Categories
Saloperie et sida mental

Toc, toc, c’est qui ? C’est la variole du singe !

“Dis bonjour à la caméra”

[si vous avez lu cet article hier, allez directement à la “mise-à-jour”, en bas… très troublante]

Soit la variole du singe. Une saloperie venant d’Afrique, comme souvent.

Depuis quelques jours, pouf, des cas apparaissent subitement… en Europe, aux USA, Canada…

Précision importante : ça ne s’est jamais produit auparavant…

Cette saloperie se transmet sexuellement, fluides corporels, mais aussi… par gouttes aérosols (lire ici) sans oublier via les rongeurs…

L’idée qu’un seul homme, originaire du Nigeria… aient enfilé en si peu de temps des Italiens, Espagnols, Américains, Anglais, Portugais, Canadiens…  un Suédois et même un mec… en Belgique.. et en France est bien entendu risible.

Neuf pays…

Il y a donc bien des contaminations secondaires et peut-être non sexuelles

Aïe.

Serait-ce une nouvelle souche, beaucoup plus virulente ? Ou bien… les gens seraient-ils devenus… plus sensibles… Par exemple suite à des injections de produits ARNm absolument pas maîtrisés… ? 😉

Car enfin… des relations sexuelles entre hommes, africains ou pas, ce n’est pas exactement… nouveau. 😉

Alors vous allez me dire, bon on nous refait le coup du couillonavirus. Y’en a plein le cul, c’est le cas de le dire !

Possible.

Mais il y a une TRES GROSSE différence…

La variole du singe, selon les souches, peut tuer…. jusqu’à un cas sur 10…

10 %… alors que le couillonavirus c’est un ridicule 0,0xx %.

Il y a donc un monde entre les deux….

De plus la variole du singe semble apprécier les… jeunes. Les enfants même… Alors que le couillonavirus les ignore superbement.

Autre joyeuseté… le temps d’incubation est très long (5 à 21 jours avant l’apparition des symptômes)…

Dernière chose, histoire de bien vous mettre dans l’ambiance… On a souvent lu que l’arme bactériologique PARFAITE serait… justement la variole.

Les états ont même conçu des plans pour faire face (exemple la France en 2006).

Mais justement ce serait un peu trop visible (car le virus a été éradiqué en 1980, voilà pourquoi on ne vaccine plus, et les souches conservées dans les labos sont censées avoir été… détruites)…

Aussi le cousin de ce virus, c’est-à-dire la variole du singe apparu début années 70 quelque part au Congo (forcément), beaucoup moins contagieux, moins léthal, serait en réalité le vecteur parfait pour une attaque “bas bruit” (car il est endémique en Afrique, réservoir chez les animaux) donc facile d’accuser Mère Nature…

A noter que la vaccination antivariolique (arrêtée fin années 70)… protègerait largement contre la variole du singe.

Problème : des pans entiers de l’humanité n’ont donc pas cette protection… (en France la vaccination antivariolique était obligatoire jusqu’en 1979, et les rappels jusqu’en 1984).

Il y a en outre de nombreux effets secondaires…

Bref… Pourquoi maintenant ? Juste après le couillonavirus ? Et alors même que l’OMS est en train de prendre le pouvoir… sur les états (via un traité pour la gestion des épidémies en cours de négociation) ?

Encore plus fort… certains passent DEJA des commandes pour des vaccins (les Etats-Unis pour 13 millions de doses... à un fabricant danois, Bavarian Nordic, financé par… le NIH de… Fauci… oui, oui notre fameux “Coronavirus” Anthony Fauci… 100 millions de dollars, une paille !)

Et cerise sur la trogne du pangolin : le vaccin danois anti variole du singe a été approuvé par la FDA en… 2019 ! Trop fort les Américains !

Un tel don d’anticipation, chapeau. 😉

Encore des mystères mystérieux… Encore des coïncidences… encore des zeureux zazards !

L’Angleterre commande aussi des vaccins (lire ici).

A ce stade, je pense qu’il serait prudent de faire provision de popcorn et surtout… de pinard.

On ne sait jamais. 😉

L’armée des 12 singes… pour les connoisseurs avertis uniquement.
MISE-A-JOUR

Figurez-vous qu’en mars 2021 un exercice a été organisé par le Nuclear Threat Initiative (NTI) en association avec la Munich Security Conference (MSC)… simulation basée sur “une souche inhabituelle de variole du singe“.

Ah… ?

Le scénario ?

The exercise scenario portrayed a deadly, global pandemic involving an unusual strain of monkeypox virus that emerged in the fictional nation of Brinia and spread globally over 18 months. Ultimately, the exercise scenario revealed that the initial outbreak was caused by a terrorist attack using a pathogen engineered in a laboratory with inadequate biosafety and biosecurity provisions and weak oversight. By the end of the exercise, the fictional pandemic resulted in more than three billion cases and 270 million fatalities worldwide

3 milliards de cas et 270 millions de morts… une attaque terroriste… !

Vous dites : c’est un gag, le doc a encore abusé de la boisson ?

L’article est là, sur le site des organisateurs de la simulation : https://www.nti.org/wp-content/uploads/2021/11/NTI_Paper_BIO-TTX_Final.pdf

Page 6, puis page 8…

Mais là où ça devient carrément DIVIN… c’est la timeline du scénario (page 10)…

15 mai 2022 (authentique, copie d’écran non truquée, vérifiez).

Mes chéri(e)s… je crois que quelqu’un a bien décidé… de TROLLER la planète entière…

C’est ahurissant.

Vous connaissez les conséquences…

Il est temps de stocker massivement du vin rouge.

Et d’envisager du panic sex .;-)

7 replies on “Toc, toc, c’est qui ? C’est la variole du singe !”

L armée des douze singes, j’ ai toujours adoré ce film, avec sa boucle temporelle qui se referme indéfiniment….

Chef d’oeuvre hautement angoissant.

Véritable script… pour tous les psychopathes.

Les vrais artistes ont cette capacité, si particulière, à “voir” le futur.

La mise à jour concernant le “NTI” est énorme. C’est incroyable ! Docteur, il se pourrait que cette fois, la pilule soit trop énorme pour passer. Surtout dans un intervalle de temps si rapproché avec l’Event 201.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *