignorer toutes ces études, pistes, preuves de traitements divers et variés.

A propos des poux, il existe un traitement très simple et pas cher : l’alcool à 90. Le soir, mouiller les cheveux avec de l’alcool, mettre un bonnet en plastique, et dormir avec. Le lendemain les poux et les lentes sont ratatinés ! Sans dommage pour les cheveux et le cuir chevelu.
Ma mère, ma fille et moi-même avons expérimenté ce remède avec succès, sauf que pour ma mère il n’y avait rien d’autre que de l’eau-de-vie, c’était la guerre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *