Categories
Médicament Pays

“L’ivermectine sauve l’Inde”

Dans la foulée du témoignage d’un médecin au Zimbabwe, voici le témoignage d’un médecin en Inde.

L’ivermectine sauve l’Inde.

Le 22 avril, l’AIIMS (All India Institute Of Medical Science) de New Dehli a approuvé l’ivermectine. Ca change tout.

Dans 2 semaines, ce sera terminé.

Ce qu’il dit au niveau de l’oxygène est intéressant. On verra si sa prédiction se réalise.

Concernant la campagne de propagande menée contre l’Inde… lire mon article ici.

Je signale enfin un excellent article consacré… au Brésil publié sur Contrepoints.org.

Brésil et Inde se ressemblent (vaste état fédéral, larges pouvoirs aux provinces, structures de santé aléatoires, etc.), et surtout même propagande covidémentielle.

Cette campagne s’attaqua d’abord aux Etats-Unis sous Trump, puis le Brésil (de Bolsonaro, méchant car de droite et covisceptique…) et maintenant l’Inde.

Toujours les mêmes ressorts : focus sur les chiffres bruts, car ces pays ont une population importante.

“300 000 cas par jour en Inde !” hurle la presse… pour 1,3 milliard d’habitants… alors que la France avec ses 67 millions d’habitants enregistre 30 000 cas par jour, c’est à dire en proportion 2 fois plus !

Comment dit-on “foutage de gueule” en Hindou ? Réponse : auliviaitvairan.

Donc si c’est l’apocalypse en Inde, quel mot faudrait-il utiliser pour la France ? 😉

Pour le Brésil à l’époque, la presse française mettait en avant les “3 000 morts par jour“… pour un pays de 211 millions d’habitants. Idem pour le bilan total des Etats-Unis (“le cap des 500 000 morts franchi ! Maman au secours ! Appelez les Décodeurs du Monde et de Libé ! “).

Plus c’est gros, plus ça glisse, pas besoin de gel hydro… lubrifiant.

Categories
Médicament Pays Résistance

Zimbabwe : ivermectine à tous les étages

Qui aurait cru qu’un jour le Zimbabwe (ex-Rhodésie pour les nostalgiques)… pourrait ridiculiser la covidémence et les pays occidentaux ?

Ce petit pays d’Afrique australe (14,6 millions d’habitants), quasi failli pendant de nombreuses années, célèbre pour son hyperinflation grotesque et les cingleries de son ex-dictateur, feu l’infâme Robert Mugabe

Et pourtant !

Voici une remarquable interview du docteur Jackie Stone. Elle travaille dans un centre de santé à Hararé, la capitale.

Confrontée au couillonavirus et à des patients qui partaient en sucette fin juillet 2020… Elle commence à utiliser l’ivermectine (comprimés et forme liquide) début août (suivant les protocoles du groupe FLCCC et les études réalisées au Bangladesh, au Kenya etc.)

Les résultats sont immédiats et spectaculaires.

“De début août au 24 décembre, je n’ai plus perdu un seul patient”.

“Tout le pays a été sensibilisé à l’ivermectine. L’autorisation officielle est arrivée le 26 janvier 2021.”

L’interview est sous-titrée en français (par les bons soins de l’excellent site ivermectine-covid.ch)

Elle parle du fonctionnement de la molécule contre le couillonavirus, des dosages utilisés en fonction de la gravité clinique, et de sa propre expérience (elle s’est autotraitée, après avoir été infectée -durement- par le variant sud-africain).

Elle n’hésite pas à utiliser des doses élevées dans les cas graves (100 mg).

Une de ses patientes, très malade, ayant même pris en plus la dose prescrite à son mari en prophylaxie… Et qui le lendemain, se sentait très bien, et ne souffrant d’aucun effet secondaire.

Elle rappelle qu’en Afrique, les médecins n’ont pas peur de l’ivermectine (utilisée localement depuis des décennies). Le paracétamol est beaucoup plus dangereux, fait scientifique qui échappe à la plupart des grands savants français, comme Cyril Hanouna, Olivier Véran, Casimir et le professeur Karine Lacombe.

Elle rappelle les leçons du HIV et de la malaria : frapper fort et surtout rapidement. Pour le Covid, c’est la même chose.

C’est-à-dire l’antithèse du modèle chinois appliqué depuis un an en Occident : ne rien faire, “restez chez vous”…. et récupérer ensuite les malades mourants en réanimation…

Enfin, elle a cette phrase, solaire :

“Je n’ai plus peur du tout de cette maladie, maintenant”

Lien : https://vimeo.com/541266249

Ces interviews sont très importantes.

Essentielles mêmes.

  • Car ce sont des vrais médecins (pas des fonctionnaires corrompus et fainéants)
  • confrontés à des vrais patients (pas des modèles mathématiques)
  • qui font vraiment leur travail (au lieu de faire de la politique)
  • et qui font feu de tout bois pour sauver la vie des malades (sans idéologie et en respectant le serment d’Hippocrate).

Ces médecins sur le terrain testent des traitements au lieu de renvoyer leurs patients crever à leur domicile, avec du doliprane ou de faire chier la terre entière avec des études randomisées en double aveugle (et triple sourd).

L’ivermectine fonctionne, c’est-à-dire réduit la covimortalité, y compris avec tout le circus des mutants. CQFD.

Il y a des dizaines d’études, dans plusieurs pays, et surtout de nombreux témoignages comme celui du docteur Jackie Stone qui illustrent cette vérité incandescente.

Tout le reste est de la politique, relève du sida mental et/ou des manipulations gouvernementales (à commencer par le gouvernement chinois).

Comme je l’ai souvent écrit : la vérité vient de ces pays improbables, pauvres… en Afrique, Amérique du sud, Asie…

Ce fameux “tiers monde” dont nous parlons avec tant mépris, alors que l’Occident est devenu un shithole et surtout un asile de vieillards, de neuneus, craintifs et manipulés par le PCC.

SYNTHESE

Pour résumer : vous êtes à risques Covid ? Pensez ivermectine, avant de penser vaccins (et printemps…).

Documentez-vous, observez ce que font de vrais médecins en dehors de France, lisez, réfléchissez.

En clair : prenez votre santé en main.

Et si vous n’êtes pas à risques… eh bien… faites le même travail ! 😉 La culture ça cultive… !

Et qui sait, un jour, si une saleté de variant vient vous chatouiller les muqueuses, vous saurez quoi faire…

MISE EN PERSPECTIVE FRANCO-FRANCAISE

Entendre un branleur comme Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, parler de “mise en danger de la vie d’autrui ” (!!!)… quand des jeunes ont eu l’outrecuidance de danser le week-end dernier au parc des Buttes-Chaumont…

Et quand dans le même temps ce gouvernement criminel refuse de travailler avec l’ivermectine, et donc de facto TUE DES MALADES DU COVID… on mesure l’étendue du sida mendal qui frappe la France.

Quand Gabi au bord de la Seine, pieds nus (après une pédicure, faut quand même pas déconner), lisant le Monde, sirotant un verre de rosé… vient nous parler de “mise en danger de la vie d’autrui”… (note du service illustration : photo non truquée).
Categories
Médicament Saloperie et sida mental

Prescription vitamine D et zinc ? Au gnouf

Même en étant “covidémentiellement blindé”… voilà le type de news qui -encore- parvient à nous surprendre.

Le docteur Bourgeon, médecin à la Réunion, affirme que le Conseil départemental de l’Ordre des Médecins le convoque car… il prescrit de la vitamine D et du zinc aux vieux dans les ehpad… !

Pas de l’HCQ ou de l’ivermectine qui, comme vous le savez tous, sont de très dangereuses molécules qui tuent massivement depuis des décennies… non.

De la vitamine D (conseillée par de nombreux médecins, lire ici, et même conseillée par l’Académie de Médecine).

Et du zinc, dont la fonction de soutien au système immunitaire est démontrée.

Bref, ces deux éléments ne guérissent pas du couillonavirus, mais renforcent les défenses des futurs infectés, et donc réduisent les risques de faire un Covid “grave”.

Sachant que les carences en vitamine D sont très courantes chez les personnes âgées… et que le Covid s’attaque en priorité aux vieillards fragilisés…

Bref, c’est du concentré de bon sens, et de nombreux médecins dans le monde déjà appliquent ces recettes, depuis le début de la terrible pandémie.

Une question s’impose alors : demain quoi ?

Le GIGN sera envoyé chez les médecins coupables d’avoir simplement dit à leurs patients : “faites du sport ” ? Ou encore “mangez équilibré ” ?

Il est chaque jour de plus en plus évident que tout est fait pour empêcher… tout traitement du Covid (guerre contre HCQ, ivermectine, antibiotiques)… Mais également tout renforcement du système immunitaire qui est malgré les dénégations des covidéments notre première défense contre tous les miasmes…

Je reformule : tout est fait -de manière objective- pour que le Covid se propage et fasse le plus de dégâts possible.

Et ce n’est pas une “erreur” ponctuelle (comme par exemple Salomon envoyant une circulaire en juin 2020 pour interdire l’utilisation… des antibiotiques).

Ou encore le coup de chaud de quelques barbons retraités siégeant au Conseil de l’Ordre et qui étaient de mauvaise humeur le jour où ils ont convoqué le docteur Bourgeon (le climat de la Réunion facilitant les excès colériques).

Cela fait 12 mois que cette comédie dure… Et encore aujourd’hui.

Les “erreurs” sont de facto devenues un système.