Categories
Saloperie et sida mental Vaccinocircus

Vaccin : comment rendre folle une femme de 97 ans

Chaque jour, les limites de l’ignoble sont franchies.

France 3 balance un sujet, repris par d’autres médias :

«Ultérieurement c’est quand ?». Voilà la question que se pose tous les jours Madame Bauer, une femme âgée de 97 ans, qui a partagé sa détresse avec nos confrères de France 3 Bretagne, alors qu’elle ne parvient pas à se faire vacciner.

Cette vieille femme est dans une telle détresse mentale, provoquée, instrumentalisée par la covidémence, qu’elle devient… démente elle-même.

Madame Bauer vit à Perros-Guirec, une commune bretonne où un quart de la population est âgée de plus de 75 ans. Comme de nombreuses personnes âgées, elle souffre de l’attente pour pouvoir se faire vacciner et appelle jusqu’à cinq fois par jour le centre de vaccination le plus proche de chez elle pour tenter de réserver un créneau, en vain

10 replies on “Vaccin : comment rendre folle une femme de 97 ans”

Ah mémé… si tu avais accepté d’entrer à l’Ehpad du coin, l’année dernière comme on te l’avait suggéré… tu serais, immunisée et en plus vaccinée en cas de survie… comme Camille le Houx, 40 ans d’Ehpad un record y compris une épidémie de covid, et 4 jours de Pfizer21… Ce que la presse locale s’est bien gardé d’imprimer (article confiné sur internet)…

Interprétation formelle par rapport à ce petit reportage soigneusement formaté.

Une infirmière retraitée de 97 ans aurait une peur panique de mourir ?
Combien de ses propres enfants a-t-elle pu enterrer cette dame, de ses amis d’enfance, de personnes chères, de malades ?
N’ aurait elle rien apprit de la vie, de la vieillesse, de la maladie et de la mort ?
Sans dire pour autant qu’elle pourrait les “rejoindre” (faut-il croire en une philosophie de vie ?), si nous perdons de vue les principes qui régissent cette vie, nous créons notre propre enfer sur terre.
La vie est la plus cruelle des maladies car un jour fatal (c’est le mot) nous mourrons.
Repousser par tous les moyens cette issue vouée à l’inexorable devient une folie que l’on s’impose uniquement par égoïsme.

Mais un biais d’interprétation est sous-jacent car l’objectif du reportage est de démontrer que la pénurie de vaccin est un besoin vital pour les “vieux”. Accessoirement il le sera(it) pour tous.

C’est oublier, nier que l’isolement est la principale raison qui pousse nos anciens à se faire vacciner.
L’illusion que les enfants et les petits enfants pourront revenir les voir sans masques et sans précautions délirantes est l’argument majeur pour se précipiter tels des canards sans tête vers la “vaccination” salvatrice.
Ces générations issues des années des grands “progrès” techniques et scientifiques ne peuvent croire à la mise en oeuvre de tests vaccinaux à grande échelle et de devenir des cobayes de laboratoire.
Inconcevable de penser qu’ils n’auraient pas plus de “valeur” que ceux à qui l’on a pu imposer des tests “médicaux” dans des camps…

Sous ce dernier aspect le biais est cognitif, la conséquence d’un matraquage médiatique permanent sur les bienfaits de la science.

Propagande quand tu nous tiens …

“…. la première phase de vaccination …. s’est déroulée de telle manière que tous les résidents étaient rassemblés dans la salle de loisir du premier étage. Une équipe de soignants, composée d’un vaccinateur âgé, de trois aides soignants et de deux soldats fédéraux en uniforme de camouflage, a effectué les vaccinations.”
https://www.businessbourse.com/2021/02/15/achtung-en-allemagne-des-residents-en-ehpad-sont-morts-apres-le-vaccin-pfizer-biontech/

Moi je trouve ça très bien de mettre des soldats en tenue de camouflage dans les équipes de vaccination. On n’est jamais trop prudents, surtout avec tous ces apprentis terrorisses qui se cachent dans les ehpad.
Et puis ça pourrait lui rappeler le bon de la guerre à Mme Bauer !

Comprenez, des fois qu’un vieil homme dégaine son rollator GTI bi-turbo à quadruple échappement chromé. Dangereux, mortel, non?
D’autant plus que cela peut s’équiper de missiles Stinger ou AAMRAM et mitrailleuse quadruple fût refroidis à l’huile.
Donc autant tuer la menace dans l’oeuf. Face à une telle menace (MAX) L’armée est vraiment indispensable.

Je ne connais pas les détails, mais si c’est sa propre famille qui refuse de venir la voir tant qu’elle n’est pas vaccinée, il est assez normal qu’elle soit impatiente, non?
Les fautifs, ce seraient alors sa propre famille d’abrutis qui gobent la propagande en ayant placé leur cervelle en veilleuse, et j’en connais, des crétins pareils. Des palanquées entières, même, de ces couillons qui tremblent pour leur vie et sursautent à la vue d’un nez au-dessus d’un masque, même à 10 mètres.
D’un autre côté, si elle leur avait inculqué le sens critique, elle n’en serait sans doute pas là…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *