Categories
Vaccinocircus

Moderna : le jetage sous le bus se confirme

Merdona ? in nomine Patris, et Filii et Spiritus Sancti.

Clap de fin ? On s’y achemine, pépère.

Les résultats d’un rapport mené par les Centres régionaux de Pharmacovigilance de Lille et Besançon montrent qu’il existe, potentiellement, un surrisque de myocardite avec le vaccin Moderna. (source Le Parisien)

Il y a peu, c’était la Haute Autorité de Santé qui s’inquiétait concernant les 3èmes doses (lire ici).

« Le taux de notification est plus élevé chez les garçons de moins de 30 ans, en particulier après la deuxième injection et dans la tranche d’âge entre 18 et 24 ans », précise le rapport publié ce vendredi. La répartition est la même pour Pfizer, même si les taux sont bien moins élevés.

Ils en mettent du temps à admettre la réalité… C’est poussif.

Et on note toujours la remarque absurde :

La balance bénéfice/risque est toujours positive.

Ben non mes chéris… Un homme jeune en bonne santé n’a aucun risque Covid. Mais par contre, il a bel et bien un risque “vaccinal”, même très faible.

Ergo : la balance est déséquilibrée.

En tout cas, les mêmes effets se produisent avec le Pfizer.

Mais Pfizer, depuis le début, c’est différent.

Moderna est une petite boîte de merde… un Poulidor qui était bien pratique pour éviter de devoir utiliser le mot “monopole”.

The Winner Takes It All.

Un seul produit demeure au firmanent vaccinal : Pfizer.

En outre, il faut bien comprendre que Moderna en France… ce n’est rien (source Covidtracker).

POST-SCRIPTUM

En Suède c’est le clap de fin pour Moderna… La “pause” décidée après des risques de myocardites chez des gens jeunes… euh… est repoussée… A une date inconnue.

Genre jamais. 😉 (source DailyMail)

Et en Allemagne, ça vient de tomber…

La commission vaccinale allemande (STIKO) a recommandé mercredi de vacciner les moins de 30 ans seulement avec le vaccin de Pfizer-BioNTech face au risque de myocardite pour cette population provoqué par Moderna. (source Le Figaro)

Y compris pour… les femmes enceintes. Eh oui, on les oublie un peu trop souvent !

Bref, Moderna est cuit.

Bye, bye.

16 replies on “Moderna : le jetage sous le bus se confirme”

Excellente trouvaille (le site).

En effet, le tableau fait mal aux fesses…

Mais bon, cela ne changera rien.

Ce qui est plus significatif… c’est la décision de Taiwan. Une news majeure à mon avis (j’en parlerai demain).

https://www.taiwannews.com.tw/en/news/4340862

Je reviens sur le site… Il y a un truc qui me semble EXTREMEMENT INTERESSANT !

https://vaersanalysis.info/2021/11/08/death-by-lottery/

Les morts… sont CONCENTRES SUR UN TRES FAIBLE NOMBRE NUMEROS DE LOTS !

Si c’est vrai/confirmé… c’est une bombe. Attention, il peut y avoir des biais.

Des docteurs, dans un hosto, utilisant les mêmes lots, et qui feraient le travail de saisie des données dans le système consciencieusement… alors que d’autres ne le feraient pas ou moins bien.

ouep, et/ou une quantité extravagante de placebo…? rappel-toi ces malencontreuses séances de piquage faites au sérum physiologique, et ce dans pas mal d’endroits, en début d’année.

n’empêche, en Autriche quand tu acceptes la piqûre pour 30 minutes gratis avec une fille de joie, tu fais comment pour prendre ton pied avec le masque et les gestes barrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrières…? elle te latte les couilles ?

il est assez bien étabi néanmoins que le moderna est plus réactogène que le pfizer (probablemet car il est plus dosé) et que les myocardites sont plus fréquentes avec le premier, même si le second reste mal toléré

donc, tous les sportifs pro ou amateurs, jeunes ou moins jeunes, qui tombent comme des mouches suite à des arrêts cradiaques, sont :
-soit accros aux saucisses (de strasbourg, de frankfurt, de monbéliard…)
-soit accros à l’herbe qui fait du rigolage… j’ai bon ?
j’ai le niveau pour être ministre de la vérité vraie dans la santé économique et sociale et solidaire et écologique et égalitaire (homme-femme-chèvre-saucisse)…?

Ouh, Bourla (de Pfizer) a reçu plein de récompenses, dont celle toute récente du meilleur manager commercial des mains de la présidente de la commission européenne : wonder la hyène.

BUSINESS INSIDER FRANCE (4/12/2020)

Ugur Sahin, PDG de BioNTech, devient l’une des 500 personnes les plus riches au monde.

Avec 5,06 milliards de dollars (4,16 milliards d’euros), l’Allemand d’origine turque est désormais la 493e fortune mondiale. © Wikimedia Commons

La pandémie fait aussi des heureux. Deux jours après l’homologation du vaccin de Pfizer/BioNTech au Royaume-Uni, le PDG de la biotech allemande, Ugur Sahin, est devenu l’une des 500 personnes les plus riches du monde.
L’industrie pharmaceutique le sait depuis l’avènement de la pandémie : la course au vaccin peut s’avérer très lucrative. Le cours de BioNTech a en effet explosé de 250 % depuis le début de l’année, notent Les Echos. Avec 5,06 milliards de dollars (4,16 milliards d’euros), l’Allemand d’origine turque est désormais la 493e fortune mondiale, selon le Bloomberg Billionaires Index.

Et son pactole devrait encore s’accroître à mesure que le vaccin de Pfizer/BioNTech sera distribué dans le monde entier. Il est actuellement étudié par les agences du médicament américaine et européenne — la FDA et l’EMA — qui devraient donner leur feu vert avant la fin de l’année. Une belle récompense pour celui qui a cofondé BioNTech en 2008 avec sa femme, le Dr Özlem Türeci, qui en est le médecin en chef. Le couple avait atteint le seuil du milliard d’euros en juin dernier, après l’annonce de son partenariat avec le géant américain Pfizer.

A lire aussi — Découvrez le couple de milliardaires qui a aidé à concevoir
le vaccin de Pfizer

Il n’est pas parvenu à intégrer le cercle très fermé des 500 plus grandes fortunes par hasard. Dès janvier, alors les premiers cas de Covid-19 étaient détectés à Wuhan, Ugur Sahin a eu le nez fin : ce virus provoquerait une
pandémie. Il mobilisait aussitôt les scientifiques de BioNTech sur la recherche d’un vaccin. L’entreprise de biotechnologie allemande, introduite en Bourse depuis plus de dix ans, était jusqu’alors spécialisée dans la recherche de remèdes contre le cancer.

L’histoire ressemble à celle de Stéphane Bancel, le patron français de Moderna expatrié aux Etats-Unis. Il avait lui aussi flairé la pandémie et lancé prématurément son laboratoire dans la course au vaccin. Basé sur la même technologie (l’ARN messager), le remède de Moderna talonne son concurrent Pfizer/BioNTech, et pourrait lui aussi être déployé avant la fin de l’année. Comme son PDG talonne Ugur Sahin au classement des personnes les plus riches du monde — avec une fortune évaluée à 4,9 milliards d’euros, Stéphane Bancel pourrait lui aussi percer parmi les 500 personnes les plus riches du monde dans un avenir proche.
A lire aussi — On vous présente Stéphane Bancel, le PDG français
milliardaire de Moderna

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *